Accueil F1 F1 GP de France 2019 : Hamilton maître du blistering

F1 GP de France 2019 : Hamilton maître du blistering

1414
35
PARTAGER

Le Grand-Prix de France 2019 a vu un cavalier seul des Mercedes et surtout de Hamilton intouchable. La gestion des pneus et du blistering ne lui a pas posé problème.

Avant la course

La F1 revient au Castellet pour la 2nde année consécutive. Cette année, les bouchons semblent oubliés pour les spectateurs. La Marseillaise a déjà retenti ce matin sur le circuit Paul Ricard pour la victoire de Anthoine Hubert en F2 course sprint. Est-ce qu’elle retentira à la fin de cette course ? Il faudrait un miracle. Soit que Grosjean ou Gasly l’emporte, soit que Renault ne gagne avec Ricciardo ou Hülkenberg.

La victoire la plus probable est celle d’une Mercedes, Hamilton ou Bottas. Mais, qui sait avec un premier virage carnage l’an dernier et des températures très chaudes cet après-midi. Ferrari a procédé au changement complet des radiateurs et de l’intercooler de la voiture de Vettel. Alerte pour le #5 ?

Mercedes « cadenasse » le départ avec Hamilton devant Bottas. Attention, cette année, la pole ne donne pas la victoire automatiquement (2 fois sur 7 seulement). Mais, Leclerc peut s’infiltrer entre les deux coéquipiers/adversaires, ou Verstappen. Les deux McLaren ont semblé renaître ce weekend sur cette piste ultra-rapide. Norris et Sainz devancent un Vettel en perdition hier et qui va devoir revenir très vite devant. Attention à lui. Derrière, on se trouve dans une zone de bataille pour les points avec Ricciardo, Gasly, Giovinazzi, Albon, Räikkönen ou Hülkenberg. Avantage à Alexander et Kimi sur Gasly et Giovinazzi qui ont le choix des pneus, étant au-delà de la 10e place. Räikkönen, Hülkenberg, Grosjean, Stroll et Kvyat partent en pneu durs et vont tenter d’aller le plus loin possible.

Départ

C’est parti ! Très bon départ d’Hamilton qui se met à l’abri d’un strike. Bottas le suit devant Leclerc et Verstappen qui a un peu bataillé avec Sainz (qui a passé Norris). Derrière, il y a eu une touchette. Pour Ricciardo le départ n’a pas été géniale. Il perd 2 place en faveur de Gasly et Giovinazzi. Vettel est toujours 7e. Par contre bon départ d’Hülkenberg surtout en pneus durs.

On est au 3e tour et le DRS est activé. Hamilton a déjà 1,5 seconde sur Bottas. Vettel dépasse Norris au 5e tour dans la ligne droite du Mistral. Norris tente de se refaire à Signes mais cela ne passe pas. Avec le DRS, Ricciardo passe aussi Räikkönen pour la 9e place.

On va rentrer dans la fenêtre de changement des gommes pour les pneus tendres. Giovinazzi avec l’Alfa Romeo passe par les stands au 7e tour. C’est tôt mais il était en difficulté. Le voilà en pneus durs, en dernière position. La Haas de Grosjean est en difficulté, à la 17e place, dépassé par les deux Toro Rosso. Mais le Français est dans une course de fond. Perez, 12e prend une pénalité de 5 secondes pour avoir court-circuité la chicane. C’est dur car le pilote Racing Point a fait l’effort de passer au-delà du panneau comme le demande la direction de course.

Tour 10/53

Les deux Mercedes font cavalier-seul pour le moment. Hamilton a 2,5 secondes sur Bottas qui a 4,2 s d’avance sur Leclerc, 2,4 s devant Verstappen. Vettel qui s’est débarrassé des deux McLaren remonte peu à peu sur Verstappen mais a toujours 7,7 secondes de retard sur la Red Bull Honda.

On est au 14e tour et Gasly baisse de rythme. Ricciardo remonte sur lui et devrait pouvoir le passer prochainement. Le Français est toujours en pneus rouges/tendres. Hamilton indique que « quelque chose s’est cassé ». Très belle attaque d’Albon sur Magnussen qui est en perdition avec sa Haas. Magnifique dépassement de Kvyat par l’extérieur à Signes encore sur Magnussen. Désormais c’est Grosjean qui se rapproche de son coéquipier.

