Accueil Mercedes Spyshots : Mercedes Classe-B

Spyshots : Mercedes Classe-B

1598
8
PARTAGER
Spyshots Mercedes Classe-B (2018)

Les différents modèles de la prochaine génération de compactes Mercedes sortent de l’ombre. C’est ainsi au tour du monospace Mercedes Classe-B de laisser entrevoir ses premiers prototypes.

De retour pour une troisième génération, malgré le désamour des clients pour les monospaces, le Mercedes Classe-B conservera sa recette. Ces prototypes révèlent en effet une allure générale familière. Et s’il joue la carte d’un certain conservatisme, c’est aussi pour se positionner autant en monospace qu’en berline familiale, face à une Classe-A qui conserve, et accentue, son dynamisme.

Sur le Mercedes Classe-B, le regard semble en effet se faire moins froncé. Et s’il semble un peu moins haut (ce qui sera à confirmer sur les dimensions finales), il conserve des surfaces vitrées relativement généreuses. A l’arrière, les feux vont s’affiner, dans l’esprit de ceux des breaks C et E. Contrairement à son rival le BMW Série 2 Active Tourer, le Mercedes Classe-B ne prévoit aucune déclinaison à 7 places. La gamme compacte comportera néanmoins 8 caisses, contre 5 aujourd’hui : A 5 portes, A 4 portes, A 4 portes à empattement long, B, CLA, CLA Shooting Brake, GLA, GLB

Sous le capot, la gamme moteur évoluera avec celle de l’ensemble des compactes. Mais il abandonnera surtout la version électrique au profit d’un modèle hybride rechargeable.

Si l’on attend la nouvelle Classe-A au printemps prochain, le Classe-B pourrait être au rendez-vous du salon de Paris à l’automne 2018.

Les photos >ICI<

Source : Autoevolution

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Spyshots : Mercedes Classe-B"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Made in France ?
Le monospace n’est pas mort !?
Enfin le C4 Picasso fait mieux que résister et le Scénic IV ressemble beaucoup plus à celle d’un SUV.

wizz
Membre

pourquoi donc made in France?
l’usine assemblant les modèles actuels (basés sur la plateforme MFA2) aurait elle des soucis?

SGL
Invité

Parce qu’ils en parlent et que la main d’œuvre est (peut-être) moins cher.
Et l’économie française avec Macron est dorénavant théoriquement plus sexy.
Peut-être qu’un projet de « Clio » de chez Mercedes est dans les tuyaux ?

wizz
Membre

https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/pourquoi-mercedes-delocalise-en-hongrie_466538
https://www.leblogauto.com/2016/07/une-nouvelle-usine-mercedes-a-kecskemet-hongrie.html

la main d’oeuvre française serait elle moins chère que celle hongroise?
et puis, pourquoi investir 1 milliard d’euros pour une usine en 2016, celle qui produit déjà des tractions Mercedes dont la Clases B, si c’est pour ré-investir un paquet de milliards pour une production en France?

SGL
Invité

Peut-être que les coûts industriels, comme l’électricité moins chère ou le vivier d’ingénieur et techniciens disponible attire aussi ?

wizz
Membre

moins chère, plus compétitive que l’Allemagne, peut-être

mais que la France soit plus compétitive que la Hongrie, je me demande…

et si la France était attractive, était dans le plan de stratégie de Mercedes, alors pourquoi avoir investi 1 milliard d’euro l’année dernière en Hongrie et se dire « ben, cette année, finalement, on préfère aller en France, et tant pis pour le milliard qu’on a dépensé pour rien…. »

dCi
Invité

Malgrè la mauvaise fiabilité (tout comme avec le Viano ), on pourrait penser que le classe B est un dérivé du Scénic ?

wizz
Membre

plateformes CMF (Renault Nissan) et MFA2 (Mercedes traction, celle dont Nissan disait trop chère pour ses Infinity)

wpDiscuz