Accueil Renault Les résultats 2019 de Renault dans le rouge

Les résultats 2019 de Renault dans le rouge

1493
36
PARTAGER
Groupe Renault Logo

L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi tangue et ce sont les résultats financiers 2019 de Renault qui boivent la tasse. Pour autant rien d’alarmant selon la direction qui arrive même à faire du flux de trésorerie.

En premier lieu, le chiffre d’affaire du groupe Renault ressort à 55,5 milliards d’euros, en baisse de 3,3%. Rien d’étonnant quand on se souvient que Renault a annoncé des ventes mondiales en recul de 3,4%. La marge opérationnelle flanche elle aussi, en perdant 1,5 point, passant de 6,3 à 4,8%. Conséquence, le résultat d’exploitation en pâti et chute de 882 millions (-29,5%).

Là où l’Alliance entre en jeu encore plus dans ce bilan, c’est au niveau des « Part dans le résultat des Sociétés mises en équivalence ». En gros, Renault fait remonter beaucoup moins d’argent de sa « filiale » japonaise. Entre 2018 et 2019, l’apport de Nissan est passé de 1,5 milliard d’€ à 242 millions. L’autre point noir sur ce poste, ce sont les 432 millions d’euros de pertes que représentent les jointventures chinoises. Au total, les sociétés mises en équivalence rapportent 1,73 milliards d’euros de moins à Renault en 2019 qu’en 2018.

Suffisant pour faire passer le résultat net, part du groupe dans le rouge à -141 millions d’euros (soit -0,52 euros par action contre 12,24 euros par action en 2018). Une première pour Renault depuis…2009. Quoi qu’il en soit, Renault réussit tout de même à dégager un flux de trésorerie positif de 153 millions d’euros sur 2019.

De l’optimisme malgré tout

Malgré un bilan sacrément dégradé (mais anticipé dans les prévisions révisées NDLA), l’activité automobile a encore de quoi « voir venir ». 15,8 milliards d’euros de liquidités et une trésorerie nette de 1,7 milliard d’euros. C’est tout de même en recul de près de 2 milliards d’euros par rapport à 2018.

Preuve que l’optimisme est de mise chez Renault, le groupe propose malgré tout un coupon à ses actionnaires ! Un dividende de 1,10 euros par action (3,55 euros versés en 2018), sera soumis à l’approbation de l’Assemblée Générale des actionnaires un peu plus tard dans l’année.

Et pour 2020, que voit Renault ?

Plus que jamais, les deux partenaires de l’Alliance savent que seuls, ils ne s’en sortiront pas. Il y a plus de 10 milliards d’euros d’investissements estimés pour ne pas subir la transformation mondiale de l’automobile, soit ces investissements sont faits conjointement, soit cela plombera les comptes des deux alliés pour une décennie, au moins.

Jean-Dominique Senard est à la manoeuvre pour redonner une chance à l’Alliance et pousser plus loin la « fusion ». Mais si cela devait capoter, il faudrait alors très rapidement en tirer les conséquence. L’avenir n’attend pas. En juillet, le nouveau Directeur Général, Luca de Meo, aura la lourde tache de redresser les comptes du groupe Renault.

« Le marché automobile mondial devrait être en baisse cette année, avec un repli de l’Europe d’au moins -3 %, de la Russie d’environ -3 % et une hausse du marché brésilien de l’ordre de 5 %.

Dans ce contexte de faible visibilité, notamment liée à la réglementation CAFE en Europe, et d’une forte hausse des amortissements liés aux investissements pour préparer l’avenir, le Groupe Renault vise :

  • un chiffre d’affaires du même ordre qu’en 2019, à taux de change constants[3],
  • une marge opérationnelle du Groupe de 3 % à 4 %,
  • un free cash-flow  opérationnel de l’Automobile positif avant prise en compte des coûts de restructurations.

