Accueil Dépêches Jaguar Land Rover supprime 4.500 emplois

Jaguar Land Rover supprime 4.500 emplois

680
9
PARTAGER
Usine JLR

Le constructeur britannique d’automobiles Jaguar Land Rover a annoncé jeudi la suppression de 4.500 emplois, soit plus de 10% de ses effectifs, face à une activité déprimée par le diesel, la Chine et les incertitudes du Brexit.

Cette réduction d’effectifs, annoncée dans un communiqué de l’entreprise propriété de l’indien Tata Motors, va concerner surtout le Royaume-Uni et s’inscrit dans le cadre d’un vaste plan d’économies de 2,5 milliards de livres sur 18 mois. Le groupe emploie 42.500 personnes au Royaume-Uni, soit l’essentiel des 44.000 qu’il compte dans le monde entier.

Les suppressions d’emplois, qui devraient concerner surtout des postes administratifs selon la presse britannique, s’ajoutent aux 1.500 personnes qui ont déjà quitté le groupe en 2018. Jaguar Land Rover avait notamment décidé au printemps dernier de pas renouveler un millier de contrats temporaires sur son site de Solihull, près de Birmingham (centre de l’Angleterre). Dans le même temps, il avait annoncé la délocalisation de la production de son 4×4 de loisirs (SUV) Discovery du Royaume-Uni vers la Slovaquie.

Cette fois, le constructeur explique que cette nouvelle cure d’amaigrissement commencera par un plan de « départ volontaire au Royaume-Uni », sans préciser davantage. Le constructeur de voitures haut de gamme explique mener cette restructuration pour réduire ses coûts et être plus rentable, afin de pouvoir investir davantage dans les voitures électriques. Il espère ainsi que tous ses nouveaux modèles seront électriques ou hybrides à partir de 2020.

« Nous prenons des actions déterminantes pour nous aider à croître sur le long terme face à de multiples perturbations géopolitiques et d’ordre réglementaire, ainsi qu’aux des défis technologiques rencontrés par l’industrie automobile », explique dans le communiqué Ralf Speth, directeur général de Jaguar Land Rover. Jaguar Land Rover doit affronter comme l’ensemble du secteur britannique un marché automobile en plein doute, avec une chute des ventes de véhicules diesel face à une réglementation plus stricte et un moral des consommateurs en berne compte tenu du flou entourant les contours du Brexit.

En 2018, ses ventes ont reculé de 4,6% à 592.708 véhicules, avec une chute de 21,6% en Chine, un de ses importants débouchés, mais qui souffre du ralentissement économique et des tensions commerciales avec les Etats-Unis. Concernant la sortie du Royaume-Uni de l’UE, Jaguar Land Rover avait menacé l’été dernier de réduire ses dépenses dans le pays en cas de Brexit sans accord qui lui coûterait 1,2 milliard de livres de bénéfice par an.

Par AFP

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Jaguar Land Rover supprime 4.500 emplois"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lolo
Invité

L’industrie automobile britannique n’a pas fini sa descente. Bien dommage.
Cette annonce risque également de mettre du piment dans les discussions autour du Brexit !

taf
Invité

Tout à fait !!!

double-d
Invité

et cette marque la on la boycotte , comme certaine personne l’avait proposé pour Ford?

SGL
Invité

Le contexte semble de ne pas être le même, JLR semble être étranglé par des raisons étrangères de leur politique… pas une volonté d’optimiser les profits à tout prix.
Mais je peux me tromper…

Thomas
Invité

C’est aux Anglais de les boycotter, pas à nous 😉

SGL
Invité

…et ce n’est que le début, si Brexit a, le pire pourrait dans 3-4 ans !

SGL
Invité

« être » dans 3-4 ans !

Thomas
Invité

Et si PSA en embauchait une partie pour Luton où sera produit entr’autres le Vauxhall Vivaro Life 😀

wizz
Membre

Quand PSA avait racheté Opel, il n’avait pas acheté seulement le nom. Opel-Vauxhall, c’est aussi des usines et du personnel. Il y a déjà du personnel à Luton. Ce n’est pas comme si PSA aurait construit une nouvelle usine, et chercherait à embaucher
https://www.usine-digitale.fr//mediatheque/4/2/5/000523524/carte-psa.jpg

Ensuite, si PSA recherchait du personnel pour son usine Luton, alors il aurait pioché dans l’usine voisine à Ellesmere….au ieu de cherché à les virer
https://pro.largus.fr/actualites/psa-continue-dalleger-les-effectifs-chez-vauxhall-9503395.html

bref, PSA n’a pas besoin des employés de JLR

wpDiscuz