Accueil Actualité Nous avons suivi le Mauritius Classic Tour 2/2

Nous avons suivi le Mauritius Classic Tour 2/2

532
7
PARTAGER

Nous avons dans un premier chapitre suivi le cortège du Mauritius Classic Tour dans le nord de l’île Maurice. Dans ce second, nous nous dirigeons vers le sud. 

Rendez-vous avec un prêtre traditionnel hindou

Faire bénir sa voiture ne peut pas faire de mal…

Après une nuit réparatrice qui a vu les voitures se reposer autant que leurs propriétaires, il s’agissait de couvrir une boucle cette fois-ci qui allait les emmener dans le sud de l’île. L’objectif du matin, Grand Bassin, par les petites routes plus tortueuses nous faisant découvrir les forêts typiques de Maurice. Ici, les 20 équipages allaient vivre une expérience unique, un baptême traditionnel avec un prêtre hindou, qui ensuite allait bénir les moteurs et leurs montures. Un vrai moment de calme et solennel au milieu des divinités.

Sur la route reliant la Vallée des Couleurs à la Rhumerie de Chamarel

Après avoir brulé de l’encens et brisé des noix de coco comme la tradition le veut, ils reprirent la route. Non sans oublier d’écraser les citrons placés sous chacune de leur roue. Il ne restait plus qu’à retraverser la forêt en se rapprochant du littoral, en route vers le parc naturel de la Vallée des Couleurs. Randonnée, tyrolienne entre autres sont au programme de ce lieu emblématique et magique. Parmi les choses à voir, notamment une cascade se terminant dans un bassin profond de 15 mètres. Autre curiosité, la terre aux 23 couleurs.

Vers la rhumerie de Chamarel

La seule Citroën Traction du cortège conduite ici par François Allain

Au moment de repartir, l’une des très vieilles dames, une Citroën Traction aux freins capricieux, abordait la descente avec prudence, sur l’une des routes les plus difficiles de l’île… et tellement belle car surplombant le littoral. L’objectif suivant était la Rhumerie de Chamarel, où l’on élabore depuis seulement 2008 quelques rhums locaux de différentes saveurs. Même si à cette occasion, compte tenu de la chaleur ambiante écrasante, tout le monde se désaltéraient plutôt à l’eau claire.

Une végétation luxuriante tout au long du parcours

Après cet ultime repos bien mérité pour les machines qu’il fallait ménager tout au long de ce parcours, nous rejoignions la côte ouest, lieu d’arrivée de cette balade qu’est le premier Mauritius Classic Tour. En quittant les reliefs, on découvre encore des arbres gigantesques d’une forêt exceptionnelle. Parfois, des animaux exotiques traversent la route, pour un dépaysement le plus total.

Joindre l’utile à l’agréable

Dernière photo de famille avant de retrouver la métropole

Le premier enseignement à tirer pour nous, la bonne qualité du réseau routier de l’île Maurice, qui permet de rejoindre sereinement tous les points remarquables que nous avons évoqués. A l’exception de villes comme Phoenix, la circulation s’est montrée très fluide, sans grande difficulté pour qui voudrait parcourir le pays en voiture. Le Classic Mauritius Tour s’avère être une bonne formule pour découvrir un territoire sous les tropiques à votre belle ancienne, à l’occasion d’une semaine où l’on peut joindre l’utile à l’agréable. Une vraie parenthèse exotique pour toutes ces mécaniques d’exception qui ont étonnamment supporté le climat sans vraiment souffrir.

Vivre sa passion en étant en vacances sur une île paradisiaque…

Question pratique : Comment les voitures sont-elles arrivées ? Yves Denis, l’organisateur de cette première édition (et par ailleurs éditeur du magazine Dandy) nous explique qu’elles ont pris place dans les soutes des avions assurant la liaison commerciale entre Paris et l’île Maurice (et non par avion spécial). Il a fallu ainsi une dizaine de jours à raison de deux véhicules par voyage pour faire arriver à bon port tous les bolides. Sur place, les voitures étaient gardées dans le parking d’un hôtel de Flic-en-Flac.  Un lieu de départ situant le point le plus éloigné de l’événement à moins de deux heures.

Prochaine édition prévue en automne 2020

Un parking d’une autre époque, dans un lieu exotique

Ce que propose le Mauritius Classic Tour, une balade all inclusive comprenant notamment l’acheminement (et l’assurance) des véhicules, les billets pour les participants, l’hébergement et la restauration en pension complète sur 6 jours d’événement. Vous possédez une ancienne ? Chiche…

Lire aussi: Nous avons suivi le Mauritius Classic Tour 1/2

 

 

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Nous avons suivi le Mauritius Classic Tour 2/2"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
mike
Invité

HS : ca en est ou de la supercar Delage ? elle ne devait pas etre presenté en decembre ?

Thibaut Emme
Admin

Présentation en comité trié sur le volet. Rien n’a filtré malheureusement. On devrait en savoir plus sous peu.

Bizaro
Invité

Bonne année 2020 à « Leblogauto.com » et à toutes ces jolies voitures. Et bonne santé mécanique!

Dom
Invité

2020,Ensam nu vive en paix. Pou ene monde meilleur ensam avec bondié.

Bizaro
Invité

Et bien de même.

johnsonsophia016
Invité

thank you so much for sharing.

Invité

Et ça coute combien, ce « all inclusive »?
Car je possède une ancienne, mais je ne sais pas si je suis chiche!

wpDiscuz