Cette guidance ne tient pas compte d’éventuels impacts liés à la crise sanitaire du Coronavirus ».

Communiqué Renault

Résultats 2019 du groupe Renault

En millions d’euros20192018Variation
Chiffre d’affaires Groupe55 53757 419-3,30%
Marge opérationnelle2 6623 612-950
En % du chiffre d’affaires4,80%6,30%-1,5 pt
Autres produits et charges d’exploitation-557-62568
Résultat d’exploitation2 1052 987-882
Résultat financier-442-353-89
Part dans le résultat des Sociétés mises en équivalence-1901 540-1 730
Dont : NISSAN2421 509-1 267
Impôts courants et différés-1 454-723-731
Résultat net193 451-3 432
Résultat net, part du Groupe-1413 302-3 443
Free Cash Flow opérationnel de l’Automobile153607-454

Rapport d’activité 2019 du groupe Renault

Pour ceux qui veulent aller plus loin, voilà le rapport d’activité 2019, in extenso.

groupe-renault-rapport-d-activite-2019

Illustration : Renault

Poster un Commentaire

36 Commentaires sur "Les résultats 2019 de Renault dans le rouge"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
RS43
Invité

Finalement fallait peut-etre garder Ghosn

amiral_sub
Invité

n’est-ce pas son bilan qu’on voit maintenant ?

SGL
Invité

Il est temps que Renault tourne la page de CG !
…et que l’on arrête les fake news qui sont comme par hasard à 100 % a charge sur Renault.
Renault n’est pas la 8e merveille du monde, mais la base reste saine et bonne.

Invité

c’est vrai que pour toi, la « 8e merveille du monde » serait plutôt Tesla ptdr
OK je suis déjà dehors

RS43
Invité

Je pense que si on fait son bilan de ses années chez RENAULT il y a plus de positif que de négatif. Je ne cautionne en aucun cas les dérives de l’homme, mais le patron-stratège est à saluer; ce n’est que mon avis

Luc
Invité

Il a quand même lancé une Zoe et une Leaf sans un seul écrou en commun…

amiral_sub
Invité

oui , fallait le faire! et pas de zoe vendue sous la marque nissan ni de leaf vendue sous la marque renault. Faudra m’expliquer « les synergies » tant vantées

SGL
Invité

L’alliance Reanult-Nissan a réussi, jadis, à être N°1 avec un potentiel de faire + de 80 % de synergie industrielle supplémentaire… c’est dire du potentiel futur…

Commandant Tour
Invité
Sur les citadines, les compacts et les SUV… et a l’echelon du marché europeen, l’alliance fonctionne plutot bien (palete-forme, moteur, équipements…). Sur les autres marchés ou autres segments, oui c’est moins bien, mais dans certains cas, cela ne peut en etre autrement (le marché japonais est tres specifique et Renault n’a rien a apporter a Nissan sur les keycar ou les grosses berlines a grosse cylindrée par ex) Apres, sur les VE, cette absence de mise en commun est étonnante mais les égos de chq marque et leurs bureaux d’études doit bien aider aussi ; PSA date de 1974 et… Lire la suite >>
SGL
Invité

…et pendant qu’ils se chamaillaient sur le leadership de la conception des VE.
Il n’y a toujours pas de VE du segment A et D et pas des SUV électrique du segment B et C… Aujourd’hui cela pèse presque que 25 % dans les PdM, avec une tendance à la hausse.
Entretemps, en haut Tesla, c’est développé et PSA les rattrapent et le groupe VW s’apprête à rendre leur avance à néant… dommage, certaines pertes de temps ne se rattrape pas !

Ghosn le martyr
Invité

Année du dieselgate. Sans cela niet .bah restait n1 🙈

Luc
Invité

Lá ils pourront faire de la synergie, en fermant les usines en même temps…

Invité

Ou alors le bilan de la félonie Nissan ?!?

panama
Invité

Tout est en négatif effectivement.
Les mauvais langues diront que c’est une manière comme une autre pour la Direction de pouvoir remonter la pente de façon plus spectaculaire.

