Accueil Actualités Entreprise Rachat de Saab : Koenigsegg abandonne

Rachat de Saab : Koenigsegg abandonne

41
14
PARTAGER

Qui a dit que General Motors rencontrait des difficultés dans la cession de ses filiales ? Après la vraie/fausse vente d’Opel/Vauxhall, le dossier Hummer encore loin d’être ficelé c’est au tour du feuilleton Saab d’offrir un nouveau rebondissement. Le principal acheteur de Saab, Koenigsegg, a officiellement indiqué son retrait du processus. Immédiatement General Motors a confirmé la chose via un communiqué de presse.

« Nous avons le regret, après six mois de travail intensif et déterminé, d’arriver à la conclusion difficile et douloureuse que nous ne serons pas en mesure de conclure l’acquisition de Saab Automobile« , commente Christian von Koenigsegg, PDG du petit producteur de sportive de luxe éponyme dans un communiqué.

Selon lui les pourparlers et tractations ayant traîné en longueur, le risque est autrement plus élevé qu’il y a plusieurs semaines lorsque les parties, sans oublier l’arrivée du chinois BAIC au sein du consortium, semblaient proches d’un accord définitif. « La question du calendrier a toujours été essentielle pour notre stratégie visant à insuffler une nouvelle vie à l’entreprise. Malheureusement, les retards dans le bouclage de l’opération ont entraîné des risques et des incertitudes qui nous empêchent de mener à bien nos plans pour le nouveau Saab« , avance Christian von Koenigsegg. General Motors par le biais de Fritz Henderson a commenté le choix de Koenigsegg. « Nous sommes évidemment très déçus de cette décision« , s’est exprimé le PDG de GM.

Et de poursuivre : « Beaucoup ont travaillé sans relâche au cours des derniers mois afin de créer un plan durable pour l’avenir de Saab en vendant la marque au Koenigsegg Group AB. Étant donné les brusques changements de direction, nous prendrons le temps de la réflexion et évaluerons la situation dans les prochaines semaines« .

Retour à la case départ et la confirmation pour les détracteurs de Koenigsegg que celui-ci n’avait tout simplement (logiquement) pas les reins suffisamment solides pour mener à bien telle opération. L’avenir s’assombrit de nouveau au-dessus du constructeur nordique. Quelles options désormais ? Un solo du Chinois BAIC ? Un autre repreneur ? Une volte-face de GM comme pour Opel ? Une disparition pure et simple de Saab ? L’avenir le dira.

A lire également. Saab sous le contrôle de Koenigsegg ? GM confirme pour Saab et Koenigsegg et GM d’accord avec Saab pour Koenigsegg.

A voir également. Galerie Francfort 2009 live Saab 9-5.

224020224024224027224030224046224049224053224059224062224065

Source : AFP et General Motors.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz