Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

69
0
PARTAGER

Cette semaine, la Méditerranée est à l’honneur. En effet, la FR ALPS roule à Spa, la FA 1 à Monza et l’EuroFormula Open, à Portimao.

Formula Renault ALPS

La FR ALPS est une championnat méditerranéen. Pour sa 4ème manche, il se rend donc à… Spa. Nos amis Belges peuvent donc désormais prétendre qu’ils vivent en Europe Méditerranéenne ! (NDLA : ou alors, c’est un Américain qui a géré le calendrier…)

La nouveauté, c’est la venue de MGR avec son pilote vedette de Protyre FR : Pietro Fittipaldi. Gag : le Brésilien est présenté comme « le neveu d’Emerson Fittipaldi ». Il a pour équipier le débutant Raoul Owens. Par ailleurs, Fortec débarque avec une tripoté de pigistes de luxe : Seb Morris, Ben Barnicoat, Martin Kodric, Jorge Cevallos et Thiago Vivacqua. Enfin, Spa marque le retour des Chinois : Leo Yee, Kang Ling et Yuan Bo chez Koiranen, ainsi que Sun Zheng chez China JCS by BRT.

FR ALPS 1

Aux essais, sans surprises, Nick de Vries (Koiranen) décroche la pole. La révélation du Red Bull Ring, Matevos Isaakyan (JD), est 2e.

FR ALPS 2

De Vries contrôle Isaakyan au feu vert. Simon Gachet (Arta) est 3e devant Charles Leclerc (Fortec.) En lutte pour la 5 place, Owens et Dario Capitano (BVM) se percutent. Safety-car.Au restart, Leclerc prend l’avantage sur Gachet. Fittipaldi, trop fébrile, se plante alors qu’il est 10e. Nouveau safety-car.
Pas de souci pour de Vries, qui reste concentré malgré les interruptions. Isaakyan reste 2e. Gachet tente de reprendre la 3e place, dans une attaque kamikaze. C’est terminé pour le Français. Le Monégasque est touché, mais il poursuit.

De Vries gagne de nouveau. Isaakyan est 2e et Leclerc, 3e.

FR ALPS 3

Le dimanche, de Vries est de nouveau sur un nuage. Isaakyan manque de vitesse et il se fait passer par Barnicoat. Le Russe réussit à se dédoubler, puis à semer l’Anglais.

De Vries s’offre ainsi un 6e succès en 8 courses. Isaakyan est 2e et Barnicoat, 3e. 4h plus tard (!), les commissaires de pistes découvrent que Barnicoat a pris un raccourci. Il est déclassé au profit du 4e, Leclerc.

FR ALPS 4

Avec 180 points, de Vries a déjà une sérieuse option sur le titre. Réalisera-t-il le doublé Eurocup-ALPS ? Isaakyan est désormais 2e à 104 points. Leclerc est 3e à 80 points.

FR ALPS 5

FA1

Cette fois, l’ex-A1 GP se rend à Monza. La plateau gagne petit à petit en qualité : Steijn Schothorst rejoint la troupe. C’est d’ailleurs l’une des récentes recrues, Felix Rosenqvist, qui décroche la pole. D’ailleurs, il a visiblement trouvé un raccourci…

FA11

Le samedi, Nigel Melker prend un meilleur départ. Rosenqvist se fait également dépasser par Sergio Campana. Le pilote de F3 se reprend et repasse ses deux adversaires. Melker, qui vise le titre, n’insiste pas. Mirko Bortolotti, parti 6e, effectue un arrêt aux stands très brefs, ce qui lui permet de doubler Campana.

Ainsi, Rosenqvist gagne pour la première fois en Formula Acceleration. Melker est 2e et Bortolotti, 3e.

FA1 2

Le dimanche, ça se bagarre au départ. Le poleman Campana se fait d’emblée doubler par Melker et Rosenqvist. Quant à Bortolotti, il casse son aileron et rentre aux stands en catastrophe. Rosenqvist part en tête-à-queue et se retrouve 6e. Il effectue ses arrêts obligatoire, conduit le plus vite qu’il peut et il voit « P1 ». Il croit que c’est une erreur alors qu’en fait, Melker a des problèmes de pneus avants. Victime de nombreux blocages, il laisse passer Rosenqvist… Sans que ce dernier ne s’en rende compte !

Ainsi, Rosenqvist, tout surpris, monte sur la plus haute marche du podium. Melker est 2e et Sebastian Balthasar, 3e.

FA1 3

EuroFormula Open

Rendons-nous maintenant à Portimao, pour la 2e manche de l’EuroFormula Open. Le toujours surprenant Yarin Stern (West-Tec) domine le vendredi. Mais le leader du provisoire, Sandy Stuvik (RP Motorsport), rémet les choses en ordre pour le chrono officiel.

EuroFormula 1

Au feu vert, c’est chaud entre Stuvik et Artur Janosz (RP Motorsport.) Les deux équipiers se frôlent. Le Thaïlandais garde le contrôle. Derrière, il y a un peloton compact composé de Cameron Twynham (West-Tec), Yu Kanamaru (Emilio de Villota), Alex Palou (Campos) et Tanart Sathienthirakul (West-Tec.) Un troisième peloton est encore plus disputé, avec des accrochages. Le safety-car sort.
Stuvik, qui a un pépin mécanique, décide de passer par les stands (qui sont fermés.) Il est puni d’un drive-through mortifère. Au restart, Twynham se fait passer par Kanamaru et Palou. Cette confusion permet à Janosz de prendre la fuite.

Le Polonais s’offre son premier succès en F3. Kanamaru est 2e et Palou, 3e.

EuroFormula 2

Le dimanche, c’est de nouveau Stuvik qui décroche la pole.

EuroFormula 3

Pour Sathienthirakul, la course 2 est terminée avant d’avoir commencé ! Suite à un pépin, le Thaïlandais, 3e sur la grille, doit rentrer aux stands. Du coup, lorsqu’il effectue son tour de formation, il part dernier. Sean Walkinshaw (Campos) cale lors de la mise en grille et il faut recommencer la procédure de départ.

La course dominicale est assez morne. Cette fois, Stuvik contrôle le situation et mène de bout en bout. Janosz et Palou, respectivement 2e et 3e sur la grille, roulent dans cet ordre. Le Polonais tente de harceler Stuvik, mais il tient le coup.

Ainsi, Stuvik s’offre un 2e succès 2014 (le 3e en comptant celui de l’épreuve hivernale.) Janosz est 2e et Palou, 3e.

EuroFormula 4

Au classement, Janosz prend les commandes avec 73 points. Stuvik est en embuscade, à 1 unité de lui. Palou est 3e avec 57 points.

EuroFormula 5

Crédits photos : Acceleration Events (photos 1 et 7 à 9), Protyre Formula Renault (photo 2), Renault Sport Italia (photos 3 à 5), Koiranen (photo 6) et EuroFormula Open (photos 10 à 14.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz