Accueil Actualités Entreprise Chery se sépare, en partie, de son usine au Brésil

Chery se sépare, en partie, de son usine au Brésil

482
1
PARTAGER
Chery au Brésil

Non, tout ne réussit pas aux constructeurs chinois. Ainsi, Chery en grande difficulté financière va céder son usine au Brésil, en raison de ventes trop faibles.

Après bien des difficultés, Chery a finalement débuté sa production au Brésil au début de l’année 2015. Mais cela n’a pas vraiment aidé le premier exportateur chinois d’automobiles. Ses ventes ont ainsi littéralement plongé en 2016 avec à peine 1 500 exemplaires, pour remonter à la peine en 2017 avec 2 700 ventes sur les 9 premiers mois. Soit 0,17% de part de marché.

Une pénétration certes doublée. Mais le niveau de vente est bien trop éloigné de la capacité de l’usine de Jacarei : 50 000 unités par an. Et avec ses difficultés financières, Chery ne peut plus se permettre de maintenir cette usine.

La maison mère Chery Automobile va donc céder les 50,07% du capital qu’il possède dans la société. Le reste étant détenu par une société d’investissement dépendant du constructeur (Chery Investment), et un fonds d’investissement (Wuhu Purui Automobile Investment) de la ville de Wuhu, également actionnaire de Chery…

Le constructeur ne compte donc pas cesser la production, ni quitter le Brésil, mais il est prêt à céder le contrôle de ses opérations sur place à une tierce partie. L’opération est surtout destinée à réduire les pertes au Brésil et à donner un peu d’air au constructeur. Chery a ainsi perdu quelques 140 millions d’euros au Brésil l’année dernière. Il espère récupérer environ 50 millions d’euros de cette vente. Il se dit que CAOA, déjà partenaire de Hyundai pour la production, et important distributeur au Brésil, serait intéressé.

Chery aussi en difficulté en Chine

Les tribulations brésiliennes de Chery ne sont pas son seul souci. Car derrière l’optimisme affiché au salon de Francfort, planent d’importantes difficultés financières. Naguère première marque chinoise, Chery s’est peu à peu écroulé, et a aujourd’hui toutes les peines du monde à remonter la pente. Le constructeur basé à Wuhu est pénalisé par l’échec de Qoros qui plombe les comptes, ainsi que par une stratégie de développement démesurée il y a quelques années. Après avoir cherché à vendre Qoros, la rumeur a dernièrement couru que Chery était à vendre, en totalité ou par lots…

Source : Auto Data

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Chery se sépare, en partie, de son usine au Brésil"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
   
Invité

Ah les fameuses Qoros destinées à l’Europe que l’on n’a jamais vu et que l’on verra jamais, et aujourd’hui on nous refaits le même coup avec Borgward…

wpDiscuz