On est au 17e tour et Ricciardo plonge dans les stands. Il tente sans doute de passer Gasly en s’arrêtant un tour avant Gasly. Magnussen aussi rentre et chausse les blancs, les durs. Pour Ricciardo il y a eu un cafouillage lors de l’arrêt. Est-ce que cela va l’empêcher de passer Gasly ? Voilà le Français qui rentre après 18 tours ! Impressionnant. Il chausse les durs, sans surprise. Ricciardo arrive mais est derrière ! Caramba encore raté. Mais Daniel a les pneus chauds et il passe Pierre dans la ligne droite du Mistral.

Tour 20/53

Sainz passe aux stands et ressort 10e derrière Albon. Verstappen ayant changé de gommes, Vettel est remonté à la 4e place et a pour consigne d’aller le plus loin possible avec ses gommes medium. Leclerc s’arrête au 22e tour et repart 4e devant Verstappen. Vettel tente de creuser un peu plus d’écart sur Verstappen. Il a 20,7 secondes d’avance. Pas suffisant.

C’est Bottas qui rentre en premier. Normalement on privilégie le leader mais Hamilton a choisi de continuer. Il signe le meilleur tour en course avec des gommes de 24 tours. Bottas ressort devant Leclerc mais derrière Vettel en stratégie décalée.

« Box box » ! A la fin du 24e tour, Lewis Hamilton rentre pour chausser les gommes dures. 2,2 secondes d’arrêt ! Hamilton ressort devant Vettel. L’Allemand n’aura même pas l’opportunité de mener un tour de ce Grand-Prix pour le moment. Vettel a bloqué la roue avant gauche et rentre aux stands. Sans doute un ou deux tours plus tôt que prévu. 2,2 secondes aussi pour Vettel. Verstappen est passé. On va voir l’écart.

Pour Hamilton, les arrêts au stand ont été bénéfiques. Il compte 12 secondes sur Bottas 2nd. Ce dernier a Leclerc à 3,8 secondes derrière lui. Plus loin, Räikkönen est 6e mais n’a pas encore changé de gommes, tout comme Hülkenberg juste derrière lui ou Stroll. Le classement est un peu sans-dessus-dessous avec ces stratégies décalées.

Tour 30/53

Ricciardo a visiblement un souci avec son système d’hydratation. Vu la chaleur, cela va être dur pour l’Australien qui vise de gros points avec sa Renault. Räikkönen rentre au 32e tour et libère Hülkenberg qui tente « l’overcut » en restant un tour de plus en piste et de passer l’Alfa Romeo dans les stands. Pendant ce temps Ricciardo passe Kvyat et revient dans les points. Grosjean est dans les stands. Il ressort 17e.

Hülkenberg reste encore en piste. Kimi est un peu dans le trafic et Hülk améliore son chrono. Il devrait repartir devant si l’écurie Renault ne fait pas d’erreur sur son arrêt. On se prépare chez Renault et Hülkenberg rentre au 35e tour. 3,3 secondes. Pas un superbe arrêt. Et Räikkönen est repassé. En revanche Gasly est derrière.

Les pneus durs commencent à souffrir à l’image (blistering). Pour rappel, le blistering, ce sont des cloques qui apparaissent à la surface des pneumatiques quand la température est trop importante. Autant le graining (petites boulettes à la surface du pneu) peut s’effacer en quelques tours, autant le blistering non. Les Mercedes alignent les tours chronos mais il reste 16 tours encore ! Bonne affaire pour un Leclerc prudent avec ses pneus ? Il est à 20 secondes derrière Hamilton et 7,4 derrière Bottas. Les McLaren sont toujours en position pour finir 6 et 7.

Tour 40/53

Stroll rentre enfin pour chausser les gommes mediums. Il a amené ses pneus durs sur 40 tours ! Il ressort 13e derrière Perez. Ainsi, on a les deux Renault et les deux McLaren (motorisées par Renault) dans les points. Pas si mal. A 12 tours de la fin va-t-on voir Leclerc tenter de mettre la pression sur Bottas ? Ses gommes ont 2 et 3 tours de plus que celles de Bottas et Hamilton, mais semblent un peu en meilleur état.

