Accueil Ecologie Chine : fin des subventions pour véhicules électrifiés fin 2021 

Chine : fin des subventions pour véhicules électrifiés fin 2021 

758
41
PARTAGER

Revirement de tendance ! Le gouvernement chinois prévoit d’éliminer progressivement les subventions pour tous les véhicules électrifiés, y compris les véhicules à pile à combustible. Il ne s’agit pas d’une rumeur mais d’une annonce très sérieuses faite par le ministère chinois des Finances. Lequel a tenu à préciser qu’il se fixait comme objectif de mettre fin aux mesures avantageuses dès la fin de 2021.

Le ministère contre la proposition de SAIC de maintenir les subventions

Le ministère a fait part de sa décision la semaine dernière dans une lettre ouverte adressée au patron de SAIC Motor, Chen Hong. En mars dernier, lors de la réunion annuelle de l’Assemblée populaire nationale, l’assemblée législative chinoise, ce dernier avait au contraire plaidé en faveur d’une prolongation des subventions pour les véhicules à pile à combustible au-delà de 2021.

Les véhicules à pile à combustible aussi exclus

Les choses se précisent désormais, Pékin se montrant plus ferme et moins flou que ces derniers mois. Tout en réaffirmant son intention de réduire les subventions pour les véhicules entièrement électriques et les véhicules hybrides rechargeables d’ici la fin de 2021, le gouvernement chinois était jusque là resté vague quant au maintien ou pas des subventions pour les véhicules à pile à combustible (hydrogène).

Les constructeurs accros aux subventions

Les politiques actuelles en matière de subventions ont entraîné une « dépendance » aux subventions de « certains » constructeurs de véhicules à piles à combustible, les rendant moins concurrentiel au niveau international, a indiqué le ministère dans une lettre publiée sur son site la semaine dernière. Sans toutefois citer nommément les « accrocs » aux subventions.

Appel aux provinces pour développer les bornes de recharge

Tout en supprimant progressivement les subventions, le gouvernement central encouragera les gouvernements provinciaux à encourager la construction d’installations de recharge de batteries pour véhicules électriques et de stations à hydrogène pour véhicules à piles à combustible, a toutefois ajouté le ministère.  Ce qui signifie en clair un transfert de budget et de responsabilités …

Des subventions très généreuses …

Pour rappel, le gouvernement chinois a commencé à subventionner les ventes de véhicules électriques, hybrides rechargeables et véhicules à pile à combustible en 2019.

Dans le cadre du programme actuel de subvention pour les véhicules à pile à combustible, les véhicules de tourisme peuvent bénéficier de 200 000 yuans (28 369 dollars) de subventions; les vans et les camions légers sont éligibles à une subvention de 300 000 yuans, tandis que les bus et les poids lourds peuvent obtenir une subvention de 500 000 yuans.

Au cours des trois premiers trimestres de cette année, 1 251 véhicules à piles à combustible de types divers ont été vendus en Chine, selon l’Association chinoise des constructeurs automobiles, soit 7,6 fois plus que la même période de l’année dernière.

L’avis de Leblogauto.com

La Chine fait ici la dure expérience du revers de la médaille. A force de doper et sponsoriser son industrie automobile et tout particulièrement les véhicules électriques, hybrides ou à piles à combustible …. certains constructeurs semblent avoir intégré le montant des subventions dans le calcul du prix de vente de leurs véhicules. Une manière de doper leurs marges en gonflant leurs tarifs, et ce grâce aux généreuses aides de l’Etat …. mais une stratégie qui les conduit à proposer au final des prix bien trop élevés hors de Chine. Ils devront désormais revoir leur modèle économique trop dépendant très aides de l’Etat.

Sources : Automotive News

Poster un Commentaire

41 Commentaires sur "Chine : fin des subventions pour véhicules électrifiés fin 2021 "

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nouh
Invité
Les finances chinoises se durcissent, mais au delà de se constat, j’approuve toujours le retrait des subventions quelque soit la technique car, majoritairement, les constructeurs, toutes techniques confondues, se réfugient dans les subventions en oubliant que c’est à eux de provoquer les marchés, pas à l’état même chinois……. En Europe, par exemple, les VE sont subventionnées et les constructeurs ne démocratisent, pour l’instant, pas vraiment ce mode. Pour l’isolation thermique, très peu d’isolation par l’extérieur qui pourtant est de loin la plus efficace, tant pour la chaleur que pour le froid!!! et je ne parle pas des fenêtres montées à… Lire la suite >>
wizz
Membre
nouh Ce n’est pas aussi simple. Chaque entité a un point de vue, un intérêt différent. Par exemple, le particulier ne voit que son intérêt, et dans l’immédiat. Peu de particuliers ont une vision à très long terme. On peut citer la déforestation, profit immédiat, la belle vie maintenant, mais désertification à la longue L’industriel a quant à lui des impératifs financiers à court terme. Il doit pouvoir boucler son bilan financier année après année, sous peine d’être en faillite. Et ce n’est pas le milieu financier qui va l’aider. Pour des projets à long terme, c’est très délicat. Prenons… Lire la suite >>
SGL
Invité

@Nouh
La politique de Colbert et de Roosevelt était mauvaise ? 😉
Je crois que le train ne serait jamais développé aux 19 et 20e Siècle sans les subventions…

wizz
Membre

Le train se développait sans subvention aux siècles précédents, pour diverses raisons:
-plus vite, que les charrettes à chevaux
-plus de marchandise transportée
-moins de personnel
-très bon rendement énergétique (avec le contact rail/roue)
-yapamieux

à cette époque, ceux qui faisaient appel au train pour leur marchandise avaient un avantage compétitif, ce qui n’est pas/plus le cas maintenant, de par le mode de fonctionnement de notre société

SGL
Invité
Non @wizz, tu nous donnes l’argumentation quand les lignes étaient déjà construites. Bien sûr que le train surclassait totalement tout ce qui existait au 19e siècle. Mais sans subventions, le train aurait été pendant un siecle embryonnaire. Je ne parle pas de l’exploitation des trains par des compagnies, mais dès 1880 les réseaux ferrés étaient d’un niveau stratégique pour la sécurité des états et de leurs économies (c’était une démarche des états très « colbertiste ») . D’ailleurs, si certains états n’ont pas le même écartement, des rails viennent d’une précaution de freiner des éventuels envahissements d’une autre puissance. (Espagne,… Lire la suite >>
wizz
Membre
SGL Prends une brouette et fais un essai entre rouler sur la terre et rouler sur le bitume, sur une surface dure et lisse. Tu comprendras ce qu’est la résistance au roulement. Même les Romains avaient compris en leur époque https://www.guidesud.com/blog/les-voies-romaines Par la suite, avant même l’invention de la locomotive, les gens utilisaient déjà des rails pour faciliter l’avancement des chariots (avec des roues spécifiques) tirés par des chevaux, sur des « axes principaux à fort débit » ou dans les mines https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_chemins_de_fer_britanniques Lorsque la locomotive fut inventée, ce fut tout naturellement qu’elle remplaçait les chevaux. Et je défie quiconque de trouver… Lire la suite >>
SGL
Invité
@wizz, tu fais exprès de ne pas comprendre ? Personne ici ne remet en cause la supériorité physique de chemin de fer. Le chemin de fer est une invention du « privé » … Les Anglais, mais son développement de son réseau sont liés aux subventions des Etats qui ont vite compris l’importance stratégique des chemins de fer pour leurs économies dès 1842 pour la France. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006074967&dateTexte=20071221 Et enfin pour l’intérêt en temps de guerre, transports de troupe, logistique, l’artillerie longue portée sur train, etc. Les chemins de fer secondaires étaient souvent exploités par une société anonyme à capitaux privés… Lire la suite >>
wizz
Membre

lorsque la 1ere guerre mondiale éclatait, les trains ont été inventés depuis presque 1 siècle. Les trains étaient déjà implantés un peu partout dans le monde

la question est de savoir LE DEBUT du train, au début du 19eme siècle, vers 1800 et quelques, est ce qu’ils ont reçu des subventions pour le remplacement des chevaux qui tiraient alors quelques légers charriots sur des rails (en bois renforcé ou en fonte)

SGL
Invité

Admettons @wizz
Bien que : « la loi de 1842 arrête le principe selon lequel l’État financerait « sur ses fonds » l’ensemble des infrastructures et stations des lignes, les compagnies à qui seraient données « à bail » l’exploitation des lignes ne gardant à leur charge que les investissements de la voie »
C’est quand même un peu avant 1900 !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Financement_et_dette_du_secteur_ferroviaire_en_France#Les_premiers_temps

SGL
Invité

Les subventions des lignes pour les compagnies de chemin de fer en 1862… plus 50 ans avant 1914 !!!
https://journals.openedition.org/rhcf/docannexe/image/2031/img-3.jpg

zeboss
Invité
non SGL, l’état n’a pas autant subventionné que cela le transport, ferré, entra autre bien au contraire, il a régulé mais avec des concessions exclusives la construction des lignes d’intérêt nationales. Repris ensuite par les départements, pour les lignes d’intérêt local. Le développement du transport ferré, de marchandises, puis de personnes est plus du fait d’entrepreneurs privés soutenu par l’état que de subventions publiques. Ne pas confondre l’état organisateur et l’état régisseur. le regroupement sous l’égide de la SNCF est plus dû aux dégâts des guerres successives et de l’apparition de l’automobile… (et aussi comme par hasard, du PC dans… Lire la suite >>
zeboss
Invité

comme c’est très complexe, voici le wiki ki va bien..
https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_chemins_de_fer_fran%C3%A7ais

SGL
Invité

@zeboss, je n’ai jamais parlé de quelle hauteur étaient les subventions. 😉
Mais les subventions sont multiples et ont été très utiles dans tous les états depuis 500 ans.
La démonstration n’est plus vraiment à faire.

Motörhead
Invité

Stop aux subventions, aides aux VE et le marché s’écroulera,

SGL
Invité

OK, mais dans ce cas-là, il faudrait faire payer la pollution à ça juste valeur de nuisance par augmentation de la taxe carbone.
Le pollueur doit payer !

Mwouais
Invité

En quoi une ‘pollution’ issue de voitures Diesel modernes est nuisible dans ton quotidien ?

Enfin, plus qu’à l’époque des habitations chauffées au charbon ou au temps béni de la Renault Mégane 1.9 d ou de la Opel Vectra 1.6 d (je crois que ça a existé cette ignominie), du bus Saviem et du Berliet de livraison ?

Mais si demain j’ai la possibilité de parquer gracieusement mon gros Diesel hors des villes pour prendre des autonomes électriques et ne commettre aucun bruit, je suis preneur. Mais pour cela il faut une politique de la ville bien plus forte.

wizz
Membre

à quelles villes penses tu?
un ou deux exemples de villes?

Mwouais
Invité

Londres, Paris, Lyon, Berlin, Bruxelles et même Amsterdam ou Barcelone, Athènes, Amman, New York, Mexico ou Guadalajara, Montréal, Tunis, Kobé, etc…

Quel que soit le développement des transports en commun de ces villes, la qualité du transport est absent par le fait d’incivilités autant que par l’absence de style et d’agrément visuel lors des transports.

La première valeur écologique étant le respect de la vie et donc d’autrui, le comportement entre humains est d’abord à changer, le reste suivra selon cette utopie.

wizz
Membre
Paris, j’avais déjà dit, en comparaison avec Strasbourg et ses parking relais tram. C’est une question d’échelle. Une seule rame de RER le matin transporte 2000 à 3000 personnes, et il y a un train tous les 5 minutes aux heures de pointe, et à peine 10 minutes aux « heures creuses » (mais transportant facilement 1000 personnes) Et les lignes de RER, il y en a plusieurs, qui sont toutes blindées. bref, c’est beau de laisser sa voiture sur un parking à l’extérieur de la ville, et emprunter des véhicules autonomes électriques, ou transport en commun. Mais tu comptes faire comment… Lire la suite >>
Bizaro
Invité
Londres a de bon transports en commun, qui ne souffrent pas trop des incivilités. Et les problèmes mécaniques du à la vétusté, semblent avoir été réglés. Mexico pareil, les transports en communs public comme privé sont exemplaires, que ce sont par leur densité, leur multiplicité, leur propreté, leur cout et la qualité du service rendu. Et très peu de dégradations. Par-contre peut être de l’insécurité, encore que les rames réservées au femmes et au enfants ne sont pas forcément prises d’assault. Par contre Paris, cumule les incivilités des usagers locaux et des agents RATP. En fait si vous voulez voyager… Lire la suite >>
SGL
Invité

