Accueil Actualités Entreprise L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi se répartit les rôles

L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi se répartit les rôles

1904
39
PARTAGER
Alliance Renault Nissan Mitsubishi

Pour couper court aux rumeurs de séparation, l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi publie un premier plan de relance où chacun aura son rôle bien défini.

Selon le communiqué, « Renault-Nissan-Mitsubishi a défini aujourd’hui un nouveau cadre pour renforcer davantage son modèle économique et consolider sa structure de gouvernance ».

Le but est de redire, si besoin était, qu’en dehors de l’Alliance, point de salut pour aucun des groupes qui la compose. Elle est stratégique et surtout économique.

Ce nouveau cadre doit redistribuer de manière claire les rôles de chacun au sein de l’Alliance. Premier point, Renault, Nissan et Mitsubishi seront chacun référents pour une région précise. A Renault l’Europe, à Nissan la Chine et à Mitsubishi l’Asie du Sud-Est. Cela ne signifie pas que les groupes ne pourront pas vendre dans la région d’un autre, mais que le groupe référent sera leader dans les décisions.

En effet, l’Alliance veut (enfin ?) passer à un modèle décideur/suiveur (ou leader/follower). Dans ce modèle, une et une seule des entreprises de l’Alliance prendra la direction sur une technologie donnée, une région, etc. et imposera ses choix et décisions aux autres.

Cela devrait éviter les aberrations technologiques que l’on a dans l’électrique (la Nissan Leaf et la Renault Zoe n’ont rien en commun et n’existent pas dans la marque soeur par exemple) ou dans l’hybride (Nissan e-Power contre Renault E-Tech). Cela devrait également permettre plus de synergies au sein de l’Alliance et donc générer plus de marge financière.

En Europe, Renault aura la charge des véhicules utilitaires via son usine de Sandouville (bonne nouvelle pour les salariés). Même le futur véhicule Mitsubishi sur base de Renault Trafic à destination de l’Océanie sera développé et fabriqué par l’usine de Seine-Maritime. Enfin, les crédits CAFE (Corportate Average Fuel Economy) des trois entreprises seront mis en commun en Europe dès cette année.

Numéro trois mondial en 2019

 

Ce nouveau cadre de l’Alliance a été ratifié lors d’une réunion du conseil opérationnel de l’Alliance (Alliance Operating Board – AOB) à Yokohama, au Japon. L’AOB se compose d’un Président, ainsi que de chaque Président ou Directeur Général de chaque entreprise. Les plans de chacun des membres de l’Alliance seront détaillés plus tard, vers mai.

Par ailleurs, l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a annoncé en marge de cette réunion de l’AOB que ses ventes ont reculé dans le monde de 5,6% en 2019. Cela représente tout de même 10,16 millions de véhicules vendus mais cela met l’Alliance en 3e position.

Volkswagen retrouve la place de numéro 1 avec 10,97 millions de véhicules vendus en 2019. Toyota se place second avec 10,74 millions d’unités. Tous les deux progressent d’un peu plus de 1,3%.

Notre avis, par leblogauto.com

Difficile de savoir si cette annonce est l’expression du consensus voulu par Jean-Dominique Senard ou si c’est l’expression d’un groupe Renault qui perd la main sur Nissan (ce que lui donne théoriquement sa position capitalistique). Reste à savoir si cette nouvelle organisation se traduira par un rééquilibrage des participations croisées entre Renault et Nissan ou si rien ne changera de ce côté-ci.

Certains évoquent la possibilité pour Renault de vendre une partie de ses actions Nissan pour à la fois réaliser ce rééquilibrage, mais aussi dégager de la trésorerie pour financer la relance. Vu le cours – bas – de l’action Nissan, la vente ne semble pas la meilleure idée en ce moment.

En tout cas, tout cela fleure bon la bonne volonté et le « yaka fokon ». Il n’y a qu’à espérer pour l’Alliance que les volontés se transforment en réalité et que les bureaux d’ingénierie respectent le principe de leader/follower. J-D Senard l’a indiqué, il y a urgence et chaque membre de l’Alliance en est conscient. C’est déjà pas mal.

Poster un Commentaire

39 Commentaires sur "L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi se répartit les rôles"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Dom
Invité

Volkswagen retrouve la place de numéro 1 avec 10,97 millions de véhicules vendus en 2019….. avec les camions ?

zafira500
Invité

VW à toujours comptabilisé sa division poids-lourds dans sa production. D’où les bisbilles avec Renault pour la place de n°1 mondial (enfin jusqu’à 2019).

Dom
Invité
zafira500
Invité

@Thibaut Emme.
Je parlais de l’époque où Renault Nissan était considéré comme n°1 mondial.
« et après tout Renault n’avait qu’à conserver les bus et les camions hein »
Je ne dirais pas le contraire. 😉

Invité

« et après tout Renault n’avait qu’à conserver les bus et les camions hein »

Oui enfin, sauf qu’on parle quand même des ventes mondiales de VOITURES ! Sinon, dans ce cas-là VW n’a qu’à inclure ses ventes de saucisses, comme ça ils seront sûr d’être premier ptdr

seb
Invité

C’est plutôt une bonne nouvelle, et ça semble tellement logique comme fonctionnement.
Par contre ça va se passer comment sur les autres marché? Ils arrêtent de vendre en Russie, en Inde et sur les continents africain et américain?

Jdg
Invité

On’peut supposer Russie et Afrique=Renault et Amérique=nissan. Comme ça nissan à les deux plus gros marchés du monde cool

Kaizer Sauzée
Invité
Votre avis est toujours négatif sur l’alliance. Là on a une nouvelle plutôt positive et rassurante pour son avenir et vous trouvez le moyen de venir dire que Renault va perdre la main sur Nissan et de revente d’actions… Qui sont ces « certains » qui disent çà ? Quelles sources ? Parce-que si c’est juste pour propager des rumeurs, à quoi bon ? Malgré tout l’alliance reste dans le trio de tête des ventes mondiales, les japonais ont l’air de se calmer et Senard fait le job, discrètement ( ce dont ils ont justement besoin maintenant ) et efficacement dirait-on. Bien-sûr… Lire la suite >>
SAM
Invité

L’auto chinoise Nissan qui cartone repose sur les entrailles de la Mégane.
En fait les différences s’opèrent plus entre les USA et l’Europe. Les plateformes européennes, chinoises ou d’Amérique du sud sont mieux compatibles il me semble.

Greg
Invité

La Sylphy?
Non elle repose sur une architecture Nissan, que la presse appelle CMF…

Irma
Invité

Le bon la brute et le truand ?? Qui est le truand ??
Carlos sort de la

C Ghosn aime la Citroën Evasion
Invité
C Ghosn aime la Citroën Evasion

Oui ? 🙈

wpDiscuz