Accueil Hyundai Hyundai coopère avec le département US de l’Energie dans l’hydrogène

Hyundai coopère avec le département US de l’Energie dans l’hydrogène

206
2
PARTAGER

Le constructeur  sud-coréen Hyundai a annoncé mardi sa coopération avec le Département américain de l’Energie en vue de promouvoir les véhicules à hydrogène et leur commercialisation sur l’un des plus importants marchés automobiles du monde.

Signature d’un protocole d’accord entre Hyundai et le ministère de l’Energie US

Hyundai a signé un protocole d’accord avec le ministère de l’Énergie pour collecter et publier des données validées dans le cadre de démonstrations des technologies des piles à combustible à hydrogène et de l’infrastructure d’hydrogène dans des conditions de fonctionnement réelles, a indiqué la société dans un communiqué.

« Nous croyons fermement que les piles à combustible à hydrogène sont nécessaires pour un avenir durable. Nous sommes ravis que nos technologies puissent aider le département américain de l’Énergie alors qu’il continue d’explorer le potentiel futur de l’hydrogène », a déclaré Chung Euisun, vice-président exécutif de Hyundai.

Hyundai espère que le partenariat aidera à surmonter les obstacles techniques et permettra de faire progresser les technologies de l’hydrogène et des piles à combustible dans tous les secteurs.

L’hydrogène pour répondre aux besoins de transports US ?

L’administration Trump s’est engagée à utiliser toutes les sources d’énergie pour garantir que les besoins et les défis des États-Unis en matière de transport soient correctement satisfaits et résolus, a déclaré quant à lui le sous-secrétaire à l’Énergie, Mark W. Menezes.

« Pour respecter cet engagement, il est essentiel que nous collaborions avec l’industrie. Nous sommes heureux de nous associer à Hyundai pour faire avancer les technologies des piles à combustible et de l’hydrogène et assurer l’avenir durable des transports de notre pays », a-t-il ajouté.

Livraison de Hyundai Nexo au département de l’Energie US

Pour rappel, Hyundai a fourni son premier SUV Nexo (son véhicule à hydrogène) au ministère de l’Énergie US en 2019 et prévoit de livrer cinq Nexos supplémentaires pour soutenir le ministère de l’Énergie à travers les projets visant à accélérer les progrès des technologies de l’hydrogène et des piles à combustible dans une variété d’applications.

Plan d’investissements massifs de Hyundai dans l’hydrogène

Pour prendre la tête du marché des véhicules à hydrogène, Hyundai a annoncé fin 2018 un plan d’investissement de 7,6 billions de wons en vue de financer des partenariats avec des équipementiers, des activités de recherche et développement et l’expansion des installations d’ici 2030.

Objectif de 50 000 véhicules à hydrogène Nexo d’ici 2030

Hyundai vise à établir une unité capable de produire 50 000 véhicules à hydrogène par an d’ici 2030. Le constructeur se fixe également pour objectif de vendre 200 000 systèmes de piles à combustible à hydrogène par an au niveau mondial d’ici là.

Hyundai s’est donné pour cible de vendre 10 100 véhicules Nexo en 2020, principalement à des organisations et entreprises publiques, soit plus du double des 4 194 unités vendues l’année dernière.

Notre avis, par leblogauto.com

« L’hydrogène, lorsqu’il est utilisé dans une pile à combustible pour fournir de l’électricité, est un carburant alternatif sans émissions produit à partir de diverses sources d’énergie » précise le site internet du Minsitère de l’Energie US. Ajoutant qu’ »actuellement, les conducteurs de véhicules électriques légers à pile à combustible (FCEV) peuvent faire le plein dans les stations de vente au détail en moins de 5 minutes et obtenir une autonomie de plus de 300 miles. »

« Des recherches et des efforts commerciaux sont en cours pour étendre l’infrastructure limitée de ravitaillement en hydrogène et augmenter la production de FCEV » poursuit le site.

Intéressant le discours du ministère … par forcément en adéquation aux propos de Trump sur le sujet.  Le Département  US indique en effet « qu’environ la moitié de la population américaine vit dans des zones où les niveaux de pollution atmosphérique sont suffisamment élevés pour avoir un impact négatif sur la santé publique et l’environnement. »
Mieux encore, il affirme même que « les émissions des véhicules à essence et diesel – comme les oxydes d’azote, les hydrocarbures et les particules – sont une source majeure de cette pollution ». Ajoutant que » les véhicules électriques à pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène n’émettent aucune de ces substances nocives, uniquement de l’eau (H 2 O) et de l’air chaud. »

L’hydrogène aurait-il un avenir aux Etats-Unis

Sources : Hyundai, Yonhap

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Hyundai coopère avec le département US de l’Energie dans l’hydrogène"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Sasha
Invité

Et dire que Jean Luc Moreau a passé sont temps a dire que l’hydrogène n’avait pas d’avenir sur RMC ………Ha les spécialistes automobiles gavés à la batterie LR6 !

RBC
Invité

Si je ne trompe pas, le véhicule à hydrogène rejette de l’eau sous forme gazeuse. Donc de la vapeur d’eau, oui? Or, la vapeur d’eau est le premier gaz à effet de serre de la planète : a-t-on trouvé pire que le CO2?

wpDiscuz