Chez Mercedes on rassure les pilotes sur les pneus. Du côté de McLaren, on interdit à Norris d’utiliser le DRS même s’il est dans la fenêtre de 1 seconde derrière Sainz. Souci hydraulique visiblement. Quant à Vettel, il devrait s’arrêter pour chausser des pneus tendres et aller chercher un point de bonus pour le meilleur tour en course.

Les deux Toro Rosso animent un peu la course pour la 14e place… Kvyat tente l’extérieur sur Albon, en vain. Pour Gasly, c’est assez incroyable de le voir à la porte des points avec sa Red Bull. Norris va avoir une voiture plus lourde à conduire à cause d’un différentiel moins bon et la direction moins assistée. 6 roues à souffrir. Pour Grosjean c’est l’abandon sur consigne de son écurie.

5 derniers tours

Hülkenberg harcèle Räikkönen pour la 9e place. Sa Renault peine à rattraper l’Alfa Romeo malgré le DRS ouvert. Il ne bénéficie pas de la dernière évolution moteur de Renault (sinon il aurait pris une pénalité NDLA). Kvyat passe Albon pour la beauté du geste (hors des points).

Ricciardo pourrait rattraper la McLaren de Norris. Il a 4,5 secondes et il reste 4 tours. Mais attention à Kimi « Ice man » à seulement 1,4 secondes derrière le « Honey badger ». Leclerc de son côté remonte fort sur Bottas (3,2 secondes).

Voiture de sécurité virtuelle ! Une quille a été tapée et balancée sur la piste. La VSC se termine rapidement et c’est le drapeau vert. Ricciardo est dans la zone DRS de Norris avec 2 tours à parcourir. Leclerc est à 1,7 secondes ! Vettel rentre au stands et chausse les tendres pour aller chercher le meilleur tour en course.

Dernier tour ! Ils sont 4 pour la 7e place. Leclerc est derrière Bottas. Ligne droite du Mistral, DRS ouvert à fond…Leclerc se montre en vain pour l’instant. Ricciardo, Räikkönen et Hülkenberg ont passé Norris !

Arrivée

Hamilton remporte la victoire au Grand-Prix de France 2019. Il prend le meilleur tour en  course provisoire. Leclerc ne peut passer Bottas. On a donc 2 Mercedes devant la Ferrari de Leclerc. Verstappen est 4e devant Vettel qui arrache le point du meilleur tour en course (pour 2 centièmes seulement).

Il devance Sainz sur McLaren, Ricciardo sur Renault, le « vieux » Räikkönen sur Alfa Romeo. Hülkenberg (Renault) et Norris (McLaren) complètent le Top 10. On a 2 moteurs Mercedes, 3 moteurs Ferrari, 1 moteur Honda et 4 moteurs Renault dans les points. Pour Gasly, ce fut un mauvais GP de France. Il termine 11e, sans point, malgré une Red Bull capable de faire 4e. On a beau répéter qu’il n’y a pas de pression de la part de Red Bull, c’est encore un faux pas pour lui.

Mercedes a été intouchable sur ce GP de France. On a pu espérer que le blistering les condamnerait à ralentir. Mais non. Nouveau doublé pour l’écurie à l’étoile. Leclerc a été le meilleur de Ferrari et met encore un peu plus la pression à Vettel. Bonne surprise des McLaren et des Renault. Enorme surprise, Kubica a terminé devant Russel ! Blague à part, c’est la première fois en 8 courses pour le Polonais.

Attention tout de même, Ricciardo aurait doublé Räikkönen en dehors de la piste dans la ligne droite et est sous investigation des commissaires.

[Mise à jour 20h30 : Daniel Ricciardo a écopé d’une double pénalité après la course. Il est vrai que sur les images, Ricciardo passe les 4 roues hors de la piste dans la chicane de la ligne droite du Mistral pour passer Norris. En rejoignant la piste, il oblige Norris à élargir. Dans une cohérence inhabituelle pour la F1, Ricciardo est pénalisé pour un retour en piste non sûr. 5 secondes de pénalité et 2 points sur sa licence.

Mais, Ricciardo a aussi passé Räiikönen en se mettant hors de la piste. Rebelote, 5 secondes et 1 point sur la licence. Résultat ? Ricciardo passe 11e, sans point. Räikkönen passe 7e, Hülkenberg 8e, Norris 9e et Pierre Gasly chope un inespéré petit point avec la 10e place.]

