Accueil WRC WRC – Mexique 2019 : Ogier le pilote de Mexico

WRC – Mexique 2019 : Ogier le pilote de Mexico

963
11
PARTAGER

On a tout eu dans ce très cassant rallye du Mexique. Des crevaisons, des sorties de piste, des barrières fermées, des erreurs. Et à la fin ? C’est Ogier qui l’emporte et offre à Citroën sa deuxième victoire de la saison.

Le rallye du Mexique, c’est théoriquement le premier sur la terre. Mais vu le peu de neige en Suède, c’était déjà un peu le cas. Le rallye a vu tout d’abord Mikkelsen prendre la tête avant de devoir jeter l’éponge dans la 5e spéciale. Pour Sordo, les ennuis arriveront à l’ES7 avec un souci électrique. Devant, Ogier mène, mais n’est pas à l’aise. Il a Evans derrière qui pousse sur la Fiesta, ainsi que Meeke. Meeke prend d’ailleurs la tête après l’ES10, pour 1 seconde sur Ogier.

Entre temps on a perdu Suninen dans l’ES2 et Latvala après l’ES6. Déjà que la colonie WRC est réduite au Mexique (10 voitures), 3 abandons font que le Bolivien Bulacio-Wilkinson sur Skoda Fabia R5 est 6e ! Pour Ogier, c’est « lucky Seb » qui revient ! Lappi se sort et reste dans une position scabreuse, obligeant à neutraliser la fin de la spéciale 10. Ogier a une roue crevée et avait déjà perdu 22 secondes ! Coup de bol.

Pour Meeke, le sourire ne restera pas longtemps avec un souci sur la Toyota Yaris et plus de 1 min 37 perdue. Ogier reprend la tête devant Evans et Tänak. Sauf qu’Evans perd peu à peu du temps et Tänak finit par le passer ce matin. Mais, 24 secondes de retard sur Ogier avant la dernière spéciale (la power stage), cela semble rappé pour l’Estonien. Quoi que…n’oublions pas 2017 et la sortie sur le parking de Meeke qui a failli tout perdre à quelques hectomètres de l’arrivée.

Meeke pousse pour les points de bonus

A noter que dans la Power Stage (PS), la chicane stupide a été enlevée. Il n’y aura pas de polémique cette année. Lappi signe un premier temps de référence pour la PS. Il vise les points de bonus. Mais les pilotes repartis en « rallye 2 » (l’appellation n’existe plus) nettoient la piste pour les autres et les temps devraient s’améliorer. Pas pour Mikkelsen qui termine derrière Lappi sur cette spéciale, mais devant au général. Sordo arrive à battre Lappi pour 1 dixième. La Yaris de Latvala part sans la carrosserie avant. Cela n’aura pas été un rallye de tout repos pour le Finlandais. Sans l’avant, la Yaris est totalement déséquilibrée niveau appui. Plus de 21 secondes de retard à l’arrivée, mais une arrivée. En fait, il a percé son radiateur peu avant et a dû réparer comme il a pu, avec de l’eau d’une rivière.

Kris Meeke pousse à fond et place sa Toyota 4,8 secondes devant Sordo. Comme souvent, Meeke est capable d’être très rapide sur une ou plusieurs spéciales mais manque de constance. Un autre qui pousse, Neuville. Hors du coup tout au long du rallye, il veut se rattraper sur la PS. Il est dans les temps de Meeke qui a fini très fort. Il est derrière pour 5 dixièmes. Soupe à la grimace pour le Belge « je pensais avoir le rythme mais je ne pouvais pas suivre donc.. ».

Ogier remporte la Power Stage

Place aux 3 premiers du rallye avec Evans d’abord. Tänak n’est qu’à 7 secondes mais visiblement Evans n’a plus de pneus. 7 secondes sur Meeke à un intermédiaire. Le podium est tellement important, autant ne pas prendre de risque. Pas de point de bonus pour lui. Mais une 3e place (au moins) au général. 4 secondes de retard pour Tänak sur un intermédiaire ? Assez inhabituel. Il termine 5e de la power stage avant le passage d’Ogier. Meeke peut mettre 5 points de plus dans sa besace.

Ogier est en tête sur les 3 intermédiaires, mais de peu. Surtout, Meeke a produit son effort sur la fin. 0,1 seconde sur Meeke ! C’est passé. Ogier remporte la power stage devant Meeke, Neuville, Sordo et Lappi.