@Mwouais, de prime abord, je n’étais pas un anti-diesel moderne … Bien au contraire.
Partant du principe que se sont les vieux diesels qui font 80 % de la pollution… En théorie.
Mais entretemps, il y a eux ça :
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/10/26/le-vrai-du-faux-sur-la-pollution-des-voitures-au-diesel_5374931_4355770.html
https://www.liberation.fr/checknews/2018/11/09/les-vehicules-diesel-polluent-ils-moins-que-les-vehicules-essence_1688875

Mwouais
Invité
@SGL : regarde le taux de dépassement d’un 3008 et 5008 : x2,3 pour le premier et x 7, 8 pour le second. Ça a l’air si pertinent ou si peu explicité que c’est d’une rigueur scientifique apparente inexistante. Mais si tu disposes d’une étude chiffrée et ndependante et pas d’une feuille de communiqué relayée par toutes les ‘redactions’ qui furent journalistiques, je suis preneur. Avant il y avait ‘vu à la télé’ pour vendre des produits. Aujourd’hui c’est plutôt ‘publié’ dans plusieurs journaux. Mwouais… Sinon à voir que Renault-Nissan domine les taux de dépassement sans que cela choque le… Lire la suite >>
SAM
Invité

Ben avec 6% de croissance au T3, l’économie chinoise est revenue au taux qu’elle avait en 1992 … 2021 c’est loin au final.

Motörhead
Invité

De À jusqu’à Z (fabrication, usage, production électrique,destruction) les voitures électriques polluent plus que les thermiques, l’extraction des terres rares et métaux rares est l’industrie la plus polluante de la planète bien devant l’industrie pétrolière ce n’est pas parce que c’est loin de chez nous que ça n’existe pas, après les commentaires des ayatollahs verts fraîchement convertis pour se refaire une image devant leurs petits enfants alors que c’était les premiers à rouler en 504 diesel sans cap , ça me fatigue

wizz
Membre

pourquoi donc
l’exploitation du pétrole serait elle près de chez nous que sa pollution n’existerait pas?

Mwouais
Invité

Polluer naturellement les sous sols en laissant séjourner ce noir visqueux ou le rendre transformé à la terre par le dessus, vaste question philosophique 😉

wizz
Membre

il ne pollue pas le sous sol: il reste là où il est depuis ces millions d’années…

« si tu ne viens pas à Lagardère, alors Lagardère viendra à toi… »

Moi, je ne viens pas au pétrole en sous sol.Mais j’ai beau attendre, je ne vois pas le pétrole venir me polluer depuis le sous sol…

Bizaro
Invité

Même si Mwouais n’est pas un écolo radicalisé, je pense qu’il y a une forte dose d’humour dans son discours…

Sûrement souligné par le « 😉 »

Bizaro
Invité

c’est pas faux 🙂

SGL
Invité

Non mais @ Mwouais, vous connaissez la définition de pollution ? 😯

Mwouais
Invité

@Motorhead : Leurs enfants néo écolos roulent en petit SUV 1.2 ou 1.0 litre essence qui consomme 30% de plus, le désagrément du moteur en sus. Les petits enfants qui ne désirent pas le permis pour l’instant feront ils comme les autres : se raviser et rejoindre la logique de mobilité lorsqu’ils ne seront plus conduits par d’autres : la voiture particulière ?

zeboss
Invité
Motorhead : encore à raconter un peu plus n’importe quoi tous les jours, un moteur électrique n’embarque pas une grosse quantité de métaux ou « terres rares »… Ce sont plus les batteries qui sont susceptibles d’en agréger. D’autres parts sauf à rouler avec un antique véhicule euro 3 ou antérieur, les catalyseurs ont eux même une quantité de métaux (parfois très) précieux, rarement récupérée dans le recyclage, ce qui ne sera pas le cas des batteries que les fabricants tentent de recycler le plus possible, pour faire l’économie des matières premières. Donc bannir telle ou telle techno sur le seul fait… Lire la suite >>
Klogul
Invité

faux pour le recyclage des catas meme que certaines viennent vous debarasser du votre sans votre avis

zeboss
Invité

C’est pas faux pour les catalyseurs volés, mais je suis curieux de connaitre le taux réel de recyclage des catalyseurs…
Ceci étant la quantité à récupérer reste faible comparé à celle des batteries..

Francois
Invité

Intégrer le montant des subventions dans les prix de vente, je ne suis pas bien sûr que les Chinois soient les seuls à le faire, en fait, je suis même sûr du contraire. Maintenant, je ne critique pas les constructeurs, je ne ferais pas autre chose à leur place.

wpDiscuz