Accueil Koenigsegg Partenariat entre Koenigsegg et NEVS

Partenariat entre Koenigsegg et NEVS

692
0
PARTAGER
NEVS - Koenigsegg

L’injection de capital par Evergrande donne des ailes à NEVS, qui vient de conclure un partenariat stratégique avec Koenigsegg. Un accord qui montre que même pour un producteur de supercar, la voiture électrique n’est pas à négliger.

En quelques années, Koenigsegg s’est installé sur le marché des supercars, ou même hypercars. Avec succès. Mais le petit constructeur suédois se refuse à camper sur des positions trop dogmatiques quant aux moteurs thermiques. Avec sa Regera, il fut l’un des premiers à s’embarquer dans l’électrification, et ne compte pas être le dernier à passer au tout électrique. Christian Von Koenigsegg a d’ailleurs déjà confié qu’un véhicule tel que le Roadster de Tesla était une menace pour sa marque. Sans compter d’autres petits constructeurs comme par exemple Rimac.

Koenisegg s’embarque donc dans une nouvelle aventure, vers l’électrique, et vraisemblablement vers un ou des modèles à diffusion plus large. C’est l’un des éléments mis en avant au sein du partenariat scellé avec le chinois NEVS. Partenariat qui prend avant toute chose la forme d’une entrée au capital de Koenigsegg, à hauteur de 20%, via une injection de 150 millions d’euros.

Les deux entreprises fondent en outre une coentreprise, dont NEVS sera propriétaire à hauteur de 65% grâce à son apport de 150 millions de dollars (131 millions d’euros). Pour ses 35%, Koenigsegg apporte des éléments de propriété intellectuelle et licences de technologies.

NEVS confirme à nouveau la mise en production de la 9-3 EV pour 2019, et l’entrée en activité de sa nouvelle usine en 2020. Le constructeur chinois est par ailleurs lié à Iconiq Motors.

L’avis de Leblogauto.com

C’est un drôle de petit retour de l’histoire que ce partenariat. Souvenons nous qu’en 2009, Koenigsegg avait montré son intérêt pour la reprise de Saab (avec un partenariat chinois d’ailleurs), avant de jeter l’éponge face à Spyker. Saab, qui après sa faillite est devenu… NEVS. Un constructeur sino-suédois donc, qui dispose d’installations de développement, et de production, en Suède. Il reste néanmoins un constructeur au parcours tourmenté…

Rappelons que NEVS a perdu le droit d’utiliser la marque Saab, le groupe Saab Aerospace ayant voulu protéger son image lors des dernières turpitudes financières du repreneur de la marque automobile. Cette nouvelle association avec un Koenigsegg suédois et réputé pourrait-elle aider au retour d’une marque automobile portant ce nom?

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz