Accueil Alternatives Audi renforce son partenariat avec la start-up française Global Bioenergies

Audi renforce son partenariat avec la start-up française Global Bioenergies

158
5
PARTAGER

Audi vient d’annoncer en début de semaine avoir renforcé son partenariat dans les biocarburants avec la société Global Bioenergies. Un nouvel accord a été signé autour de la technologie de production d’essence bio-sourcée développée par la jeune start-up.

Les deux sociétés travaillent conjointement depuis 2014 pour le développement d’un carburant, l’isooctane, produit par Global Bioenergies à partir de matière végétale (glucose de blé, paille de blé, tige de maïs …). Cette essence a la propriété de pouvoir être mélangée sans limite de proportion avec l’essence classique.

A l’heure actuelle, l’isooctane est un additif utilisé pour améliorer la qualité de l’essence. Il pourrait à terme également servir de carburant à part entière. Utilisé pur, il correspondrait à du « super 100 ». Selon Global Bioenergies, sa technologie présente un avantage majeur au-delà de la qualité du carburant : le processus de fermentation donne un produit gazeux obtenu à partir de la phase liquide par volatilisation spontanée. Une méthode qui permet de réduire nettement la complexité du processus ainsi que les besoins en énergie pour la séparation du produit et sa conversion en isooctane.

En mai 2015, Global Bionenergies avait livré à Audi un premier lot d’essence bio-sourcée, fabriqué sur son pilote industriel de Pomacle-Bazancourt près de Reims. Désormais, selon Reiner Mangold, directeur du développement durable de la marque aux anneaux,  les deux prochaines étapes décisives avant de lancer la commercialisation du e-benzin d’Audi  « consisteront à valider la technologie de Global Bioenergies à plus grande échelle dans le démonstrateur actuellement en chantier à Leuna, en Allemagne, et à s’assurer que la technologie est compatible avec des matières premières non issues de la biomasse, conformément à la stratégie e-fuel d’Audi. »

Le nouvel accord prévoit également l’adaptation de la technologie de la start-up à des sources de carbone non issues de la biomasse telles que le dioxyde de carbone (CO2) ou le monoxyde de carbone (CO), mais également à des sources d’énergie comme l’hydrogène vert issues des énergies éolienne ou solaire.

Le partenariat implique notamment la possibilité pour Audi d’acquérir des actions de Global Bioenergies correspondant à moins d’1% de son capital. Les montants concernés n’ont pas été précisés.

Sources : Global Bioenergies
Crédit Photo : Audi

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Audi renforce son partenariat avec la start-up française Global Bioenergies"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Louis
Invité

« …matières premières non issues de la biomasse, conformément à la stratégie e-fuel d’Audi »
Blabla blabla, la honte ne les gene pas beaucoup.

Dies Irae
Invité

… c’est une pompe à « bio-carburant qu’on voit en second plan ? . . . 😉

SGL
Invité

C’est quand même une sacrée bonne nouvelle sur le long terme et à plus d’un titre !
C’est une start-up française !
C’est de l’essence renouvelable !
C’est de la vraie essence, vous pouvez l’utiliser sans limite de proportion !
Le processus est plus simple et moins coûteux qu’avant.
On parle d’une commercialisation à grande échelle avec la construction d’une première usine pour 2016.

Bon, maintenant reste le problème N°1 de l’économie et de l’écologie actuel : la faiblesse du prix du pétrole !

KifKif
Invité

Bonjour SGL : Oui mais il reste un problème bien plus insurmontable, toute la surface agricole Française ne pourrait couvrir qu’une fraction de nos besoins énergétiques

SGL
Invité

Ah, Peut-être, de toute façon, nous sommes très loin d’être confrontés par le manque de surface agricole pour le moment. 😉
Bien que l’on nous dit, aussi précédemment : « le fait que les ressources nécessaires à la production de carburant n’empiètent pas sur les surfaces agricoles. »

wpDiscuz