Position # Pilote
1 44 L.HAMILTON
2 77 V.BOTTAS
3 16 C.LECLERC
4 33 M.VERSTAPPEN
5 5 S.VETTEL
6 55 C.SAINZ
7 7 K.RÄIKKÖNEN
8 27 N.HULKENBERG
9 4 L.NORRIS
10 10 P.GASLY
11 3 D.RICCIARDO
12 11 S.PEREZ
13 18 L.STROLL
14 26 D.KVYAT
15 23 A.ALBON
16 99 A.GIOVINAZZI
17 20 K.MAGNUSSEN
18 88 R.KUBICA
19 63 G.RUSSELL
20 8 R.GROSJEAN

Classement pilote

Au classement pilote, en attendant de savoir si Ricciardo sera pénalisé ou pas, on a Lewis Hamilton qui prend le large avec 187 points, contre 151 à Valtteri Bottas. 36 points qui sont un petit gouffre quand même. Vettel derrière voit Verstappen revenir sur lui tandis que Leclerc recolle peu à peu au peloton de tête.

POS +/- Pilote Points
1 Lewis Hamilton 187
2 Valtteri Bottas 151
3 Sebastian Vettel 111
4 Max Verstappen 100
5 Charles Leclerc 87
6 Pierre Gasly 37
7 Carlos Sainz 26
8 +3 Kimi Räikkönen 19
9 -1 Daniel Ricciardo 16
10 +3 Nico Hulkenberg 16
11 -2 Kevin Magnussen 14
12 Lando Norris 14
13 -3 Sergio Perez 13
14 Daniil Kvyat 10
15 Alexander Albon 7
16 Lance Stroll 6
17 Romain Grosjean 2
18 Antonio Giovinazzi 0
19 George Russell 0
20 Robert Kubica 0

Classement par équipe

Au classement par équipe, que dire ? Mercedes signe un nouveau doublé et compte 338 points sur 352 possibles en 8 courses ! Ferrari est désormais à 140 points soit plus de 3 courses parfaites et zéro pointé pour Mercedes. Faut-il dire que le championnat constructeur est déjà plié à 13 courses de la fin ? Non bien sûr. Mais il va falloir une sacrée réaction et ce, dès le prochain GP en Autriche, chez Red Bull.

Red Bull justement est à 52 points de Ferrari. 52 points qui viennent de la contre-performance de Pierre Gasly (64 points de retard sur Verstappen).

Après, on se bat pour la place de 4e ou « meilleur des autres ». McLaren compte 39 points contre 36 à Renault. Ces deux écuries ont creusé l’écart sur Racing Point, Toro Rosso, Alfa Romeo ou Haas. A noter que Williams reste à 0 point.

POS Ecurie Points
1 Mercedes 338
2 Ferrari 198
3 Red Bull 137
4 McLaren 40
5 Renault 32
6 Racing Point 19
7 Alfa Romeo 19
8 Toro Rosso 17
9 Haas 16
10 Williams 0

Illustration : F1

Poster un Commentaire

35 Commentaires sur "F1 GP de France 2019 : Hamilton maître du blistering"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Encore un grand prix chiant, fin, il à eu le mérite d’être animé sur les 4 derniers tours, c’est juste con qu’on nous ait pas montrer la bataille pour la 7è places au moment crucial….

lataupe2B
Invité

Et dire que je voulais m’abonner à canal pour les grands prix… bien m’en a pris. Il serait temps que la F1 revienne sur terre. En grand bravo aux rédacteurs des résumés des courses car on a l’impression qu’il s’est passé pleins de choses. C’est presque magique

gabriel
Invité

« revenir sur terre »? ah ouai! comme en rallycross?
j’aurai mal compris le propos?

Jc juncker
Invité

Pas de sujet sur les 24h du Nurburgring ?

SGL
Invité

J’ai bien dormi 😉

koko
Invité

-1 (juste pour « re écrire l’Histoire »)

SGL
Invité

Ou plutôt un « ré » qu’un « re » 😉 😀

SGL
Invité

Je suis content pour Renault, mais il faudra pouvoir remettre maintenant les compteurs à zéro pour qu’ils brillent dans les classements. 😀

wpDiscuz