SGL
Invité

Pense que Renault, s’ils réussites à chasser leurs vieux démons, qui nuisent considérablement à leur image de marque, ils pourront progresser considérablement.
Je pense à la finition des modèles haut de gamme, et parfois à la fiabilité qui n’est pas toujours régulière.

SGL
Invité

Le bilan de Renault quand l’on voit l’environnement des marchés, c’est l’histoire de ceux qui voient toujours le verre à moitié-vide et ceux qui voient toujours le verre à moitié-plein.
La situation n’est pas bonne, mais comme il reste tellement de potentiel qu’un rebond est fort possible, alors…

beniot9888
Invité

Alors qu’en fait, le verre est juste 2 fois trop grand !

Commandant Tour
Invité

malheureusement, si il y a des marchés où ils ne sont pas, c est qu’ils ne peuvent y etre soit pour des questions d’image, soit de coûts, de logistique…..
c’est « dommage » de voir un tel bilan alors que les autos de renault n’ont probablement jamais été aussi bonnes

Tesla
Invité

« Plus que jamais, les deux partenaires de l’Alliance savent que seuls, ils ne s’en sortiront pas ».

C’est surtout qu’ils sont piégés par l’accord RAMA qui scelle l’impuissance de Renault sur sa filiale.
L’Alliance est condamnée a trouver des accords bancals entre ses membres pendant que les autres groupes avancent avec pragmatisme.

AVENUE
Invité

@ Tesla
Il n’y a qu’en France ou l’on croit à l’Alliance.
L’alliance de facto est morte et enterrée !!!

AVENUE
Invité

Ca fait des mois que Senard tire la sonnette d’alarme !!!
Tout le monde semble rigoler !
A présent il est même trop tard pour se renflouer avec les bénéfices de NISSAN !
NISSAN ne vaut plus rien et entraîne inexorablement RENAULT dans le précipice.
Ca fait des mois que je ne cesse de le dire en dépit des pouces défavorables.
J’aurais pourtant tellement aimé me tromper.

SAM
Invité
@AVENUE. ça va! c’est pas non plus la mort. Renault a toujours réussi tirer partie des moment difficiles. Vous dramatisez un peu trop! L’action Renault ne décroche que de 0,47 % alors qu’elle est restée dans le vert toute la journée… celles de PSA décroche encore plus et pour deux jours consécutifs à -1,50 % ce qui est plus inquiétant au final. PSA devrait être porté par son projet de fusion et la prochaine publication de ses résultats. Donc cette comparaison juste pour dire que rien de dramatique. Après Renault a précisé cette situation depuis octobre donc rien de fracassant… Lire la suite >>
AVENUE
Invité

@ SAM
Tout a fait d’accord mais sans NISSAN

SAM
Invité

@AVENUE. Nissan ira bien aussi dans quelques temps. Le soucis c’est que Carlos Ghosn les a poussé à vendre 5 millions d’autos en faisant des ventes poussives. Je crois que Nissan sera plus heureux avec 4 millions d’autos vendues et de fortes marges … c’est ce que le veut le nippon. La course au volumes a ses limites. Est-ce que les marchés sont près à l’entendre?

ema
Invité

« Ca fait des mois que je ne cesse de le dire en dépit des pouces défavorables »

Quel dommage que les décideurs (lesquels) qui lisent le blogauto et en particulier vos commentaires s’obstinent à vous mettre des pouces défavorables au lieu de vous écouter ! (en tous cas, vous m’avez bien fait rire !)

Luc
Invité

Tu es à 5+ et 3- ce qui fait un score honorable de +2. En mettant 5 commentaires sur l’article, tu peux viser le +10. Et Renault, par contre, ça sera -10 en bourse lundi…

wpDiscuz