Accueil Actualités Entreprise Genève 2016 : Sergio Marchionne en gardien du temple Ferrari

Genève 2016 : Sergio Marchionne en gardien du temple Ferrari

110
10
PARTAGER

Malgré, ou à cause de, ses jongleries financières avec Ferrari, Sergio Marchionne s’affiche en puriste indéfectible dès qu’il s’agit du constructeur de Maranello. Le mois dernier il jurait qu’il faudrait l’abattre avant qu’on puisse voir un SUV frappé du cavallino rampante, et le président de FCA en a remis une couche à Genève avec d’autres paroles définitives.

Lorsqu’on lui demanda s’il y aurait un jour une Ferrari électrique, puisque l’idée semble faire son chemin chez les constructeurs de supercars, Sergio Marchionne a répondu sans hésitation qu’une Ferrari tout électrique était « quasiment un concept obscène« . L’électricité elle-même n’est pas directement en cause. Après tout, LaFerrari est hybride, comme l’est la Formule 1. Mais l’idée d’une Ferrari sans le chant du moteur remplissant l’habitacle comme l’organe de Luciano Pavarotti la Scala lui est intolérable. Et Marchionne de raconter son expérience d’un tour en Tesla, regrettant sa Ferrari et montant désespérément le son du système audio pour échapper au silence…

L’homme aux pulls noirs n’est pas plus positif lorsqu’on lui parle de l’autre grand sujet qui agite l’automobile, la conduite autonome. Comme pour le SUV, il faudra l’abattre avant de voir une Ferrari autonome. Selon Sergio Marchionne, le coeur de de la marque Ferrari est la conduite elle-même, et par conséquent une Ferrari autonome est un oxymore. C’est logique.

Que les tifosi se rassurent donc, Sergio Marchionne veille sur le temple de Maranello, et il faudra lui passer sur le corps avant de pouvoir s’en prendre à l’essence de ce qui fait la magie de Ferrari. Accessoirement, on connaît maintenant le pire cauchemar du patron de FCA : être enfermé dans une Google Car repeinte en rouge. Il n’est pas le seul.

Source : CNN Money
Crédit illustration : Ferrari

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Genève 2016 : Sergio Marchionne en gardien du temple Ferrari"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
greg
Invité

Heureusement qu’il est là, déjà il s’était affiché en farouche défenseur de Lancia et Alfa Romeo 😀
Et c’est pour défendre Ferrari qu’il a d’abord viré Lucas Di Montezemolo, coupable d’avoir multiplié par 10 la rentabilité de la marque.
De même, c’est en protecteur qu’il a décidé de séparer Ferrari de FCA de la coter en bourse.
Sinon Ferrari il doit vraiment connaître vu qu’il en a cassé plusieurs lors de tribulations en Suisse ^^.

wizz
Membre

meuh non

Il est moultitaaaaches
gardien du temple Ferrari,
gardien du cimetière Lancia
gardien du musée Alfa
gardien de la maternité Fiat

Jon
Invité
Cet homme est un visionnaire. L’actif des Agnelli, famille qui semble d’ailleurs d’accord avec tout ça, est entre de bonne mains. Ces déclarations sont toujours un modèle du genre. Comme sa gestion court terme de ne pas investir, ce qui se paiera cash, et se paye déjà chère avec la faible valorisation boursière. L’artifice de coter séparément Ferrari Maserati pour cacher la misère n’étant qu’une succession de fusil à un coup. Pour les « plans produits », comme Lancia, Alfa Roméo est sur la bonne voie, on le voit par exemple avec cette Gulia, voiture sans idée ni vision, n’apportant technologiquement rien,… Lire la suite >>
Financier73
Invité
« Il faut quand même lui reconnaître le talent des coups de poker, notamment celui d’avoir mis la main sur Chrysler pour rien… » Effectivement, pour rien, sauf que la facture du rien s’élève à 165 MILLIARDS US$ à ce jour. Coût du rachat des 65 % du capital, y compris la part du syndicat ouvrier et caisses de retraite plus les petits frais pour changer le nom sur l’enseigne et un peu pour remettre en état les usines que Mercedes avait laissées avec de la terre battue au sol, les 2 les plus anciennes et celles qui arrivaient encore à produire… Lire la suite >>
wizz
Membre

Fiat aurait dépensé 165 milliards $ pour acheter Chrysler (et le reste)!!!!

En France, on a la fameuse sardine qui a bouché le port de Marseille
En Italie, c’est surement la Fiat 500 qui en fait autant !!!

Si Fiat avait autant de liquidité, ça se saurait !!!

François
Invité

Je ne sais pas pourquoi, je rêve d’une Ferrari, juste une, qui soit un SUV électrique avec conduite autonome. 😀

greg
Invité

Craint l’anathème du Sergio, il ne te ratera pas!

turbo v8
Invité
pour une foi je lui donne raison car pour moi un SUV chez Ferrari ca affecterai toute la gamme entière y a rien a faire SUV ca fait un peu voiture de monsieur tout le monde meme si chez Ferrari la note serai salé mais personnellement j’ ais toujours eu un problème avec les SUV de luxe je ne les trouve pas toujours beau espèce de sportive haute sur patte ou joujou pour roi du pétrol , on dirait des véhicules qu’on ne sais pas trop l’utilité de les avoir fait plus haut je préfère un vrai 4×4 brutal a… Lire la suite >>
greg
Invité

Non mais faut arrêter, Marchionne est sacrément hypocrite : il n’y aura jamais de SUV Ferrari, non pas parce qu’il est tout à coup devenu un amoureux de la marque, mais parce que l’introduction d’un tel modèle serait à coup sûr un immense succès, et que cela ferait passer les ventes largement au-dessus des 10000 unités.
Or au-delà de ce seuil, Ferrari est obligé de se conformer aux exigences de CO2 dans l’UE et aux USA, ce qui est techniquement impossible et coulerait la boîte vu les amendes.

Verth.
Invité

« Sergio Marchionne s’affiche en puriste indéfectible dès qu’il s’agit du constructeur de Maranello »

Si c’était vrai, Ferrari serait déjà de retour en LMP1 au Mans et dans le WSC.

wpDiscuz