Accueil Electriques Peugeot-Sport s’investit plus dans le WRX avec Loeb, conséquences multiples

Peugeot-Sport s’investit plus dans le WRX avec Loeb, conséquences multiples

2008
7
PARTAGER
Loeb WRX Peugeot Sport

En un communiqué de presse, Peugeot-Sport a sans doute scellé le sort de son engagement au Dakar et réduit à néant les espoirs de retour aux 24 Heures du Mans.

Il y a quelques semaines, plusieurs rumeurs se bousculaient. Peugeot allait réduire son engagement avec Hansen en WRX, Peugeot allait faire un dernier Dakar et Peugeot allait revenir en WEC et aux 24 Heures du Mans. Mais cela, ce n’était qu’à l’express condition d’un budget WEC en grosse baisse.

Aujourd’hui, on a notre réponse. « Champion du Monde par équipe en 2015, vice-champion en 2016, et alors que la compétition 2017 bat son plein, Peugeot Sport renforce son engagement en WRX ». Et cela se fera avec comme fer de lance un Sébastien Loeb qui a goûté à la victoire à la victoire l’an dernier mais est sevré cette année.

Loeb « électrisé » par le E-WRX

Il avait indiqué récemment qu’il faudrait un engagement plus fort de Peugeot pour décrocher le championnat. Voilà Sébastien Loeb exaucé. L’engagement est tel que Peugeot-Sport pousse même « le vice » à promouvoir la version électrique, le E-WRX. Loeb participera à « cette aventure audacieuse » (sic.).

Loeb qui déclare : « C’est une super opportunité de me lancer dans une nouvelle expérience « électrisante » et d’être encore plus proche de mes fans avec le WRX. Je suis impatient de découvrir cette nouvelle frontière sportive ».

Vers une guerre des budgets en WRX ?

Blague  part, cet engagement signe une déclaration « de guerre » à VW (Sweden) et Audi. Ces derniers ont placé la barre des budgets plus haut cette année. En échange de cet engagement, Peugeot-Sport compte bien récupérer de belle retombées en terme d’images sur différents marchés mondiaux. On devrait donc avoir quelques épreuves « exotiques ».

Peu après ce communiqué de Peugeot, l’Automobile Club de l’Ouest (ACO) s’est fendu de son propre communiqué. Prenant acte de l’engagement plus poussé en WRX, l’ACO entérine le non retour de Peugeot en endurance. Au moins, pour un certain temps.

Peugeot avait « planté » la FIA et l’ACO lors de la création du championnat WEC. C’est un nouveau refus du lion adressé à Pierre Fillon.

L’ACO, fort marri, espérait

Ce non retour laisse l’ACO avec un problème à gérer. A savoir, l’avenir à court terme de l’endurance. En effet, Toyota reste le seul constructeur engagé et bataillera face à lui-même et peut-être des Ginetta LMP1 privées.

L’ACO ne se trompe quand même pas de « coupable » et souligne que ce sont les budgets « devenus exponentiels » d’Audi et de Porsche qui plombent désormais la catégorie reine du Mans.

Cet engagement plus avant en WRX (et E-WRX) signifie très certainement l’arrêt du programme Dakar. Même si ce n’est pas encore officialisé. D’ailleurs, Loeb déclarait récemment que c’était sans doute sa dernière chance (à court terme ?) de remporter l’épreuve avec Peugeot.

Toujours avec Hansen ?

Autre fait qui n’est pas encore clairement établi, l’engagement WRX signifie-t-il que Peugeot Sport va avoir sa propre écurie hors de la structure Hansen ? Et si oui, quid du soutient de Peugeot envers la famille Hansen ?

Dans le cas d’une écurie « officiellement officielle » Peugeot-Sport, quel sera le second pilote au côté de Sébastien Loeb ?

Jean-Philippe Imparato, patron de Peugeot conclut : « La marque veut s’engager dans un nouveau challenge avec l’idée d’accompagner sa propre transition énergétique mais aussi pour créer un lien fort et unique avec de nouveaux clients et la nouvelle génération. Le E-WRX répond parfaitement à cette stratégie. Notre ambassadeur Sébastien Loeb nous épaulera dans cette nouvelle aventure audacieuse. L’objectif de la saison 2018 sera de décrocher le titre. Pour cela nous renforçons les développements engagés par Peugeot Sport et étudions la gestion sportive assurée depuis 2014 par la famille Hansen ».

Source et illustration : Peugeot-Sport

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Peugeot-Sport s’investit plus dans le WRX avec Loeb, conséquences multiples"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Croûton
Invité
Les marques ont un gros problème, elles veulent toutes gagner, mais avec un budget raisonnable. Certaines se dirigent vers des championnat « peu chers » (Citroën en WTCC, Peugeot au Dakar, VW, Audi et Peugeot en World RX…) où le budget qu’elles sont prêtes à mettre est supérieur à celui de la concurrence. À la clef un succès et une exposition médiatique rapide, c’est tout bénéfice pour la marque concernée. À moyen terme un départ des autres constructeurs et des championnats sans réelle concurrence. À plus long terme un départ du constructeur dominant qui a « atteint ses objectifs » et souhaite « réorienter sa… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

Vivement les budgets capés, oui… mais comment faire ?
Qui peut empêcher un constructeur de dépenser plus d’une façon ou d’une autre ?

4aplat
Invité

Le nerf de la guerre, c’est le pognon. Dans le cas du sport auto, c’est le rapport cout/visibilite que les equipes regardent .

Raymond Boncoin
Invité

Ce qui signifierait que Loeb pourrait ne pas participer à quelques manches du championnat WRC du coup?

Pour l’Endurance, l’ACO savait que rien n’était acquis d’où leur rapprochement avec l’IMSA. De toute façon, le problème est le dérapage des coûts comme bien expliqué dans l’article.

4aplat
Invité

Ben si justement … entre les manches WRX, il y a du temps pour faire du WRC 😊

salociN
Invité

Peugeot réinvestit ses billes dans le WRX, et dans le même temps, Ford et Block s’en retirent, avec là aussi de potentielles conséquences multiples ?

wpDiscuz