Accueil WRC WRC – Mexique 2018 : Ogier remporte la bataille des gravettes

WRC – Mexique 2018 : Ogier remporte la bataille des gravettes

1176
9
PARTAGER
WRC Mexique 2018 Ogier

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia remportent le rallye du Mexique faussé une nouvelle fois par le règlement.

Faut-il une nouvelle fois revenir sur le règlement qui impose au leader du championnat d’ouvrir la route ? Oui à n’en pas douter. Autant sur asphalte, ce n’est pas gênant, autant sur terre, et qui plus est au Mexique, c’est totalement handicapant. Le règlement a été fait quand c’était toujours le même pilote qui remportait tout, pour contre-balancer cette domination. Mais, désormais, cela fausse les courses.

Ainsi, c’est Neuville, en tant que leader après la Suède, qui a eu l’honneur d’ouvrir la route. Et de balayer la gravette pour les autres. Résultat, après la première journée, Neuville est à plus de 2 minutes de son coéquipier, Sordo. Sordo qui a bénéficié d’un ordre de passage favorable. Loeb aussi, il ne faut pas se le cacher. Même si, après 5 ans loin du WRC, Loeb et Elena impressionnent.

Ils ont même pris la tête du rallye hier. Mais ça, c’était avant que Ogier n’accélère sur sa Ford ! Loeb a fait une erreur. Il a crevé et, réflexes du rallye raid, ils ont décidé avec Elena de changer la roue. 2 minutes dans la besace. Sordo a lui aussi crevé mais a continué. 30 secondes seulement pour lui.

Spéciale Meeke !

 

Aujourd’hui on a eu une spéciale Meeke ! Dans l’ES20, le pilote Citroën glisse dans le bas-côté et flingue son aileron arrière. Il perd aussi 47 secondes. Mais, sans aileron la fin du rallye promet. Loeb, lui, assure désormais. Il n’a plus rien à gagner, mais il est 5ème. Cela se conserve, surtout pour Citroën qui lui fait confiance.

Place à la « Power Stage ». On est déjà passé par la spéciale de Las Minas, donc le terrain est un peu nettoyé. Latvala le prouve en signant le meilleur temps provisoire bien que parmi les premiers à passer avec sa 8ème place. Il est battu par Ogier pour moins d’une seconde.

Mais, Neuville et Tänak jouent avec le règlement. En effet, ils retardent leur départ dans la dernière spéciale, quitte à prendre des pénalités de temps. Sauf que cela laisse passer Ogier et que cela peut nettoyer encore plus la piste. Peine perdue pour Neuville qui ne fait que le 4ème temps, mais bingo pour Tänak qui remporte la power stage et les 5 points qui vont avec. Ogier en prend 4, Latvala 3, Neuville 2 et Mikkelsen 1. Loeb 6ème ne prend pas de bonus.

Au final, Ogier l’emporte avec 1 minute 13 sur Sodo qui a crevé dans la dernière spéciale. Meeke est 3ème à 1 minute 29. Ensuite, on trouve Mikkelsen, Loeb, Neuville (qui prend 4 minutes 10 de pénalité). Pour montrer que ce rallye du Mexique était cassant, Pontus Tidemand est 7ème alors qu’il roule en WRC2. Latvala le suit à la 8ème place puis on retrouve des WRC2 avec Greensmith et Heller.

[Mise à jour 12/03/2018 : Pour avoir « coupé » la chicane (faite de barrières plastique) lors de la Power Stage, Ogier écope de 10 secondes de pénalité. Il perd les 4 points de la power stage. Loeb récupère le dernier point de bonus. M-Sport à interjeté appel de cette décision. Nos classements reflètent la situation à l’heure actuelle, c’est à dire sans préjuger de l’appel.]

