Accueil Hyundai Essai Hyundai i30 Fastback N : juste un volume de plus

Essai Hyundai i30 Fastback N : juste un volume de plus

2216
15
PARTAGER
Essai Hyundai i30 Fastback N
Comme une i30 N, mais avec une malle derrière.

Après la i30 N, Hyundai lance une déclinaison berline de sa sportive compacte. De quoi viser les Mercedes CLA AMG et autres Audi S3 Berline, rares tenantes du segment ? Ne nous emballons pas.

Tout le monde s’accorde à dire que pour une première vraie tentative sportive dans l’histoire de cette marque autrefois cantonnée à vendre du low-cost fiable, la Hyundai i30 N ne démérite pas face aux références du marché. Sans atteindre les performances d’une Honda Civic Type R, la Coréenne compte sur un rapport prix/efficacité/polyvalence lui permettant de jouer les alternatives crédibles aux Seat Leon Cupra, Peugeot 308 GTI et autres Renault Megane RS.

La gamme sportive « N Division » de Hyundai doit se renforcer de modèles plus puissants dans les années à venir mais en attendant, elle se développe sur le plan horizontal en installant le groupe motopropulseur de la i30 N dans des variantes de carrosserie similaires. D’abord dans le Veloster N, qui se limitera essentiellement au marché américain et boudera l’Europe, mais donc aussi dans cette nouvelle i30 Fastback N qui sera bien commercialisée chez nous. Il s’agit simplement d’une déclinaison « berline » de la compacte Hyundai que vous connaissez depuis quelques années, équipée d’une malle à hayon au lieu du coffre vertical de la i30 « cinq portes ». De quoi permettre aux communicants du constructeur de faire le rapprochement avec les Mercedes CLA et Audi A3 Berline, seules représentantes dans cette rare catégorie des berlines compactes.

On a quand même connu des berlines au profil plus dynamique, même sans habits de sport.

Peut-on, dès lors, identifier la i30 Fastback N comme un modèle « premium » (à l’image des deux Allemandes), comme le font volontiers les porte-paroles de Hyundai ? Pas vraiment, au vu de la relative banalité des proportions de cette auto qui risque bien de laisser indifférents les amateurs de style fort, prêts à payer des fortunes pour se montrer au volant d’une Mercedes CLA. Reste un avantage objectif de la i30 Fastback N par rapport à la i30 N : ses 12 cm de longueur en plus permettent d’augmenter de 50 litres le volume du coffre. Alourdie de seulement 12 kg sur la balance, elle conserve par ailleurs une bonne habitabilité aux places arrière malgré une ligne de toit légèrement plus basse. Sur ce plan, les « premium » ne peuvent rivaliser. Et d’après les responsables de Hyundai, elle se montrerait même un chouïa plus rapide que la i30 N normale sur la Nordschleife, grâce à une meilleure finesse aérodynamique induite par sa silhouette allongée lui permettant de gagner quelques km/h dans les lignes droites.

Plutôt une rivale réussie de la Golf GTI

Malgré une mise au point très légèrement différente par rapport à la i30 N « sans malle », il n’y a rien de vraiment différent à signaler au volant de cette Fastback N. L’univers intérieur associe toujours une sobriété excessive à un haut niveau de raffinement, avec une qualité de finition et un niveau d’équipement n’ayant pas grand chose à envier à celui d’une Golf GTI toutes options. La Coréenne rivalise également avec cette dernière au registre de la polyvalence et du confort de roulage. S’il faut pour l’instant se contenter d’une boîte manuelle comme seul choix de transmission, l’amortissement piloté de série offre une souplesse excellente dans son mode Confort.

Sobre et un peu terne, l’intérieur affiche un équipement de série pléthorique et une belle finition.

Figurant parmi les meilleures élèves du genre en conduite tranquille, la i30 Fastback N sait aussi faire preuve d’un caractère intéressant quand vous changez tous les paramètres de conduite à l’attaque d’une route de montagne. Le 4 cylindres 2,0 litres turbo de 275 chevaux ne marche pas aussi fort que celui de la Honda Civic Type R, mais il paraît presque aussi vigoureux que celui d’une Seat Leon Cupra déjà très véloce. Sa sonorité augmentée artificiellement ne sonne jamais faux, et la commande de boîte ne déçoit pas sans atteindre l’extraordinaire précision de celle de la Civic type R. Surtout, elle profite d’un comportement dynamique à la fois instinctif et ludique en conduite sportive. Vous sentez travailler le différentiel à glissement limité dans les courbes rapides, et une poupe mobile à l’envie au moindre lever de pied. Un passage sur circuit laisse apparaitre une efficacité absolue limitée dans les épingles les plus serrées, où le différentiel ne suffit plus à endiguer le sous-virage après quelques tours d’attaque. Pour sûr, il faudra attendre une version plus puissante et plus affûtée pour viser les record en piste des meilleures compactes sportives du genre. Mais comme au volant de la i30 « sans malle », on ne s’ennuie jamais à celui de cette i30 Fastback N.

La moins chère de toutes, avant le malus

Le rapport prix/prestation reste l’un des atouts principaux de la i30 N, qu’elle soit Fastback ou pas. Plus chère de 700€ que la version sans malle, la i30 N Fastback s’affiche à 36 200€. A titre de comparaison la Seat Leon Cupra, jadis détentrice du meilleur rapport prix/performances de la catégorie, débute désormais à 37 250€ en imposant la boîte DSG. Une Golf GTI Performance 245, à la fois moins performante, moins amusante à piloter, moins optionnée et pas plus polyvalente, se négocie à partir de 38 250€. Comme la Honda Civic Type R ou la Renault Megane RS, la Hyundai doit malheureusement composer avec un malus catastrophique à cause de sa boîte manuelle : 6810€ (ce qui rend la Seat moins chère avec ses 1873€ de malus). Autre championne du rapport prix/performances grâce à son malus limité à seulement 613€, la Peugeot 308 GTI se montre encore plus amusante à piloter que la Hyundai mais pas aussi raffinée dans la vie de tous les jours. Quant aux seules rivales à malle de la i30 Fastback N (CLA 45 AMG et Audi S3/RS3 Berline), elles coûtent 20 000€ de plus et ne jouent pas vraiment dans la même cour en matière de puissance et de transmission. Difficile, au final, de vraiment définir ce qui pourrait vous motiver à choisir une i30 Fastback N plutôt qu’une i30 N. Sans doute le grand coffre et la silhouette de berline pour les amateurs du genre, s’il en reste encore en ces temps de domination absolue des SUV…

+ ON AIME
  • Habitabilité
  • Confort
  • Plaisir de pilotage
ON AIME MOINS
  • Malus
  • Efficacité pure sur circuit

 

HYUNDAI i30 Fastback N Performance Package
Prix (à partir de) 36 200 €
Prix du modèle essayé  N/A
Bonus / Malus  6 810 €
Puissance fiscale 17 CV
Moteur
Type et implantation 4 cylindres en ligne Turbo Injection directe essence – Transversal avant
Cylindrée (cm3)  1998
Puissance (kW/ch) 202 / 275 ch à 6000 tr/min
Couple (Nm) 353 Nm de 1450 à 4700 tr/min
Transmission
Roues motrices Avant
Boîte de vitesses Manuelle à 6 rapports
Châssis
Suspension avant Pseudo McPherson
Suspension arrière Multibras
Freins Disques 18″ / 17″
Jantes et pneus 19 pouces
235/35R19
Performances
Vitesse maximale (km/h) 250
0 à 100 km/h (s)  6,1
Consommation (NEDC calculé depuis le WLTP)
Cycle urbain (l/100 km) 10,6
Cycle extra-urbain (l/100 km)  6,1
Cycle mixte (l/100 km)  7,8
CO2 (g/km) 178
Dimensions
Longueur (mm) 4455
Largeur (mm)  1795
Hauteur (mm) 1419
Empattement (mm) 2650
Volume de coffre (l) 450
Réservoir (l) 50
Masse à vide (kg) 1516

