Accueil Crossovers Essai Fiat 500X FireFly

Essai Fiat 500X FireFly

0
44
PARTAGER
Fiat 500X

Nul doute que la Fiat 500X a su trouver sa clientèle en Europe, notamment en ville où il ne se passe pas longtemps avant que l’on ne croise ce petit crossover italien au détour d’une rue.

De discrètes évolutions pour ce millésime

Il sera difficile pour Fiat de reproduire le succès de la 500 avec ses deux dérivés du modèle emblématique. Mais avec 50 000 exemplaires vendus en France, la 500X n’est pas si anecdotique dans un marché où de nouveaux modèles concurrents viennent enrichir l’offre quasiment tous les mois. Cette Fiat 500X se démarque et séduit par son style, sa technologie embarquée et ses motorisations. C’est d’ailleurs pour tester la nouvelle génération des moteurs essence FireFly que nous avons été conviés en plein centre de Paris pour en prendre le volant.

Impossible de toucher au style typique de la famille 500, alors si cette nouvelle génération de la Fiat 500X passe par un restylage assez discret pour un œil non averti, les évolutions sont quand même notables pour les amateurs de la marque. Une touche de modernité a été apportée à la signature lumineuse aussi bien à l’avant avec de nouveaux feux de jour qu’à l’arrière, grâce à de nouveaux blocs d’optique à LED redessinés laissant apparaître la carrosserie en son centre. C’est probablement l’élément qui vous permettra de différencier cette seconde génération de la première.

À bord, on reste bien dans l’esprit 500

Toujours côté éclairage, la Fiat 500X propose en option de nouveaux phares Full Led pour remplacer les anciens feux xénon. Ces nouveaux phares donnent à la fois un gain de style mais surtout de sécurité en offrant 20% de performance d’éclairage en plus (par rapport aux xénons).

Que vous soyez plutôt finition Urban ou Cross, quelques changements viennent asseoir le caractère de chacune de ces versions. Un pare-choc redessiné pour les plus chics (Urban) et de nouvelles plaques de protection pour les baroudeuses (Cross, City Cross) et nous en avons fini avec les évolutions extérieures de cette nouvelle génération de 500X.

Informations plus claires sur les compteurs

A l’intérieur la qualité des matériaux est en hausse et le poste de conduite se renouvelle un peu sur cette génération. On apprécie aussi toujours de retrouver la couleur de la carrosserie extérieure à l’intérieur sur la planche de bord, surtout si on ose sortir du gris ou du noir en couleur extérieure.

Le design épuré demeure fonctionnel, on reste bien dans l’esprit 500 si cher à la marque. On prend assez vite ses marques derrière le volant et les informations diffusées au conducteur sur le tableau de bord sont plus claires.

Bien dans son temps

Pour aider les conducteurs au quotidien, la Fiat 500X se dote de série de nouvelles aides à la conduite dont la reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse qui peut s’associer avec le limiteur de vitesse intelligent (il est corrélé à la lecture des panneaux pour éviter tout excès de vitesse involontaire) et le régulateur adaptatif que l’on commence à bien connaître.

Une alerte de franchissement de ligne est également ajoutée de série à toutes les versions de la 500X. Ces aides à la conduite peuvent être complétées par la surveillance des angles morts et le freinage automatique d’urgence et quelques autres options pour vraiment faciliter la circulation dans la jungle urbaine.

Enfin le modèle est équipé du dernier système Uconnect avec un écran tactile de 7 pouces, offrant entre autre chose de pouvoir brancher votre iPhone ou smartphone Android et profiter de certaines de vos applications préférées dans votre véhicule (avec Apple CarPlay ou Android Auto).

Deux nouvelles motorisations essence

Au menu de l’essai du jour, on teste les deux nouvelles motorisations essence FireFly 120ch et 150ch de la Fiat 500X sur un parcours urbain et périurbain, l’occasion d’avoir une idée plus que précise du comportement de ces deux nouveaux moteurs en phase avec les nouvelles normes (Euro 6D temp intégrant les filtres à particule pour moteur essence) et ce dans un test en conditions réelles.

Pour débuter la journée, c’est au volant du nouveau 3 cylindres 120ch associé à la boite mécanique 6 vitesses que l’on commence la traversée de Paris avant de prendre la clé des champs. Si la boite mécanique en plein Paris n’est pas vraiment une réjouissance quand on a gouté au confort des boites automatiques, elle ne souffre d’aucun défaut apparent et tombe bien sous la main avec son pommeau rond, c’est surtout dès que l’on a un peu d’espace devant soi que l’on peut apprécier le côté un peu plus fun de cette association.

3 ou 4 cylindres? Faites votre choix!

Ce petit 3 cylindres 1.0 l turbo de 120ch nous cache une sonorité qui n’est pas désagréable quand on le taquine un peu, bien au contraire, et associé à la boîte mécanique il permet de doser la conduite soit de manière très souple (et silencieuse) soit un peu plus tonique (et sonore) au choix selon l’humeur du conducteur (ou de la conductrice). Bien sûr on consommera toujours un peu plus qu’avec son équivalent en Diesel, mais en revanche on y gagne en confort car le moteur sait se faire oublier, à se demander parfois si le start&stop s’est enclenché ou non à l’arrêt dans le brouhaha de la ville. Moins de couple qu’en diesel, mais un agrément de conduite qui ne vous laissera pas dans les choux, y compris lancé sur l’autoroute, une fois que l’on a dompté les habitudes de ce 3 cylindres, il n’y a plus de surprises.

Si je vous parle de surprises, c’est parce que la seconde partie de la journée nous a fait prendre le volant de la deuxième motorisation essence, un 4 cylindres 1.3 turbo de 150ch associé à une boîte automatique DCT à 6 rapports. Cette dernière a eu quelques réactions plus surprenantes, certainement un défaut de jeunesse qui sera vite corrigé, rien qui ne mérite d’en conclure qu’elle n’est pas une solution intéressante pour ce modèle, mais ces quelques emballements non justifiés tranchent un peu plus avec la matinée passée au volant de la version 120ch.

Cette même boite équipe également le cousin Jeep Renegade, y étant un peu plus à la peine car le modèle Jeep est plus lourd que la Fiat et cela se ressent dans son efficience. Finalement cette association boîte automatique et motorisation 4 cylindres essence invitent plus volontiers à avoir un rythme plus retenu, se fondant dans la masse et s’adaptant parfaitement au trafic. Encore une fois l’agrément du moteur résidera dans sa discrétion, et encore plus sur ce 4 cylindres qui ne poussera pas par ses petites sonorités à appuyer sur la pédale de droite pour le laisser s’exprimer, à la différence de la version 3 cylindres.

Bon compromis

Ce test nous ayant conduit du cœur de Paris aux routes de campagne des plaines de la Beauce, avant de nous plonger de nouveau dans l’enfer des bouchons parisiens, permettait d’avoir un bon aperçu des conditions de circulation réelles de ce modèle. Des moteurs à essence moins gourmands que la précédente génération, même si sur notre test nous étions au dessus des 6 et 6.5l/100km communiqués par la marque (vu la circulation dantesque affrontée, rien de surprenant). Après ces kilomètres passés derrière le volant, il en ressort que le point fort de ces nouvelles motorisations FireFly c’est la discrétion de celles-ci dans l’habitacle, ce qui sera un confort non négligeable pour vos trajets quotidiens. Après même si les sièges sont confortables, l’auto reste assez ferme, attention à ne pas penser à tort que les dos d’âne et autres défauts de la chaussée ne seront qu’une formalité.

La Fiat 500X est donc un modèle qui évolue en cohérence avec son temps : look, connectivité, sécurité active, motorisation essence plus efficiente, le tout avec un prix débutant à 18990€ pour une finition Urban équipée du nouveau moteur 3 cylindres 1.0l turbo 120ch et sa boîte mécanique 6 rapports.

+ON AIME
  •  Motorisations discrètes
  • Consommations en progrès
  • Liste d’équipements enrichie
ON AIME MOINS
  •  Un peu ferme
  • 4 cylindres un peu bruyant
  • Evolutions de style légères

Cliquez là pour visionner l’album photos

Poster un Commentaire

44 Commentaires sur "Essai Fiat 500X FireFly"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mwouais
Invité

Il est dommage de ne pas avoir communiqué les consommations (j’ai vite lu mais tout de même, on n’y fait que référence me semble t’il).

Je m’étonne aussi toujours des essais avec des bugs sur des transmissions : Fiat en prêtant cet exemplaire l’a essayé et n’aurait pas perçu l’inconfort de la DCT ou est-ce lié à l’association moteur boîte comme d’autres en ont souffert ? Cas d’espèce ou défaut systémique ?

Mwouais
Invité

Mais elle reste un des rares SUV avec une personnalité sympathique et toujours agréable à l’oeil malgré le temps.

