Accueil FCA GM accuse FCA et Marchionne d’entente avec l’UAW pour lui nuire

GM accuse FCA et Marchionne d’entente avec l’UAW pour lui nuire

704
16
PARTAGER

General Motors (GM) vient d’intenter un procès en racket contre Fiat Chrysler (FCA), l’accusant d’avoir conspiré avec l’UAW, le très puissant syndicat américain de l’automobile.

GM affirme que l’ancien PDG de FCA, Sergio Marchionne, décédé l’année dernière, « est responsable de la conception, de l’exécution et du sponsoring d’une opération présumée répréhensible ».

GM poursuit FCA pour « racket »

La poursuite en racket menée par General Motors allègue que Sergio Marchionne, alors PDG de Fiat Chrysler Automobiles, voulait nuire à GM dans le but de le forcer à une fusion. En vue d’arriver à ses fins, il se serait servi des négociations contractuelles  des conventions collectives de 2015.

Selon les éléments de la plainte, Marchionne « a officiellement sollicité GM pour une fusion » au printemps 2015, mais sa demande a été rejetée. Les plaignants allèguent par ailleurs que l’ancien patron de FCA désormais décédé a orchestré une négociation de la convention collective des salariés du secteur automobile collective conçue de telle manière qu’elle coûte des milliards à GM.

Soutien de l’UAW obtenu via corruption ?

Selon la poursuite, l’opération a été menée avec « le soutien acquis de certains anciens responsables de l’UAW, dont le président de l’époque, Dennis Williams ».

La plainte indique qu’en 2015, « avec la coopération des dirigeants de l’UAW achetée par le biais de pots-de-vin », Marchionne avait « projeté d’utiliser le processus de négociation collective pour nuire à GM en devenant le chef des négociations et en tentant de forcer la fusion des entreprises ».

Ces négociations contractuelles de 2015 ont eu lieu alors que les enquêteurs fédéraux examinaient les accords passés entre FCA-UAW et d’autres inconduites potentielles. Selon le procès-verbal, Williams et Marchionne étaient au courant de ces enquêtes.

La plainte allègue que par le biais d’un contrat établi entre FCA et l’UAW qualifié de «riche» par les deux parties elles-mêmes, Williams et certains dirigeants corrompus de l’UAW pourraient laisser penser aux enquêteurs du gouvernement qu’ils ont obtenu d’importantes concessions de FCA, tandis que Marchionne aurait pu agir de telle sorte à ce que soient imposés à GM des coûts imprévus en vue de le forcer à une fusion.

GM prêt à faire entendre sa voix devant la justice

GM affirme dans sa plainte qu’il a été directement impacté par ses pratiques qu’il qualifie de « racket ».

Mercredi, Craig Glidden, l’avocat général de GM, a déclaré que le constructeur et lui se préparaient pour le procès et étaient prêts à affronter le verdict. Confiants visiblement sur l’issue de la plainte.

FCA a déclaré pour sa part être étonné par l’engagement d’une telle procédure. S’étonnant du moment choisi pour le dépôt de la plainte, alors même qu’il tente de finaliser une nouvelle  convention  avec le syndicat UAW et de fusionner avec le groupe PSA.

L’avis de Leblogauto.com

Ruse de Sergio Marchionne en  vue de  contraindre GM à fusionner avec FCA ? L’avenir nous le dira … Reste à voir dans le détail comment l’ancien dirigeant a pu obtenir que les négociations collectives induisent des coûts supplémentaires imprévus pour GM sans impacter en parallèle les comptes de FCA, soumis aux mêmes règles contractuelles.

Le nerf de la guerre ? le coût salarial.

Selon la plainte, l‘UAW aurait ainsi autorisé FCA à embaucher une main-d’œuvre plus flexible, comprenant un plus grand nombre de travailleurs temporaires et de sous-traitants alors que GM n’y a pas été autorisé. De quoi  réduire notablement les charges  salariales de FCA et plomber celles de GM. L’obligeant à appeler un partenaire à la rescousse.