Surtout, Ogier et Ingrassia remportent le rallye du Mexique. C’est leur 5e victoire sur ce rallye. C’est leur 46e victoire en WRC. Ils devancent Tänak et Järveoja sur Toyota et Evans / Martin sur Fiesta. Suivent Neuville / Gilsoul, Meeke / Marshall. Puis on trouve le Mexicain Guerra, 6e de son rallye national et vainqueur en WRC2.

Classement du rallye du Mexique 2019

POS # PILOTE TEMPS DIFF PRÉC. DIFF 1ER
1. 1 S. OGIER 3:37:08.0
2. 8 O. TÄNAK 3:37:38.2 +30.2 +30.2
3. 33 E. EVANS 3:37:57.9 +19.7 +49.9
4. 11 T. NEUVILLE 3:38:35.0 +37.1 +1:27.0
5. 5 K. MEEKE 3:43:14.2 +4:39.2 +6:06.2
6. 41 B. GUERRA 3:52:43.5 +9:29.3 +15:35.5
7. 42 M. BULACIA WILKINSON 3:55:59.5 +3:16.0 +18:51.5
8. 10 J. LATVALA 3:56:03.9 +4.4 +18:55.9
9. 6 D. SORDO 3:59:52.1 +3:48.2 +22:44.1
10. 81 R. TRIVINO BUJALIL 4:07:21.8 +7:29.7 +30:13.8

Classement provisoire du championnat pilotes

Tänak conserve la tête du championnat du monde. Il ouvrira en Corse. C’est moins gênant sur asphalte que sur terre. Si Ogier l’emporte, ce sera la première fois depuis 2013 que Citroën marque 3 victoires.

Pos Pilotes Points
1 Ott TÄNAK 65
2 Sébastien OGIER 61
3 Thierry NEUVILLE 55
4 Kris MEEKE 35
5 Elfyn EVANS 28
6 Esapekka LAPPI 20
7 Sébastien LOEB 18
8 Jari-Matti LATVALA 14
9 Andreas MIKKELSEN 12
10 Gus GREENSMITH 6

Classement provisoire du championnat constructeurs

Grâce à ses 3 voitures, et à Tänak, Toyota reste en tête du championnat constructeurs. Citroën passe devant Hyundai pour 1 point. Un très bon début de championnat pour Citroën Racing. Ah s’ils avaient 3 voitures pour marquer des points…

Pos Equipe Point
1 TOYOTA GAZOO RACING WRT Toyota 86
2 CITROEN TOTAL WRT Citroen 78
3 HYUNDAI SHELL MOBIS WRT Hyundai 77
4 M-SPORT FORD WORLD RALLY TEAM Ford 45

Illustration : WRC

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "WRC – Mexique 2019 : Ogier le pilote de Mexico"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
salociN
Invité
A noter que dans la Power Stage (PS), la chicane stupide a été enlevée. Il n’y aura pas de polémique cette année. Oh bah si quand même, y’a eu pas mal de boulettes de l’organisation cette année, pas du même acabit que l’an dernier certe, mais entre les tremplins en mousse dont Lappi s’est plaint, les théories du complot sur le drapeau rouge suite à la sortie de Lappi, et l’éternel coup de la barrière fermée devant Mikkelsen qui se plaint de ne pas avoir de marshall à cet endroit, y’a de quoi palabrer un peu. En revanche, que de… Lire la suite >>
lataupe2B
Invité

La polémique du drapeau rouge n’en n’est pas une. Les data le démontre. Ogier a peut-être eu un coup de bol mais il avait déjà perdu du temps. Il faut arrêter ces polémiques stériles.
Ce fut quand même un très beau rallye

salociN
Invité

Ogier dit qu’au contraire, le temps forfaitaire lui a coûté un peu de temps par rapport à celui qu’il aurait pris avec sa crevaison lente (quoique c’est aussi arrivé à Meeke dans l’ES suivante, avec pour conséquence de flinguer sa suspension, et sa course).

Après, on est d’accord que cette « affaire » n’a eu de conséquence ni sur déroulé de la course (toutes les WRC à part Latvala étaient déjà passées), ni sur le résultat final.

salociN
Invité

Tant que les petits dej’ de Hyundai sont top, j’ai envie de dire que c’est le principal ^^

wpDiscuz