AXSPORT
Invité

Effectivement, et pas vulgaire

beniot9888
Invité

Tiens, tu te mets à apprécier les SUV ? 3 cylindres, en plus ?

Alphasyrius
Invité

On peut parfaitement apprecier le design d’une voiture sans l’aimer a cause de tous ses defauts. La Deloeran en est un bel exemple 🙂

AXSPORT
Invité

Ça existe en 4 cylindres 1.3 150cv
Ouf !!!

Seb
Invité

Pas un mot sur la consommation gargantuesque du 3 cylindres 120 cv que tous vos confreres d’autres sites de news auto ont relevés a pratiquement 9l/100km en ville ( 8,7l/100 pour beaucoup ) ? C’est pourtant bon de preciser pour un potentiel acheteur qu’on paye un petit 3 cylindres en pensant acheter quelque chose d’économique , qui va se retrouver avec une consomation a peine inferieur a celle d’une BMW 340i F30 de 360 cv avec 3 cylindres de plus et surtout tres exactement 3 fois plus puissante …. 😂🤣

https://www. motorlegend. com/fiche-technique/bmw-serie-3-f30-berline-340i-xdrive-360-ch/2374.html

AXSPORT
Invité

Sur autoroute peut-être mais pas en ville…….

Seb
Invité

Sur autoroute c’est ce que je faisais avec un 6 cylindres essence atmo de 1997 , tu crois pas qu’en 20 ans les conso ont un peu baissées ? 😬

AXSPORT
Invité

Sur autoroute peut-être mais pas en ville….

Désolé je répète

Seb
Invité
Mec …. Je crois surtout que t’as pas envie de comprendre et que tu cherches a contredire juste pour contredire , une 330i E90 tournée déja a moins de 9l/100 elle aussi sur l’autoroute , en prenant en consideration que les derniers modeles sont équipées de 2 voir 4 turbo , tu crois vraiment que ca tourne a combien en ville ? 15l/100 comme certains arrivent a le relever en conso instantannée en ville en Bentley Continental GT avec le V8 Biturbo ? Reveillez vous on est plus dans les années 80 et y’a qu’en France et en Italie ou… Lire la suite >>
Seb
Invité

Tenez les Monsieur je sais tout …. Conso relevée et suivie sur 340i https://www.spritmonitor.de/fr/detail/842047.html

De rien

beniot9888
Invité

Ton exemple fait 9% de ville, le reste sur route et autoroute.
Celui ci en fait 60 % :
https://www.spritmonitor.de/fr/detail/865768.html
Et Il consomme 14 litres au 100.

Seb
Invité

Ok Ok , j’ai pris la conso relevé la plus importante , t’as pris la conso relevée la plus importante :

https://www.spritmonitor.de/fr/apercu/6-BMW/37-3er.html?fueltype=2&page=7&exactmodel=340i&powerunit=2

un partout balle au centre ! Voyons voir ce qu’en dit la presse …..

https://essais.autojournal.fr/video/1495297/BMW-Serie_3-Sport-340i-326-ch-BVA8/index

Aîe merde coup dur ! On se rapproche plus de ce que j’annonce que ce que tu annonces , c’est balot …. 😂

beniot9888
Invité

Eh… Il n’y a pas de conso d’annoncée dans cet « essai » autre que celle d’homologation.

Aîe merde coup dur ?

Seb
Invité
Non mais je sais que de toute evidence quelqu’un comme toi a une capacité de reflexion relativement restreinte mais fait un effort ….. Tu crois vraiment qu’une voiture sortie il y a meme pas 5 ans consomme autent en ville qu’une sortie il y a 30 ans , toujours en 6 cylindres mais turbalisée ? T’as déja eu une BMW dans ta vie ? Moi plusieurs … Et je peux t’assurer que tes 14 litres au 100 , c’est meme pas ce que je faisais avec une 325i E30 ….. Par pitier , parlez pas pour rien dire ,bossez un… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

En ville, je peux atteindre les 12 litres au 100 avec ma 328i e36. Mais en fait, je ne sais pas trop ce que tu veux démontrer. Qu’une BMW consomme presque rien dans la vraie vie comparée à ce suv ? Ce serait exagérer. Qu’une voiture 3 fois plus puissante et 3 fois plus chère peut, dans certaines conditions, ne pas consommer plus qu’une autre ?
Et bien oui, dans certaines conditions, oui, ça peut se produire.

Et ?

J’aurais bien aimé que l’essai présente les consommations constatées pendant l’essai, mais je ne vois toujours pas l’intérêt de ta comparaison.

zafira500
Invité

beniot9888
C’est pourtant évident : dénigrer les marques italiennes. C’est d’ailleurs sa grande spécialité.😉

The Stig
Invité

A part la pignole sur les BAM, il sait faire autre chose le Seb? Ah oui, dénigrer toute autre marque… Autrement dit, avis insignifiant.

Lolo
Invité
C’est ça, je roule en « BM turbalisée » comme il le dit, résultat : entre 10 et 12l/100 selon mon humeur pour des routes de campagnes, un peu d’autoroutes, un peu de ville. Du mixte quoi. Il me franchement rouler sur des oeufs en mode eco pour descendre à 9l/100 (conduite vite insupportable après 5min.) En fait, les moteurs modernes peuvent consommés moins grâce au couple du turbo à bas régime, mais pour ça il faut faire un 0 à 100 en 30’’. Du coup ça fonctionne très bien en cycle normalisé. Mais à l’usage quotidien, tu pousse un peu et… Lire la suite >>
Seb
Invité

Tous le monde n’a pas de notions de pilotages apparement 🤠 Une connaissance assez connue en France dans le milieu de l’automobile , pilote incroyable sur circuit au volant de sa Corvette c6 faisait sur autoroute du 6,5l/100 km en conso instantanné sur l’ODB de sa 330i E90 ( donc sans turbo ) avec photo ET video a l’appuie , faudra probablement revoir la pression sur la pedale de droite , tous le monde n’est pas « the Stig » ( enfin je parle du vrai , pas de l’eunuque de service )

zafira500
Invité

« Une connaissance assez connue en France dans le milieu de l’automobile. »
Tu sais, ce n’est pas parce qu’un pilote t’a fait l’aumône qu’il en devient une connaissance (désolé, je n’ai pas pu résister, trop belle cette occasion.😁).
« tous le monde n’est pas « the Stig »
Tout le monde n’est pas Pagani-Zonda non plus (Heureusement d’ailleurs).

DARKARGOS
Invité

Voiture lancée en 2014 qui est bien partie pour durer 10 ans et plus, son look d’inspiration vintage deviendra ainsi définitivement vintage…. Heureusement PSA va venir à la rescousse et lui proposer sa truculente plate forme CMP des DS3 Crossback et autre 2008 pour avoir un full électrique capable d’aller jusqu’à Chartres ou Reims depuis Paris selon votre préférence de cathédrale, mais ne comptez pas rejoindre Etretat à allure un tant soit peu dynamique… PSA FCA, l’alliance de la carpe borgne et du lapin unijambiste pour le meilleur et surtout pour le pire.

Mwouais
Invité

@Darkagos, il paraît que les visiteurs d’Etretat reviennent avec 400kg de cailloux (sans doute pas chacun, ouf pour l’autonomie en charge de ces VE).

Après Chartres, il y a Compostelle 1500km plus loin. Trajet équipé de Superchargeurs ou de prises 230 V relais ?

zafira500
Invité

« PSA FCA, l’alliance de la carpe borgne et du lapin unijambiste pour le meilleur et surtout pour le pire. »
Rien que pour faire fermer le clapet de certains esprits chagrins, je souhaite la réussite à ce futur groupe.

SGL
Invité

D’autant que je ne vois pas l’inconvénient de conserver un modèle jusqu’à 15 ans, si à la base la formule est bonne.
D’ailleurs que fait VW avec ses Golf, Passat ? ça y ressemble à du réchauffé, par évolution, et sans que cela soit péjoratif … ça marche bien à tout bien de vus… alors pourquoi critiquer ?

zafira500
Invité

@SGL
Très juste. Mais certains ici – ou ailleurs – sont obsédés par la mode du changement. Une fois passé six mois, c’est complètement obsolète pour eux.

SGL
Invité

Il me semble que la motivation principale de changement de plateforme est plus dans un souci harmonisation des composants.
Beaucoup de plateformes âgées de plus de 10-15 ans font encore d’excellentes autos de nos jours, mais pour des raisons de gains de coûts la mutualisation est importante à termes pour un groupe.

panama
Invité

Un vrai tape cul – ben tiens comme les 500. C’est plus facile pour avoir une tenue de route décente vu l’ancienneté du châssis.
Il y a bien mieux ailleurs mais c’est plus cher et moins sexy parfois.

Twin Spark
Invité

Dans la fiche technique, qu’est ce que ça veut dire « normes CE » pour la consommation ? C’est NEDC ou WLTP ?

wpDiscuz