Accueil Eco techno La Norvège lance la recharge rapide sans fil pour les taxis

La Norvège lance la recharge rapide sans fil pour les taxis

847
10
PARTAGER
Wireless Coil

La Norvège est l’un des Eldorado du véhicule électrique. Oslo, la capitale, va lancer un réseau de chargeurs sans fil pour les taxis électriques.

Le gros avantage d’un taxi, c’est qu’il revient souvent à la station pour attendre un client ou partir en maraude. Et quand il est à cette station, il peut recharger si c’est un véhicule électrique. Pour faciliter la vie de ses taxis, Oslo a donc décidé d’installer un important réseau de chargeurs sans fil, aux stations.

C’est avec le groupe finlandais Fortum (producteur d’électricité propre qui se diversifie dans les infrastructures de recharge) ainsi que Momentum Dynamics un groupe américain spécialiste de la recharge par induction, qu’Oslo a annoncé le lancement du projet. Ils vont utiliser la technologie de Fortum « Charge & Drive ». La puissance disponible peut aller jusqu’à 75 kW. De quoi récupérer environ 100 km en 1/4 d’heure de stationnement. Selon Fortum, ce sera le premier réseau de recharges rapides sans fil pour taxis au monde.

En facilitant la charge pour les taxis, Oslo espère que la flotte va s’électrifier plus rapidement qu’actuellement. L’objectif ambitieux est d’avoir une flotte de taxis décarbonée d’ici 2023 c’est à dire demain. « Le futur est électrique et est déjà là, maintenant. La recharge sans fil change la donne. A partir de 2023, tous les taxis à Oslo seront ‘zéro émission’. Ensemble avec l’industrie du taxi, nous nous assurerons que le changement se fera en douceur et de façon aussi efficiente possible. Oslo sera toujours à la pointe de l’innovation et nous sommes enchantés de joindre nos forces avec deux des acteurs les plus progressistes dans ce mouvement pour lancer le plan de charge sans fil pour taxi le plus ambitieux au monde » déclare Sture Portvik, patron de l’électro-mobilité pour la ville d’Oslo.

La Norvège ou la schizophrénie énergétique

En outre, il faut rappeler qu’Oslo (et la Norvège) produit une électricité décarbonée à presque 100% (les 100% devant être atteints cette année). Ainsi, l’attente des taxis en station ne se fait plus en émettant des gaz polluants (pour le chauffage l’hiver par exemple) et leur permet de recharger leur batterie.

Le pays est producteur de pétrole, mais aussi de gaz et de charbon. De grandes réserves en mer de Barents par exemple lui fournissent une manne financière à même de financer la transformation de la société norvégienne. Désormais, le pays produit une électricité (hydroélectrique principalement) renouvelable et décarbonée. Elle attire donc des industries lourdes (et polluantes) comme l’aluminium. Le pays finance donc sa révolution électrique à l’aide des énergies fossiles. Une schizophrénie assumée.

« Nous accueillons les constructeurs à bras ouverts qui veulent nous rejoindre dans ce projet innovant et excitant » déclare Annika Hoffner, la patronne de Fortum Charge & Drive. En effet, il faut désormais que la recharge haute puissance par induction se démocratise au sein des véhicules électriques.

L’an dernier, Fortum Charge & Drive avait lancé le premier chargeur haute puissance de la Suède, à mi-chemin entre Stockholm la capitale et Oslo. De quoi récupérer environ 250 km en 10 minutes sous une puissance jusqu’à 350 kW ! Ici, on en est loin (75 kW tout de même), mais le but pour les taxis est plus de pouvoir « biberonner » rapidement entre deux courses.

Illustration : ORNL (une « double double » spire d’un système par induction haute puissance)

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "La Norvège lance la recharge rapide sans fil pour les taxis"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jo.
Invité
Les ondes générées par l’automobile électrique qui va devenir massif va sans doute commencer à être aussi un problème sanitaire majeur dénié. Si en plus les taxi sont en rechargement en roulant, les gens à l’intérieur deviendront des éponges électromagnétiques fluo comme Dr Manhatan (bon lui est fort, il reçoit pas les cancers, il les donnent, c’est mieux hahaha). Dans l’indifférence générale, même le problème avait été mis en avant par Carlos Tavares : « Quand vous chargez 60 kWh dans une batterie en quelques minutes, la puissance dégagée par les engins est considérable. Est-ce qu’on s’est posé toutes les questions… Lire la suite >>
Michel
Invité

C’est la question que je me posais
> vais je finir en steak grillé si je reste dans le vehicule quand il est en charge
> la génération d’une telle quantité ou puissance d’ondes ne risque t-elle pas de perturber d’autres systèmes

The Stig
Invité

Aaaaaah, ça y est, voilà qu’on tente de nous faire le coup des ondes 😀

Vous savez, on disait aussi que le train allait trop vite et allait tuer ses passagers, la même pour l’avion, et ainsi de suite… Les réfractaire biberonnés aux théories du complot avec la horde d’anti-linky qui les suivent…

amiral_sub
Invité

excellent projet ! Les taximens vont pouvoir rester au chaud dans leur voiture pendant le rude hiver Norvégien

aimelauto
Invité

sympa ce systeme !

Invité

Question technique: comment adapter un VE a la charge a un induction?
Car je suppose que, comme pour les telephones, il faut une compatibilite (un « recepteur » qui transmert l’energie des ondes dans les batteries).
Faut-il une compatibilite d’usine ou peut-on ajouter ce recepteur en « after market »?

wpDiscuz