Accueil Electriques ABB Formule E – Marrakech 2018 : Rosenqvist l’emporte

ABB Formule E – Marrakech 2018 : Rosenqvist l’emporte

382
0
PARTAGER

On prend le même podium que l’an dernier mais on mélange les pilotes. Rosenqvist remporte le e-Prix de Marrakech.

Le e-Prix emprunte le circuit Moulay El Hassan. C’est un circuit connu de ceux qui regardent le WTCC, pardon, la WTCR de son nouveau nom. Les voitures de super tourisme tournent en 1 minute 22 environ. La pole de 2017 était en 1m21s792.

Ici, les Formule E ont signé des temps de 1 minute 20 seconde 115 pour le meilleur chrono en qualification, avec un circuit plus « froid ». Cela montre le niveau de ces monoplaces électriques. C’est souvent difficile de savoir car les circuits empruntés ne sont ni permanents ni habituels.

Qualifications : Buemi revient en forme

Ambiance bizarre pour les qualifications sur le circuit Moulay El Hassan de Marrakech. En effet, le brouillard tombe sur la région. La piste n’est pas des plus chaude mais cela convient sans doute mieux aux batteries.

Dans la chasse au meilleur chrono, Rosenqvist réalise le meilleur temps. Il se qualifie pour la super pole avec Di Grassi, Lopez, Buemi et Bird. Pour rappel, Lopez a changé d’équipe et le voilà chez Dragon Racing à la place de Neel Jani. Belle performance pour l’Argentin tandis que D’Ambrosio son coéquipier est 16ème. Bonne recrue pour Dragon.

A contrario de ces 5 qualifiés pour la super pole, Heidfeld est allé taper le mur de pneu. Mais c’est Da Costa qui fait la figure la plus impressionnante avec un virage trop large et tout l’avant droit de sa monoplace arraché.

En super pole, Buemi réalise le meilleur temps. Il devance Bird, Rosenqvist, Lopez et Di Grassi. Revoilà le Suisse aux affaires.

Course : Buemi rit, Di Grassi pleure

A noter que Turvey part des stands. Bon départ de Buemi et de Rosenqvist. Bird reste 2nd et met la pression sur Buemi. Le départ a l’air d’avoir été propre à tous les étages.

Mais cela ne dure pas. En effet, Lynn se retrouve en tête-à-queue mais a été bien aidé par Abt. Cela va être regardé par les commissaires de course. Un peu plus loin, c’est un contact entre Lotterer et Prost qui envoie ce dernier en toupie.

Le pilote Renault dégringole au classement. Ensuite, comme souvent, la ABB Formule E s’installe dans un petit train et chacun commence à gérer la voiture pour appliquer la stratégie de l’écurie.

Catastrophe pour Di Grassi au tour 7/33. La voiture ralentit et on lui intime l’ordre de « redémarrer » la voiture. Bird de son côté met la pression sur Buemi. Di Grassi rentre pour abandonner visiblement pendant que son coéquipier Abt passe Piquet. Malheureusement, Abt reçoit un « drive-through » pour son accrochage avec Lynn. On est au 11ème tour.

C’est la catastrophe pour Audi Soprt Abt Schaeffler en quelques tours. Au tour 12/33, Abt observe sa pénalité. Il ressort 15ème. Turvey passe Heidfeld pour la 10ème place. Bird est toujours blotti juste derrière Buemi. Turvey passe Da Costa peu après.

Mi-course : un trio en tête

Tour 16/33, Lotterer a un souci et s’arrête dans un échappatoire. Redémarrage de sa Techeetah ? Pendant ce temps, Rosenqvist a passé Bird qui se trouve détaché derrière Buemi. On va bientôt s’arrêter pour changer de monture. Mais, l’arrêt de Lotterer provoque un « full course yellow ». Tout le monde est au ralenti (50 km/h) derrière une voiture de sécurité virtuelle.

On plonge dans les stands ! Evans, Da Costa, Abt, D’Ambrosio et Filippi ont « ravitaillé » un tour avant. Malheureusement le « FCY » annule tout effet d’un under-cut. Drapeau vert de nouveau. Buemi a pris un peu d’écart sur ses deux poursuivant Rosenqvist et Bird.

Prost qui a fait un tour de plus ressort 12ème. Jolie manoeuvre pour rattraper un peu son tête-à-queue du début. Buemi possède 1,6 secondes d’avance au 20ème tour. Piquet est un peu détaché avec Vergne à ses trousses, Lopez, Engel. Heidfeld est remonté 8ème mais est sous investigation pour une collision avec Flippi.

Tour 23/33, Rosenqvist est revenu juste derrière Buemi. Le circuit de Marrakech est vraiment particulier et il faut gérer son énergie constamment ce qui provoque ces écarts « élastiques ». Da Costa écope d’une pénalité de 5 secondes pour une collision.

Prost passe Lynn pour la 11ème place au 25ème tour. Heidfeld asticote Engel de son côté. La deuxième Venturi, de Mortara, est juste derrière à la 9ème place. Abt, Di Grassi et Buemi reçoivent le « fan boost ». Abt l’utilise pour passer Evans pour la 13ème place.

Rosenqvist attaque un Buemi qui est obligé de gérer un peu plus sa batterie. Il passe en tête au 29ème tour sur 33. Gros accrochage de Mortara sur Heifeld. Le pilote Venturi a voulu passer là où ça ne passait pas visiblement et a envoyé Heidfeld en tête-à-queue et touché son coéquipier. Engel repasse Heidfeld puis Mortara doit abandonner.

Devant, Rosenqvist file vers une belle victoire. Avec l’abandon de Mortara, Prost rentre dans les points.

Victoire de Rosenqvist

Rosenqvist l’emporte devant Buemi et Bird. Piquet termine juste derrière Bird mais avec 0% de batterie « utilisable ». A voir s’il n’a pas trop tapé dans celle-ci pour obtenir le point du meilleur tour en course.

Vergne est 5ème devant Lopez, Engel, Heidfeld, Blomqvist et Prost. Buemi explique que le fan boost n’a pas fonctionné au moment où il attendait un petit supplément de puissance. Mais, il ne faut pas chercher d’excuse, Rosenqvist avait un meilleur rythme à la fin.

Classement de la course :
1° Rosenqvist
2° Buemi
3° Bird
4° Piquet
5° Vergne
6° López
7° Engel
8° Heidfeld
9° Blomqvist
10° Prost

[Mise à jour : le classement de la course a été modifiée après le drapeau à damier. Heidfeld est 7ème devant Blomqvist, Lynn et Abt qui prend le dernier point. Evans est 11, suivi de Engel et Prost. Prost a visiblement dépassé le 50 km/h lors du « full course yellow ». Erreur grossière s’il en est.]

Classement Général

Au classement du championnat, Rosensqvist prend la tête avec sa 3ème victoire en carrière. Il compile 54 points et devance Bird de 4 unité. Jean-Eric Vergne est 3ème à 43 points. Piquet Jr. le suit de loin à 25 points. Mortara n’a pas réédité ses exploits des premiers e-Prix et recule d’une place, toujours à 24 points. Buemi, lui, grimpe à la 6ème place. De 1 point il passe à 22. Suivent Heidfeld, Evans, Abt, et Da Costa.

Di Grassi tout comme Lotterer restent à 0 points. Pour le champion 2017, c’est un triple zéro depuis le début de cette nouvelle saison et on peut dire que le championnat est déjà compromis.

Classement pilotes :
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing – 54
Sam Bird, DS Virgin Racing – 50
Jean-Eric Vergne, TECHEETAH – 43
Nelson Piquet Jr, Panasonic Jaguar Racing – 25
Edoardo Mortara, Venturi Formula E – 24
Sebastien Buemi, Renault e.dams – 22

Classement équipes :
Mahindra Racing – 75
DS Virgin Racing – 58
TECHEETAH – 43
Panasonic Jaguar Racing – 40
Venturi Formula E Team – 30
Renault e.dams – 28
Audi Sport ABT Schaeffler – 12
Andretti Formula E – 12
NIO Formula E Team – 9
DRAGON – 8

illustration : Formule E

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz