Accueil VW Un ex-cadre Volkswagen condamné à 7 ans de prison

Un ex-cadre Volkswagen condamné à 7 ans de prison

670
2
PARTAGER
Volkswagen Wolfsburg

Oliver Schmidt, ex-cadre Volkswagen, a été condamné à une peine de 7 ans d’emprisonnement et à une amende de 400 000 dollars par un tribunal fédéral de Detroit dans le cadre de l’affaire dite du Dieselgate.

Le juge Sean Cox a condamné à la peine la plus lourde après avoir estimé qu’Oliver Schmidt avait contribué à la fraude des logiciels de voitures diesel visant à déjouer les contrôles anti-pollution en mentant délibérément aux autorités américaines. Oliver Schmidt avait plaidé coupable en août dernier.

Interpellé par le FBI à l’aéroport de Miami fin décembre 2016, puis inculpé par les autorités américaines, Oliver Schmidt faisait face à onze chefs d’inculpation et pouvait encourir une peine de prison jusqu’à 169 ans avec le principe d’accumulation des peines.

En plaidant coupable, Oliver Schmidt était passible d’une peine de prison allant jusqu’à 7 ans et d’une amende pouvant aller de 40 000 dollars à 400 000 dollars pour avoir tenté de tromper les régulateurs américains et enfreint la réglementation américaine sur la qualité de l’air.

Oliver Schmidt avait joué un rôle central dans la tentative de convaincre l’EPA que les émissions polluantes enregistrées par l’université de West Virginia étaient causées par des problèmes techniques. Il était monté de nouveau au front devant une commission du parlement britannique sur le Dieselgate en réaffirmant que Volkswagen n’avait pas agi illégalement en Europe.

 

Source : Trbunal fédéral de Détroit

Source photo : VW

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Un ex-cadre Volkswagen condamné à 7 ans de prison"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Nos emplettes sont nos emplois
Invité
Nos emplettes sont nos emplois

Et bientôt Winterkorn en prison en Europe ?

Nan, pas ici. Ici on respecte l’argent, on ne peut pas mettre en prison une personne qui en a plein les poches. Ce serait le communisme.

Ils sont fous ces américains.

Anonyme
Invité

j’aimes bien l »analyse qui est faite du dossier ici :
http://www.autoactu.com/premiere-condamnation-pour-les-responsables-du-dieselgate-aux-etats-unis.shtml

C’est vrai que quand on y réfléchit, le départ précipité de Ferdinand Piech 6 mois avant la révélation du dieselgate et tout le reste, ils savaient, mais ont tous tenté de se couvrir.

wpDiscuz