Accueil F3 Indycar 2015 : Toronto

Indycar 2015 : Toronto

108
0
PARTAGER

Le doublé de Porsche au Mans a éclipsé un autre doublé. Car celui de la modeste équipe CFH, lors de l’épreuve d’Indycar de Toronto est un bel exploit. Bravo aussi aux Français Nico Jamin (en US F2000) et Florian Latorre (en Pro Mazda.)

US F2000

Le championnat 2015 d’US F2000 tourne à un duel entre Jake Eidson (Pabst) et Nico Jamin (Cape Motorsports.) Aux essais de Toronto, le Normand est le plus rapide…

US F2000 1

Mais dés le premier virage, Eidson vire en tête. Derrière eux, c’est le chaos. Aaron Telitz (Cape Motorsports), troisième homme de l’US F2000, fait parti des victimes. Anthony Martin (John Cummiskey) s’installe au 3e rang et deux safety-cars n’arrivent pas à modifier le tiercé.

Eidson s’impose ainsi devant Jamin et Martin.

US F2000 4

Le dimanche, sur une piste humide, Jamin réussit cette fois à contenir Eidson. Déjà éliminé le samedi, Keyvan Andres Soori (ArmsUp) tutoies les murs et entraine un safety-car.
A la reprise, Martin passe Telitz pour le gain de la 3e place. Accusé d’avoir volé le (re)départ, l’Australien doit s’effacer. Telitz redevient 3e. Martin tente un freinage et il visite les bas-côtés. Luke Gabin (Pelfrey) en profite pour passer. Puis il devient 3e lorsque Telitz tape le mur. Jamin frotte également, mais lui, il repart. Parker Thomson (JDC) sort violement et entraine un safety-car, qui devient peu après un drapeau rouge.

On a donc un tiercé Jamin-Eidson-Gabin.

US F2000 2

Au classement, Jamin consolide son avance, à 292 points. Eidson reste au contact, à 276 points. Telitz, lui, paye cash deux abandons, à 235 points.

US F2000 3

Pro Mazda

Dominateur en US F2000, Florian Latorre (Cape Motorsports) était jusqu’ici décevant en Pro Mazda. Le tricolore se réveille à Toronto et décroche la pole.

Pro Mazda 3

Au départ, Patricio O’Ward (Pelfrey) fend le peloton jusqu’au 2e, Garett Grist (Juncos.) Le Canadien ne résiste qu’un seul tour. Timothé Buret (Juncos) en profite pour passer lui aussi. Derrière, comme en US F2000, le samedi est synonyme de chao. Neil Alberico (Cape Motorsports) embarque Weiron Tan (Andretti) dans le décor, tandis que Dalton Kellett (Andretti) valse avec Jose Gutierrez (Juncos.) Quant à Will Owen (Juncos), il est victime d’un harponnage de Daniel Burkett (Cape Motorsports.)

Les gros bras neutralisés, Latorre peut dérouler pour obtenir son premier succès en Pro Mazda. O’Ward (premier podium) et Buret l’accompagnent sur l’estrade.

Pro Mazda 4

Le dimanche, sous la pluie, Latorre retrouve son chat noir. Tout débute pourtant bien. Au départ, il dépose le poleman Grist. Néanmoins, suite à une sortie de piste d’Alberico, les drapeaux jaunes sont agités. Victor Franzoni (M1) se piège durant la neutralisation, qui est prolongée.
A la reprise, le Français effectue un tête-à-queue, laissant passer Grist, Tan, Buret et O’Ward. L’autre Français glisse peu après et O’Ward de passer 3e. En vue de l’arrivée, Alessandro Latif (World Speed) accroche Latorre. Drapeau rouge.

Grist s’impose ainsi devant Tan et O’Ward.

Pro Mazda 1

Au classement, Santiago Urrutia (Pelfrey) a terminé les deux courses (mais loin), il bétonne ainsi son avance avec 234 points. Alberico, grand perdant, est à 204 points. 3e à 198 points, Buret se relance.

Pro Mazda 2

Indy Lights

Remplaçant de Max Chilton, Nelson Piquet Jr (Carlin) fête ses débuts en Indy Lights par une pole.

Indy Lights 3

Lors du tour de lancement, Juan Piedrahita (Belardi) perd le contrôle et tape Scott Anderson (Sam Schmidt.) Le départ est malgré tout donné. Spencer Pigot (Juncos) tape légèrement le poleman. Puis ce dernier se retrouve aux côtés de RC Enerson (Sam Schmidt) et de Felix Serralles (Belardi.) Bien sûr, ça ne passe pas à 3 et l’ex-pilote de F3 de taper. Heureusement pour lui, il y a un drapeau jaune suite à l’accrochage Piedrahita-Anderson. Serralles peut donc se trainer jusqu’aux stands et réparer.
A la reprise, Piquet mène devant Enerson et Pigot. Enerson tente ensuite de dépasser le leader. La deuxième tentative se solde par un bel accrochage. Heureusement, pas de bobos.
Pour l’ultime segment, Pigot hérite des commandes devant Jack Harvey (Sam Schmidt) et Ed Jones (Carlin.) Mais l’Emirati ne peut résister au retour de… Serralles.

On retrouve Pigot, Harvey et Serralles sur le podium. Après coup, la voiture de Serralles est déclarée non-conforme. Kyle Kaiser (Juncos) se retrouve 3e.

Indy Lights 2

Le dimanche, c’est une vraie savonnette. Pigot est en pole. Jones se piège au départ, ce qui permet à Enerson, 3e, de passer 2e. Harvey surprend Piquet et s’empare du 3e rang. Plus loin, Jones s’accroche avec Piedrahita. Les deux pilotes peuvent repartir, mais il y a un drapeau jaune, le temps de déblayer les débris.
Enerson se fait surprendre au restart. Piquet, lui, se fait sortir par Kaiser.

Les survivants se comptent sur les doigts d’une main. Pigot s’offre un doublé, devant Harvey et Jones.

Indy Lights 1

Au classement, ça se resserre. Harvey reste en tête, à 242 points. Mais Pigot compte 231 unités et Jones, 216 unités.

Indy Lights 4

Indycar

James Hinchcliffe est présent, mais il n’est pas en état de piloter. Conor Daly assure l’intérim chez Sam Schmidt.

Comme d’habitude, les Penske sont invincibles aux essais. Will Power est en pole devant Simon Pagenaud et Juan Pablo Montoya.

Indycar 2

Le dimanche, la course débute sur une piste humide, mais en train de s’assécher. Peu après le départ, Marco Andretti (Andretti) fait le pari des slicks et il est le plus rapide. Les autres l’imitent donc. Power et Pagenaud ne se quittent pas et l’on se prend à rêver d’un succès du Français… Au 28e tour, Josef Newgarden (CFH) ravitaille. Un événement anodin, pour une voiture de milieu de grille. Sauf que juste après, James Jakes (Sam Schmidt) part à la faute. Les drapeaux jaunes sont agités et tout le monde part ravitailler. Tout le monde, sauf Helio Castroneves (Penske) et Newgarden.
Propulsé 2e, Newgarden double le Brésilien et passe 1er. A la faveur d’une stratégie décalée, Castroneves repasse devant, tandis que le surprenant Rodolfo Gonzales (Dale Coyne) se retrouve brièvement en tête. Le Brésilien s’arrête aux stands et ressort 3e. 4e, Luca Filippi (CFH) en profite pour tenter une attaque. Avec ses pneus froids, le Brésilien ne peut résister. Newgarden et Filippi se retrouvent 1er et 2e lorsque Gonzales rentrent aux stands. Power, 4e, ne peut plus rêver d’un podium. Trop lent, il se contente de bouchonner Sébastien Bourdais (KV) afin de marquer de gros points.

Newgarden et Filippi offrent à CFH son premier doublé. C’est également le premier podium de Filippi, qui ne court que sur les « routiers ». Castroneves est 3e.
Bourdais est 5e, Pagenaud, 11e et Tristan Vautier, 17e.

Indycar 1

Au classement, Montoya reste leader, avec 374 points. Power se rapproche légèrement, à 347 points. 3e à 329 points, Dixon s’éloigne de la course au titre.
Bourdais passe 6e, à 274 points. Pagenaud gagne également un rang, le voilà 10e, à 232 points. Quant à Vautier, le voilà 23e, à 78 points.

Indycar 3

Crédits photos : GM (photos 1 et 14 à 16), US F2000 (photos 2 à 5), Pro Mazda (photos 6 à 9) et Indy Lights (photos 10 à 13.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz