Accueil Peugeot Un logo Peugeot sur des véhicules Iran Khodro ?

Un logo Peugeot sur des véhicules Iran Khodro ?

3427
16
PARTAGER

Un logo Peugeot sur des véhicules d’un constructeur automobile iranien ? Une éventualité clairement envisagée par le président iranien de Iran Khodro (IKCO), Hachem Yekke Zare.

Son entreprise s’estime en effet libre d’utiliser le logo de Peugeot sur le modèle 301. Arguments invoqués : la berline a été entièrement fabriquée en Iran après – selon ses propres termes – « violation » du contrat établi entre Iran Khodro et Peugeot et le départ du constructeur français du territoire iranien sous la menace de sanctions américaines. Téhéran étant en effet dans le collimateur de Donald Trump suite à son programme nucléaire controversé.

Iran Khodro dénonce une violation de l’accord par PSA

S’exprimant dans le cadre d’un entretien accordé au média iranien IRIB, Hachem Yekke Zare a ainsi ouvertement dénoncé Peugeot pour violation de l’accord avec Iran Khodro, pointant du doigt sa décision de quitter l’Iran.

Iran Khodro se débrouille tout seul ….

Le dirigeant a par ailleurs tenu à ajouter que malgré le retrait du territoire iranien du constructeur automobile français, l’IKCO avait pu fabriquer tout seul la Peugeot 301. Mieux encore, selon lui, le constructeur iranien produit actuellement 80% du moteur de la berline compacte en Iran.

« Nous n’avons absolument pas besoin de Peugeot » a par ailleurs affirmé le Directeur Général d’Iran Khodro, indiquant que les fabricants locaux de composants automobiles s’étaient unis pour produire les éléments nécessaires à la production de la 301, du tableau de bord aux ailes et aux phares.

Yekke Zare a ensuite déclaré qu’un des tous premiers dirigeants de Peugeot avait affirmé que l’Iran ne serait pas en mesure de produire la 301 sous le régime des sanctions US, mais qu’il lui avait été répondu en retour : «vous avez jeté un coup de poing » dans l’accord, sous la menace de sanctions, vous allez donc obtenir deux coups de poing. « 

Libre d’utiliser le logo Peugeot ?

Les Français ont annoncé que l’Iran ne serait pas autorisé à utiliser le logo Peugeot sur la 301, mais l’IKCO a clairement fait savoir qu’il se sentait libre d’utiliser le logo, Peugeot s’étant retiré de l’Iran. Sous-entendu : vous ne respectez pas vos engagements et fuyez le pays, répondant à la pression des Etats-Unis, ce qui nous laisse l’entière liberté de nous affranchir à notre tour des règles contractuelles.

La Peugeot 301 : une affaire qui roule en Iran !

Le propriétaire d’un fabricant iranien de composants automobiles a quant à lui affirmé à IRIB que 3 000 Peugeot 301 seraient produites en Iran au cours des trois mois de l’hiver 2019, tandis que plus de 100 000 unités supplémentaires devraient être fabriquées au cours de la prochaine année iranienne (soit du printemps 2020 au printemps 2021).

Projet avorté de société commune

En juin 2016, Iran Khodro et PSA ont convenu d’établir une société automobile commune à Téhéran dans le cadre d’une joint venture, le tout pour un montant de 400 millions d’euros.

En mai 2017, le PDG du Groupe Iran Khodro avait annoncé que le Peugeot 301 serait produit en Iran d’ici la fin de l’année (se terminant le 20 mars 2018). Précisant par ailleurs
que la production de la Peugeot 2008 avait débuté officiellement quelques jours auparavant. Il avait alors insisté sur le fait que d’ici mars 2018, la Peugeot 301 sera produit et mise sur le marché iranien. Ajoutant que viendrait ensuite le tour de la Peugeot 208.

Fin Mais en 2018, la partie française a dénoncé l’accord, redoutant de devoir faire face aux sanctions américaines prises à l’encontre de Téhéran en cas de maintien sur le territoire iranien.

L’avis de Leblogauto.com

Jeu du chat et de la souris entre Iran et France ou plutôt entre Iran Khodro et Peugeot …. sachant que tous deux ont intérêt à ce que les modèles Peugeot poursuivent leur essor sur le territoire iranien. Pays où au delà de moult 405 – et tout particulièrement de taxis 405 – les véhicules de la marque sont dignement représentés.

En 2017, le groupe PSA  dans son ensemble a  ainsi vendu   444.600 véhicules en Iran, pays où le groupe est traditionnellement bien implanté et qui constituait jusque là son premier marché étranger devant la Chine (382.800 unités), le Royaume-Uni (279.100), l’Italie (265.200) et l’Allemagne (257.800).

Iran Khodro pourrait souhaiter ainsi une inflexion de la stratégie du groupe PSA, lequel a cédé aux pressions de Donald Trump pour abandonner un territoire prometteur. A la plus grande joie des constructeurs japonais ? Précisons que l’escalade des tensions entre Iran et Etats-Unis a débuté la semaine même durant  laquelle le premier ministre japonais était en visite officielle à Téhéran. Pour parler de pétrole …. mais aussi d’industrie automobile ?

De quoi faire monter d’un cran la pression s’exerçant sur Peugeot … lequel risque de voir ses parts de marché grignotées par Toyota, constructeur bien implanté sur le territoire iranien.

Sources : IFPnews, IRIB, ISNA

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Un logo Peugeot sur des véhicules Iran Khodro ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fabi35
Invité

Les japonais ne sont pas soumis aux représailles américaines si ils commercent avec l’Iran ?

Est si grave pour Peugeot ? Ça leur fait de la pub pour le jour où il reviendra en Iran

Twin Spark
Invité

Peugeot a été particulièrement lâche sur le dossier iranien. Il a quitté 2 fois ce marché stratégique pour lui en se courbant devant les USA. Pourtant il ne retrouvera pas de sitôt un aussi vaste marché export où la marque est reconnue et appréciée ; si le calcul était de se permettre une entrée sur le marché des USA, c’est un calcul perdant.

wizz
Membre

De chez Peugeot, tu connais le constructeur automobile, qui est absent du marché US
Mais chez Peugeot, c’est aussi Faurecia, un très grand équipementier automobile, qui est déjà présent au USA, avec un chiffre d’affaire supérieure à 5 milliards, et représentant 1/4 du business de Faurecia

SGL
Invité

La critique est « facile » @Twin Spark
Comme si cela « amusait » PSA de perdre son gros débouché à l’export ! 😀
Les Américains tiennent la quasi-totalité des sociétés françaises par les avoirs financiers.
Nous sommes plus dans l’époque économique du Général ! 😉 … Malheureusement

Fred21
Invité

Côté business, le gagnant est la Chine et là, Trump peut toujours tweeter …

SGL
Invité

Je vais, peut-être paraître vieux jeu, je trouve encore cette 301 une certaine classe malgré son caractère low-cost.

Bernard Muller
Invité

Les grands gagnants ne sont pas les Japonais, qui eux aussi, sont soumis aux sanctions américaines, mais les chinois, déjà très présents en Iran.

wpDiscuz