POS # PILOTE TEMPS DIFF PRÉC. DIFF 1ER
1. 1 S. OGIER 3:53:58.0
2. 6 D. SORDO 3:55:11.6 +1:13.6 +1:13.6
3. 10 K. MEEKE 3:55:27.2 +15.6 +1:29.2
4. 4 A. MIKKELSEN 3:55:46.4 +19.2 +1:48.4
5. 11 S. LOEB 3:56:32.6 +46.2 +2:34.6
6. 5 T. NEUVILLE 4:03:11.0 +6:38.4 +9:13.0
7. 31 P. TIDEMAND 4:04:32.7 +1:21.7 +10:34.7
8. 7 J. LATVALA 4:09:45.1 +5:12.4 +15:47.1
9. 38 G. GREENSMITH 4:11:17.3 +1:32.2 +17:19.3
10. 39 P. HELLER 4:18:26.1 +7:08.8 +24:28.1

Que retenir de ce rallye du Mexique ? Déjà, ce qui a fait parlé un peu tout le monde, le retour de Loeb et Elena. Réussi évidemment, après autant d’arrêt et un changement de règlement des voitures. Sans la crevaison, ou même sans l’erreur de vouloir changer la roue, il serait sur le podium.

Sauf que cela montre que la Citroën est bonne. Elle n’a pas connu les soucis techniques des Toyota par exemple. Au final, cela doit mettre encore plus le doute à Citroën d’avoir conservé Meeke et de ne pas avoir tenté de retenir Mikkelsen, brillant 4ème.

Mais, on retient surtout qu’une nouvelle fois, l’ordre de départ du 1er jour fausse la bagarre tant attendue. Quelle solution ? Tirage au sort de l’ordre de départ ? Lest pour les premiers ? Une spéciale qui donne l’ordre de départ ? Pour le moment la FIA ne semble pas bouger, pourtant les pilotes grognent tous les rallyes sur ce point.

Classements

Au championnat, Ogier reprend la tête à Neuville. Il ouvrira la prochaine fois, mais, c’est en Corse, sur asphalte. Donc moins problématique. Surtout, il marque 25+4 points ce weekend, quand Neuville n’en marque que 8+2. Ogier est devant pour 9 points. Mikkelsen est 3ème, 2 points devant Meeke, et 4 devant Latvala.

Pos Pilotes Total
1 Sébastien OGIER 56
2 Thierry NEUVILLE 52
3 Andreas MIKKELSEN 35
4 Kris MEEKE 32
5 Jari-Matti LATVALA 31
6 Ott TÄNAK 26
7 Esapekka LAPPI 23
8 Craig BREEN 20
9 Sordo 18
10 Sébastien LOEB 11
11 Hayden PADDON 10
12 Elfyn EVANS 8

Au championnat équipes, Hyundai reste en tête avec 84 points devant M-Sport à 72 points qui passe Citroën pour 1 point. Toyota glisse de la 2ème à la 4ème place.

Illustration : WRC

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "WRC – Mexique 2018 : Ogier remporte la bataille des gravettes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
labradaauto
Invité

vélocité, finesse de pilotage, gestion des bords de talus . Ce pilote mérite cette victoire. Grand champion. c’était encore visible à la tv p stage !
Latvala : la transe ! mais 2 travers coûteux au chrono.
etc…
Là: on ne parle pas des autos : Le pilote gagne le rallye: c’est mérité ! Bravo à lui, l’équipe.

salociN
Invité

Sauf que la FIA a estimé qu’Ogier avait coupé la chicane en plastique sur la fin de l’ES… Décision des commissaires : 10s de pénalité et retrait des points de la PS ! À la tête du client vu le nombre de fois que cette « chicane » a été coupée, y compris dans le premier passage, ce pourquoi M-Sport à fait appel.

La FIA est clairement en train de se faire apprécier de tous, elle qui avait déjà demandé aux teams avant la PS de ne pas reproduire la mésaventure suédoise, et qui s’est vu opposer un fin de non-recevoir générale…

Géronimoooo
Invité

C’est quoi cette affaire de plots en plastic de brin..!! Sur ce.., c’était un beau rallye.., bravo une fois de plus à Seb, bravo à l’équipe M-sport…

labradaauto
Invité

…lorsqu’un équipage rentre au parc avec des ecchymoses du voyage sur sa carrosserie, rien en punition supplémentaire ne vient en rajouter à la trotteuse. Cette mesure de l’encadrement sportif, et je ne prononce pas le nom tel que je l’intitule est d’un amateurisme toléré un jour de kermesse, mais pas quand on médiatise une compétition sportive.Parce que c’était tout de même un beau rallye.

wpDiscuz