Accueil Renault Renault : Luca de Meo Directeur Général…en juillet 2020

Renault : Luca de Meo Directeur Général…en juillet 2020

775
35
PARTAGER

Le Conseil d’Administration du groupe Renault s’est réuni à 14h pour officialiser la nomination de Luca de Meo (ex-Seat) à la Direction Générale. Après 4h30 d’attente, l’officialisation est là.

Sa nomination à la Direction Générale était une question d’heure nous affirmait-on hier soir. Le CA réuni à 14h devait n’être qu’une formalité. Et pourtant, il a fallu plus de 4 heures pour que ce soit officialisé. Certaines sources évoquent des discussions qui se sont éternisées avec Volkswagen sur la tournure du communiqué officiel. En matière de communication institutionnelle, chaque mot doit être pesé 100 fois.

D’autres, comme Challenges, avançaient que c’est la date de la prise de fonction effective de l’Italien qui pourrait poser problème. En effet, Luca de Meo vient tout juste de quitter son poste et le groupe Volkswagen. Malgré des discussions avancées entre les deux groupes, VW voudrait une période « off ». Le magazine parle avril 2020 pour la prise de fonction.

Finalement, c’est en juillet 2020 que de Meo pourra réellement prendre ses fonctions de DG du groupe Renault. Mme Delbos continue d’assurer l’interim jusqu’à la prise de fonction du nouveau Directeur Général. Ensuite, elle deviendra Directrice Générale Adjointe.

Par ailleurs, d’autres « têtes » pourraient tomber à la Direction de Renault suite à la mauvaise passe en termes de ventes et de rentabilité de 2019. Le dernier trimestre 2019 a donné des espoirs, et l’arrivée du nouveau Captur, de la Clio 5 à plein régime, ou même de la future Twingo électrique qui doit être présentée au Salon de Genève, fait espérer des ventes pour l’année 2020 de nouveau en croissance.

Communiqué de Renault

A l’issue du processus de sélection mené par le Comité de la gouvernance et des rémunérations, le Conseil d’administration, réuni ce jour sous la présidence de Monsieur Jean-Dominique Senard, a décidé de nommer Monsieur Luca de Meo en qualité de Directeur général de Renault S.A., et de Président de Renault s.a.s., avec effet à compter du 1er juillet 2020.Le Conseil d’administration a considéré que Monsieur Luca de Meo par son parcours, par son expérience et par sa réussite dans ses précédentes fonctions, réunit toutes les qualités pour contribuer au développement et à la transformation du Groupe Renault dans toutes ses dimensions.

Madame Clotilde Delbos, Directeur général de Renault S.A. par intérim continuera d’assumer ses fonctions jusqu’à l’entrée en fonction de Monsieur Luca de Meo. Par ailleurs, le Conseil d’administration a donné un avis favorable à sa nomination aux fonctions de Directeur général adjoint de Renault S.A., à compter du 1er juillet 2020.

Le Conseil exprime sa pleine confiance à la nouvelle gouvernance du Groupe et souhaite aux nouveaux dirigeants plein succès dans leur mission.

Qui est Luca de Meo, peut-être nouveau DG de Renault ?

Né en 1967 à Milan (Italie), Luca de Meo n’est pas un inconnu chez Renault. En effet, diplômé de l’Università Commerciale Luigi Bocconi de Milan en « Administration des Affaires », de Meo a débuté chez Renault au marketing produit durant 5 ans, de 1992 à 1997. Ensuite, il a enchaîné les expériences au sein de différents constructeurs : Toyota de 1997 à 2002, Fiat/Alfa Romeo/Abarth de 2002 à 2007 en tant que CMO (Chief Marketing Officer ou directeur du marketing en français).

En 2007, il entre dans la galaxie Volkswagen en tant que CMO de VW, puis Vice-Président d’Audi. En 2015, il prend encore du galon et devient CEO (Directeur Général) de SEAT tout en étant membre du Conseil de Surveillance de Ducati et de Lamborghini. Alors que tout le monde le voit continuer son ascension chez VAG, il quitte le groupe en janvier 2020 et est pressenti pour prendre la direction du groupe Renault.

Polyglotte (il parle italien, français – il a été scolarisé en français jusqu’à 14 ans, anglais, allemand et espagnol), il est crédité du redressement spectaculaire de la marque SEAT ces dernières années. Sa réputation le précède chez Renault. On le dit visionnaire, attaché aux produits et aux gens qui sont « la base de tout ».

Ses collaborateurs le décrivent comme charmeur, cherchant volontiers le consensus plus que la direction par la force. Son principal défaut selon eux ? Son impatience.

Notre avis, par leblogauto.com

Est-ce que Luca de Meo sera la personne à même de relancer Renault et sa gamme produit ? L’avenir le dira. Mais, on peut déjà parier que sa personnalité très différente d’un Thierry Bolloré ou d’un Carlos Ghosn devrait faire consensus. Surtout, c’est un homme « du produit » et partout où il est passé sa vision produit et sa manière d’anticipé les modes a été saluée.

Il a ce parcours multi-culturel tant dans son enfance que dans sa carrière qui peut en faire un grand dirigeant pour Renault. Et le boulot est grand : ventes et profits en berne, nombreux cadres qui ont claqué la porte pour aller à la concurrence, sans compter l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi qui est à repenser, relancer, reconstruire.

Sa parfaite maîtrise du Français, tout en conservant cette pointe d’accent et ce charme italien/latin devrait faire merveille tant dans les médias qu’au sein des équipe. Bref, Monsieur de Meo, au travail ! Enfin, en juillet…

Poster un Commentaire

35 Commentaires sur "Renault : Luca de Meo Directeur Général…en juillet 2020"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
olive911
Invité

pour mieux se rapprocher de son pote Elkann ??

zafira500
Invité

Elkann sera vraisemblablement lié à PSA. De plus, il ne l’a pas retenu lorsque De Meo est parti chez VW, donc je doute fort que ce dernier revienne chez FCA.

« tout en conservant cette pointe d’accent et ce charme italien/latin devrait faire merveille tant dans les médias qu’au sein des équipe. »
Nicool va nous faire une syncope en lisant cette phrase. 🙂

olive911
Invité

c’est un petit monde ………

AVENUE
Invité

Doit faire ses preuves chez Renault.
Ceci dit le challenge est d’une tout autre nature que celui qu’il a du relever chez VAG en propulsant SEAT.

ddd
Invité

Concernent VAG, vous croyez que les DG (ou CEO pour les francophones) des marques Peugeot, Citroen ou DS servent à quelques chose?

SAM
Invité

Ah ben Renault tourne une page!
Saluée en bourse! Comme quoi.

SGL
Invité

Comme je l’ai déjà dit, tout dépendra surtout du comportement des Japonais, s’ils sont OK pour coopérer ça marchera d’enfer !
Le bilan de Renault de 2019, en vue de l’âge de la gamme, est plutôt bon… Pas de panique !
Les nouveautés chez Renault en 2020 sont légion… j’oserais dire, si j’étais un peu méchant, ce sont les nouveautés de Fiat pour une décennie.

SGL
Invité

Je confirme que sur le terrain en ce moment, le « fort » dans l’alliance est bien Renault, et le « faible » est bien Nissan.
Des rumeurs des financiers, disent qu’en l’état, Nissan seul, ne survirait pas plus que 3 ans !!!
A méditer pour ceux qui sont partisans d’une séparation !

SGL
Invité

Alors si de Meo s’entend bien avec les Japonais… Tout baigne !

Dom
Invité

Luca De meo ne sera que Directeur général de Renault S.A., et de Président de Renault s.a.s ( concessionnaires) ….. rien à voir avec la direction de l’Alliance que conserve Jean-Dominique Senard.

Blumy31
Invité

Il faut se rendre à l’évidence, les japonais ne veulent plus d’alliance avec Renault,même si Bruno Lemaire ne veut pas encore l’admettre (et il en sait quelque chose),le processus de séparation coté japonais est bien enclenché et l’affaire Ghosn n’était que la première étape.

wpDiscuz