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Essai Hyundai i30 Fastback N : juste un volume de plus"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bizaro
Invité

Donc finalement, elle eut été plus intéressante que la concurrence sans le malus! Ça silhouette deviendrait son avantage.
Cela dit même si la mode est au SUV, j’espère en voir souvent car elle n’a rien de disgracieux.

AXSPORT
Invité

Très sympa !!!
🙂

Yop
Invité

J’aime bien la ligne. Le profil est beau.Mais payer 2000€ de plus par rapport à l’i30 classique ?
Je ne suis pas sûr de vouloir faire l’effort…

aimelauto
Invité
amusant cette mode de se positionner face aux Premiums.! Tout le monde s’y met, meme des Peugeot ou Hyundai qui n’ont rien ….meme de tres loin avec les Premiums allemands. On dirait que c’est la coqueluche des marques généralistes bas de gamme en manque d’image. …. Comme quoi la réussite des allemands est gravée dans le marbre, et leurs chiffres de vente mondiaux fait réver !!!! Apres cette I30 est plutot sympa…… coté ligne elle a de l’allure, performante apparemement, mais plutot concurrente des Civic ou Seat ce qui est déjà plutot pas mal et laisse beaucoup de boulot à… Lire la suite >>
SGL
Invité

« …meme de tres loin avec les Premiums allemands. »
Le constat….C’ est justement de moins en moins le cas, les BAM ne cesse de se rapprocher des généralistes, surtout dans les modèles les plus vendues.

MINI_Stig
Invité
Cette i30N est loin d’être parfaite à l’intérieur pour certains matériaux (bandeau en plastique dur sur la planche de bord un peu trop cheap), mais c’est bien assemblé. Quand je monte dans une Série 1, je me dis que la Hyundai fait mieux malgré tout. Les autres allemandes premium font mieux (la Golf aussi). Pour le reste, assez d’accord avec l’article mise à part l’arrière mobile, à moins que ce soit spécifique à la fastback ! En tout cas comparé à une Megane 3 RS ou Megane 4 RS c’est très figé justement. Le mode N est caricatural (sonorité extérieur… Lire la suite >>
miké
Invité

c’est clair que l’énorme bandeau en plastique dur qui sonne creux des classe A est vachement plus premium

AXSPORT
Invité

Y a pas que la voiture qui doit etre « Premium »
Le reseau, le SAV, la fiabilité, la durabilité, la décote, la relation clientèle, les prises en charge de la garantie, le bouche à oreille, etc, etc, etc
La route est encore longue pour certaines marques s’affichant récemment comme « Premium »….

MINI_Stig
Invité
Mais tout ce que tu cites est plus ou moins catastrophique chez les premium justement, sauf la décote. Il y a 15 ans je ne dis pas, mais aujourd’hui, entre un constructeur généraliste et un constructeur premium, tu ne gagnes rien sur ces aspects là avec le second. Ce qui fait la différence aujourd’hui, c’est la gamme de motorisation bien plus étendue chez les marques premium. La réalité est que comme l’a souligné SGL, les marques généralistes ont augmenté leur qualité perçue (pas la qualité réelle), pendant que les premium se sont reposés sur leurs lauriers et ont baissé la… Lire la suite >>
ART
Invité

En attendant on se fout un poins de ta gueule ici qu’avec une DS vendu 40 000 balles le 3 cylindres anémique !!!
Ou alors ça fait cher le cuir croisée et la tocante !! Chacun ses choix après tout 🙂

Xavier
Invité

Pas mal pour une hyundai ! Avec une suspension pilotée de série, mais avec un intérieur moche et un malus élevé

wpDiscuz