Accueil Ecologie Nouvelle Renault Zoe : 52 kWh et 390 km WLTP

Nouvelle Renault Zoe : 52 kWh et 390 km WLTP

2912
135
PARTAGER

La Renault Zoe se refait faire un peu le portrait. Les changements sont plus importants qu’il n’y parait et elle se remet à niveau pour accueillir la concurrence.

Esthétiquement, nous avons déjà découvert cette Renault Zoe grâce à une fuite lors d’une présentation en petit comité. L’avant garde la même philosophie mais perd le côté rondouillard de la première Zoe. A voir si cette face avant plus expressive plaira ou non.

A l’arrière, c’est encore plus à la marge qu’elle évolue cette Zoe avec des feux qui changent (LED) tout en conservant leur forme. Quant à l’intérieur, tout change, et c’est tant mieux. Le style est là aussi moins « rond » et surtout les matériaux changent. Fini le plastique brillant et sonore. La nouvelle Renault Zoe louche sur l’intérieur de la nouvelle Renault Clio. Elle reçoit même un revêtement tissu sur certaines parties. A noter que les compteurs et informations pour le conducteur sont affichés via un écran 10 pouces dès l’entrée de gamme.

Plus de puissance, plus d’autonomie

Techniquement, la Renault Zoe voit sa batterie passer de 41 à 52 kWh de capacité sans changer de volume. Un accroissement qui permet à l’autonomie de passer à 390 km en cycle WLTP. Dans le même temps, la puissance grimpe à 135 chevaux (contre 109 pour l’actuelle). A noter que le R110 reste disponible. La Zoe adopte aussi (enfin) le mode « B » (comme brake) avec une régénération plus importante et un besoin de freiner moindre.

Avec le R135 (petit nom du moteur qui remplace le R110), la Zoe est plus dynamique. Le 0 à 100 km/h est fait en « moins de 10 secondes » et elle gagne 2,2 secondes sur la reprise de 80 à 120 km/h. La vitesse de pointe passe à 140 km/h et Renault promet une consommation toujours maîtrisée.

En outre, elle est désormais capable de se recharger sur du courant rapide continu jusqu’à 50 kW. De quoi récupérer environ 80% d’autonomie en une heure. Sur une wallbox 7kW à domicile, comptez 9h25 pour le « plein ».

Evidemment, Renault en profite pour lui mettre le nouveau système multimédia connecté Easy Link avec My Renault (Easy Connect). Avec l’éclairage 100% LED (75% de luminosité en plus) et des équipements revus (angles morts, maintien dans la voie, lecture des panneaux, freinage d’urgence, etc.), cette Renault Zoe se remet à niveau. Il faut dire que désormais, en Europe, elle n’est plus seule sur le créneau des citadines électriques.

L’avis de Leblogauto.com

Elle va avoir fort à faire avec une Peugeot e-208, une Opel Corsa-e ou le DS 3 Crossback E-Tense, entre autres. Cette mise à jour est la bienvenue, surtout à l’intérieur selon nous. Pour le reste, elle va être dans la norme niveau autonomie (390 km WLTP) et passe enfin à la recharge rapide. Un frein psychologique de moins. Reste le prix qui ne devrait pas chuter.

Illustration : Renault

Poster un Commentaire

135 Commentaires sur "Nouvelle Renault Zoe : 52 kWh et 390 km WLTP"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Commandant Tour
Invité

Question de novice : les VE sont deja bien dynamiques surtout pour une utilisation urbaine ou proche ville. Rester a la puissance d’avant avec cette nlle batterie engendrerait il un gap significatif d’autonomie ou serait-ce l’epaisseur du trait (le nouveau moteur devant probablement être plus efficient) ?

Rowhider
Invité

La véritable question est de savoir si le passage à la nouvelle batterie impacte le poids de manière significative ou pas.

wizz
Membre

ces 20kg, ça pourrait être imputable au système de refroidissement, renforcé cette fois ci

lym
Invité

C’est dynamique jusqu’a 50km/h ou même à moto en démarrant cote/cote ça peut faire illusion… les 2 premières secondes.
Un peu comme certaines hybrides, mais là c’est juste sur la première accélération voir la seconde. Après, c’est pile vide… et le bruit de mixer envahi l’habitacle, peinant à recharger en fournissant un reliquat pour avancer avec un dynamisme non sans rappeler la 4L.

SGL
Invité

Très classe… Et j’espère suffisamment pour que les Norvégiens le pensent également, n’est-ce pas @shooby. 😉
Mais la batterie me semble du coup en surcapacité par rapport au besoin utile moyen.
… Paradoxalement, c’est presque trop bien, si j’ose dire, pourquoi 390 km pour une citadine ?
En attendant… Très belle démonstration du savoir-faire de Renault sur la VE… Limite la Tesla des villes !

ylgmac
Invité

Probablement un succès mais comment justifer la pléthore de 22kw AC en France quand plus aucun modèle neuf n’en tire parti et que seul compte la charge en DC.
Quel gachi d’argent publique, comme les gouvernements se sont fait encore une fois berné par la technique en ne voyant que par Renault la mobilité.
Et aujourd’hui abandons total de la recharge AC.
Pendant ce temps on ne subventionne (ait) en rien les bornes de recharges rapide et très rapide….

amiral_sub
Invité

sachant qu’une borne DC coute environ 10x le prix d’une 22kW AC, où est le gâchis ?

ylgmac
Invité
Service rendu, rentabilité, promotion d’une mobilité peu contraignante.. Ces bornes AC n’ont quasiment aucun des ces avantages (sauf Zoé qui n’existeront plus alors que tous les autres VE ont une charge rapide depuis 2009 en DC). Une borne rapide peut répondre à la demande de charge de 10 bornes en AC sur un jour sans aucun problème (votre facteur coût un peu exagéré, disparaît). Donc non, le coût n’est pas un problème et le nombre de borne à maintenir est inférieur… Dans un département ou le sde s’en mêle pour promouvoir la mobilité électrique (cas majoritaire en France), une rapide… Lire la suite >>
wizz
Membre
une borne qui ne délivrerait que du 22kW triphasé, c’est aussi complexe qu’une prise triphasé avec un interrupteur. Cela ne comporte que très peu d’électronique (juste pour la sécurité, pour le paiement, etc…) Maintenant, utilité ou pas, il faut voir le contexte. -sur un grand axe de circulation, genre autoroute, nationale… L’automobiliste arrive à l’aire de repos, ou à la station service. Il y reste un minimum de temps, juste pour recharger, pour refaire le plein, et continue son voyage, avec un maximum d’autonomie si possible entre 2 recharges. Dans ce cas là, oui. Il faudrait des bornes très puissantes.… Lire la suite >>
Klogul
Invité

les bornes 22kw ne sont pas subvensionne seule les 7kw le sont

versdemain
Invité

Encore sur 2019 la « veille zoe1 » représente un tiers des ventes en France ou elle règne en maître.
http://ev-sales.blogspot.com/2019/06/france-may-2019.html

Et le nouveau modèle ZOE 2, si j’ai bien lu ailleurs, continue de supporter la charge à 22kw. Donc techniquement cela reste un bon compromis vu le faible prix des bornes 22kw.

nota: mais celui qui n’aime pas Renault pourra logiquement ronchonner.

ylgmac
Invité

effectivement après vérification sur différent site maintient du chargeur 22kw AC ce qui est juste top!!

amiral_sub
Invité

oui c’est un énorme plus pour qui a déjà roulé en VE. Les primo accédants et les commerciaux des autres constructeurs ne le savent probablement pas

pat d pau
Invité

oui vendues a plus de 50% aux collectivités avec l’argent de l’Etat.

SGL
Invité

@pat d pau
C’est absolument Faux.
Pour la Zoe de mémoire, c’est 66 % de particuliers.
Et je l’avais prouvé à l’époque !

amiral_sub
Invité

laissons les râleurs raconter leurs bobards

greg
Invité

C’est juste un facelift en fait. C’est dingue, même l’intérieur est quasi-identique, à part le bloc central, rien ou presque n’a changé.

miké
Invité

bravo Sherlock ! ça n’existe pas les facelift chez les allemands ?

greg
Invité
Ecoute Watson, si une allemande faisait un timide facelift et le présentait comme une nouvelle voiture après 7 ans, elle se ferait déchiquete (le quintette magique dont tu fais partie : SAM, Miké, Kaizer truc, Zeboss et Rickyspanish serait le premier à tirer à boulets rouges). J’ai encore en mémoire l’avalanche de commentaires négatifs quand la Golf VI a été présentée dont les changements esthétiques étaient pourtant plus importants que pour la Zoe 🙂 Quand c’est une voiture française, PERSONNE ne critique cet état de fait curieusement. Mais vraiment personne, c’est même pas une exagération, y a que moi qui… Lire la suite >>
miké
Invité

Oui donc tu confirme que les allemands le font aussi. Relis l’article sur les fuites et tu verra que d’autres ont fait la meme remarque que toi. Bichette.

Klogul
Invité

juste un changement d architecture electronique quelque chose d anodin… qui donneraau fur et a mesure a de nouvelle fonction.

il faut regarder plus loin que le vernis il y a enormement de travail.

wizz
Membre

simple facelift

et si on fait un tour chez VW, voir les évolutions entre les différentes générations de Golf (et autres). C’est quasi-identique aussi….

c’est fini aujourd’hui. Les constructeurs ne veulent plus révolutionner le design à chaque changement, sauf nécessité.
Si ça se vend bien, alors on tournera autour du design actuel.
Si ça se vend mal, alors on change de design (qu’est ce qu’on risque!!!), en espérant faire mouche (voir Lexus par exemple)

amiral_sub
Invité

l’autre énorme avantage au style qui évolue peu, c’est la moindre décote à la revente d’où des tarifs en LDD attractifs

pat d pau
Invité

oui c’est le facelift de mi-vie. nouveau chassis pour 2021 et serie 2022.. dans 4 ans max.. et elle aura fait ces 10 ans de carriere sur le meme chassis.

SGL
Invité

« nouveau chassis pour 2021 et serie 2022.. »
Liens ? 😯
A priori non, tout indique qu’elle repartit pour 7 ans environ.

SGL
Invité

Prix et Poids seront certainement les principaux défauts !

wizz
Membre

prix et poids étaient aussi les caractéristiques de la Tesla S, en comparaison avec la Leaf 24…

wpDiscuz