Sources : Automotive News, Reuters

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "GM accuse FCA et Marchionne d’entente avec l’UAW pour lui nuire"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jeff
Invité
No, la corruption de FCA est constitué depuis 2009 et va jusque à 2015 selon l’accusation de GM. L’accord secret, lire plutôt pot-de-vin, passé par la direction Fiat-Chrysler avec le principal syndicat américain UAW permettait au constructeur de gagner sur le coût du travail en payant de moins ses ouvriers et surtout de pouvoir embaucher en nombre des intérimaires. GM n’ayant pas ces mêmes avantages se évidemment sentit lésé au point de porter plainte pour un préjudice de plusieurs milliards. Mais le fond du problème est de toute évidence un autre, la défense de la part de GM de sa… Lire la suite >>
Francois
Invité

Vous m’étonnez que les pots-de-vin sont constitués, sept dirigeants de l’UAW et trois de FCA sont déjà condamnés par la justice américaine dans cette affaire. En fait, les deux seules questions sont les suivantes,
– Marchionne était-il au courant ?
– Ces pots-de-vin ont-ils permis de la « fluidité sociale », à savoir faire des économies sur la main d’œuvre sans qu’elle ne bronche ?

En fonction des réponses que la justice apportera, c’est le sort de 3-4 milliards de dollars qui se jouera, iront-ils chez GM ou resteront-ils chez FCA ? Autre question, Ford va-t-il entrer dans la danse ?

labradaauto
Invité

….j’y connais rien – mais…Je dirai que nous sommes en Amérique et que l’Avocat est le baron pour tous les actes de la vie. On transpose aux US certaines méthodes dans le « business » d’ici même en France , combien de gens influents et hommes politiques se trouveraient intimés ?
les droits du travail Europe USA ne sont pas semblables. La plainte peut très bien être justifiée à l’Ouest . gros sous !

Jeff
Invité
GM poursuit FCA devant la justice l’accusant de corruption des membres du United Auto Workers, le syndicat américain des métallurgistes. La défense du groupe italo-américain dénonce une maneuvre d’entrave sur la fusion avec Psa, niant d’avoir eu connaissance du racket organisé par trois de ses anciens dirigeants avec des responsables de l’UWA pour affaiblir les lois du travail. GM en revanche accuse la direction, Sergio Marchionne mais le président Elkann n’est pas loin et la plainte le met directement sur le banc des accusés, d’avoir eu recours à des pots-de-vin pour corrompre les négociations sur le contrat de travail entre… Lire la suite >>
greg
Invité

Connaissant les roueries de Marchionne, cela ne m’étonnerait pas vraiment…

Seb
Invité

Qu’est ce qu’il aurait pas fait pour que son groupe en mousse fusionne avec quelqu’un … Tellement mauvais que les voila devenu la fusion d’une fusion 😂🤣 Les Italiens fiers de leur origines et conservateurs ne voulant pas se mélanger avec les étrangers , les voila bien servis , ils sont tellement mélanger qu’ils ont plus aucune réeles origines désormais LOL 😂

Elisabeth Studer
Invité

d’ou le choix de la photo ….

Invité

En tout cas, moi qui croyais que Marchionne était mort, et là, on apprend que ?!? Nous aurait-on mentit ? ptdr

SAM
Invité

Pendant la crise de 2008-2009, Ford est le seul à refuser les aides d’état. Ford se sépare de labels sur lesquels il a investi grandement Volvo, Jaguar, Aston, Range … Ford sert les dents depuis maintenant 10 ans et revient fort avec le SUV électrique Mustang… Que GM et FCA se battent, ça laissera Ford respirer. Pour moi une fusion GM et PSA a plus de sens!

zeboss
Invité

Gm est un peu un groupe looser… fâché avec FCA, ratés avec PSA avant Opel et après aussi…
Donc à oublier il me semble…

Thomas
Invité

Clair que GM n’est pas tout blanc non plus et traîne aussi des boulets 🙄

wpDiscuz