Accueil Renault Renault : l’Etat juge la situation extrêmement préoccupante pour justifier des fermetures...

Renault : l’Etat juge la situation extrêmement préoccupante pour justifier des fermetures ?

0
25
PARTAGER

L’étau se resserre-t-il autour de Renault et de l‘avenir de ses usines ? La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a souligné mercredi la situation « extrêmement préoccupante » du secteur de l’automobile. Tout en refusant de commenter les informations sur les rumeurs de fermeture de quatre sites du constructeur en France.

Une situation extrêmement préoccupante avant même que la crise ne survienne

« La situation du secteur automobile, en France comme au niveau mondial, est extrêmement préoccupante », et cela « ne date pas de la crise » liée au coronavirus, a estimé la porte-parole du gouvernement.

En cause, selon Sibeth Ndiaye : « l’évolution des habitudes de consommation, avec le développement de la voiture électrique, voiture autonome et les restructurations à l’oeuvre » dans cette industrie.

Plan pour le secteur automobile présenté la semaine prochaine

« Ces difficultés ont été exacerbées par la crise », a toutefois ajouté la porte-parole, rappelant que le secteur a connu un « effondrement absolu de ses ventes », « ce qui a conduit le ministre de l’Économie et des finances Bruno Le Maire à entamer un dialogue avec le secteur automobile » en vue d’un plan. Le plan « sera présenté la semaine prochaine, je n’irai pas plus avant », a-t-elle précisé.

Renault ? circulez, il n’y a rien à entendre !

« Je n’irai pas plus avant dans le commentaire des rumeurs de presse« , a déclaré Sibeth Ndiaye, lors d’une conférence de presse à l’issue du conseil des ministres, alors que les oppositions demandent au gouvernement d’intervenir depuis qu’ont été publiées les révélations du Canard Enchaîné.

Selon le journal, Renault envisagerait de fermer les sites de Flins, Dieppe, Choisy-le-Roi et les Fonderies de Bretagne, dans le cadre d’un plan de 2 milliards d’euros d’économie qui doit être dévoilé le 29 mai prochain.

En ce qui concerne Flins, une fermeture ne serait pas envisagée mais l’arrêt de la production automobile pourrait être décidé en vue de consacrer le site à une autre activité, si l’on en croit une source proche du dossier.

Notre avis, par leblogauto.com

Le gouvernement – principal actionnaire de Renault – tenterait-il de justifier une telle décision  – voire aussi l’absence de négociations syndicales préalables à tout projet – par l’ampleur de la situation ?  Laissant quelque part entendre que les discussions pourtant exigées  par la loi ne permettraient pas de sauver les usines et ne changeraient pas l’ordre des choses … La messe serait dite ?

Sources : AFP

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Renault : l’Etat juge la situation extrêmement préoccupante pour justifier des fermetures ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité
Ben pour PSA si fusion il y a … Rennes sera dans le viseur (c’est pas un secret). Pour FCA? Il y a 16 usines (productions diverses) en Italie qui tournent au ralenti. On le sentait pour Flins depuis le déménagement de la Clio! Merci de nouveau à Carlos! (il n’a pas été une flèche sur ses dernières années de mandat). La Zoé ne sera plus produite dans deux ans et sa remplaçante sera sûrement basée sur les entrailles du prochain SUV électrique de taille Clio. Après pour Renault, fermer Valladolid et rapatrier les chaînes de montage des Mégane et… Lire la suite >>
Thomas
Invité

Je crains que côté PSA c’est plutôt l’usine Vauxhall(qui fabriquait l’Astra)qui sera la première menacée 😮

wizz
Membre
pas forcement avec une taxe d’importation de 10%, c’est pénalisant pour les constructeurs. Chacune des marques du grand PSA vend peu de véhicules en Grande Bretagne, mais l’ensemble de toutes ces marques est tout sauf négligeable. Tout importer est très pénalisant Tout y fabriquer aussi…..quoique. Tous les véhicules de PSA reposent sur 2 plateformes et 4 moteurs seulement. Et PSA maitrise très bien la production monoflux-multimodèles. L’usine anglaise fabriquera/assemblera la plupart des véhicules du groupe PSA pour le marché local et une partie des export hors UE. La fabrication des chassis se fera sur place. Une partie des carrosseries sera… Lire la suite >>
darkargos
Invité

A 16h38, l’action Renault gagne 4,67% , il semble que les marchés financiers avec leur cynisme habituel ont déjà voté pour la fermeture des sites français. La CGT va atteindre son but, pas de risque de contamination avec des employés au chômage. PSA quand à lui perd 3,45%. Tavares inquiet pour ses stocks options va doute surenchérir dans les prochains jours, délocalisation des cadres en télétravail en Bulgarie aux conditions salariales locales… et des Citroen Ami comme voitures de fonctions pour tous en remplacement des DS7 / 508

Klogul
Invité

j adore vos commentaires ils sont si realiste de la situation de ces cost killer qui au final ruine une entreprise et la vide de sa seve…

gustave
Invité

La nouvelle menace aux RH : si vous voulez rester, vs devez accepter une Ami en voiture de Fonction, ou alors dehors LOL

wizz
Membre

La CGT va attendre son but, pas de contamination….
Michozi aussi. Il ne sera pas contaminé, en tout cas par les autres travailleurs.

lym
Invité

SiBête a oublié un truc dans les facteurs qui plombaient déjà le secteur avant la corona-crise: L’action autophobe des gouvernements successifs, à laquelle celui dont elle porte la mauvaise parole a bien contribué…

Verslefutur
Invité

« L’action autophobe des gouvernements successifs »?? En France??
La sécurité routière ne peut absolument pas être considéré comme une action autophobe, si c’est à cela que tu penses.
Les milliards d’aides à l’automobile, les constructions de routes réservées aux voitures… Tous nos gouvernements ont plutôt été dans le sens des constructeurs automobiles pour essayer de conserver quelques usines en France, au lieu de se tourner vers un nouvel avenir.

georges
Invité

C’est plus des maires des certaines villes (souvent à gauche donc opposition à Macron) et des politiques souvent dans des parties d’oppositions vert inclus.

Bzep
Invité

Il n’est de secret pour personne qu’une mutation s’opère dans ce secteur actuellement.

AVENUE
Invité

@ Bzep

La disparition de l’industrie automobile dans notre pays ce n’est pas grave car à quoi bon travailler puisqu’il y a la planche à billets et le chômage partiel.
L’état providence veille sur nous.

Jean
Invité

Exactement. Après 40 ans d’un lent pourrissement, tout va lâcher d’un coup, y compris l’euro.

lolo
Invité

« selon Sibeth Ndiaye »… C’est à ce moment que j’arrête de lire , désolé.

Invité

C’est Sibeth de dire ça !

wpDiscuz