Accueil F1 F1 : $25 000 la boite de donuts pour Vettel. Ridicule ou...

F1 : $25 000 la boite de donuts pour Vettel. Ridicule ou normal ?

261
30
PARTAGER

Pour la FIA, le règlement c’est le règlement. Pour l’avoir ignoré ce weekend en Inde, Vettel et son écurie ont écopé d’une amende ridiculement symbolique de 25 000 dollars pour le burn qu’a effectué le nouveau champion du monde devant un public ravi.

Une amende ridicule

La FIA interdit les donuts en F1. Ces manifestations fumantes ravissent le public et les pilotes mais peuvent également s’avérer dangereuses si elles sont effectuées au milieu des concurrents ou des commissaires. Pourtant comment empêcher Sebastian Vettel, tout juste couronné pour la 4ème année consécutive, de manifester sa joie auprès des fans ayant fait le déplacement ?

Concrètement qu’a-t-on vu ? Un pilote attendant sagement que tous les concurrents soient passés pour effectuer quelques « toupies » avec sa voiture, puis descendant de sa voiture pour se prosterner devant sa voiture et saluer la foule. Bref, ce qui devrait être normal en sport auto…

Après avoir convoqué le pilote, la FIA a décidé de lui adresser une tape sur la main, pardon une « réprimande » et a condamné l’écurie RedBull à 25 000 dollars d’amende. Au delà du ridicule du montant pour une écurie comme RedBull, cette amende est un énième symbole de la disparition du spectacle en Formule 1. La raison officielle est que le pilote n’a pas conduit immédiatement sa voiture en parc fermé sitôt la ligne d’arrivée passée.

Des précédents

Ce n’est pas une première pour la FIA cette année (et les années précédentes). On a déjà eu droit à une pénalité – unanimement condamnée par le paddock – pour Romain Grosjean pour avoir passé la ligne blanche pour quelques centimètres lors d’un dépassement magistral sur Felipe Massa en Hongrie. On a également eu droit à une sortie de piste des commissaires lorsque Webber fut pris en stop par Alonso en Corée du Sud.

Les pilotes ne font plus de tour d’honneur, ils rentrent directement au parc fermé sitôt la ligne droite passée. Plus de haie d’honneur des commissaires de piste, plus de salutations aux spectateurs, plus de célébrations autres que celles très réglementées du podium…mettre la casquette, la montre, sourire pour la photo…apparitions des pancartes servant de drapeaux nationaux…ne pas bouger pendant les hymnes car ça peut être mal interprété (précédent Schumacher). Et un officiel est là pour vous presser si vous prenez votre temps pour récupérer de la course.

Il y a encore peu de temps on pouvait voir des pilotes s’arrêter sur le coté, prendre leur drapeau national et faire un tour sous les hourras du public. On avait même pu voir certains pilotes jouer les taxis (et non des moindres). Désormais les pilotes ne doivent plus dire de gros mots sous peine d’amende. A quand l’interdiction de s’arroser au champagne ?

La FIA sait faire des entorses au règlement

Pourtant la FIA sait très bien faire s’asseoir sur ses propres règlements. Qu’ils soient sportifs ou protocolaires la Fédé sait mettre les articles gênants sous le tapis quand il le faut. Il y a encore peu de temps les podiums étaient vite expédiés et les pilotes filaient à la conférence de presse, loin des spectateurs. Mais depuis le précédent de Placido Domingo en Hongrie et de Jacky Ickx à Spa en 2012, les pilotes sont désormais interrogés à chaud sur le podium, pour la plus grand joie de ceux qui ont payé pour venir voir le spectacle de la F1. Et pourtant ces précédents avaient fait grincer des dents en coulisse car c’était une entorse au sacro-saint protocole.

La F1 est et doit rester un spectacle pour ceux devant leur télévision, mais aussi pour ceux qui se déplacent sur le circuit et paient très cher leurs places. Sans cela, l’audience déjà fortement en baisse continuera de décliner. Il n’y a qu’à voir le succès des road shows organisés tout au long de l’année un peu partout dans le monde pour voir que sentir la gomme brûlée fait vibrer les foules. Va-t-on voir la FIA autoriser pour autant les burns d’après course ? Sans doute pas mais la Fédération Internationale doit tout de même réfléchir à assouplir ses règles sous peine de les voir de plus en plus contestées.

Lire également : F1 Inde 2013 – Vettel champion avec panache

Photo : F1. 1-Vettel à Buddh célèbre son 4ème titre mondial. 2-Montréal 1995, Après son unique victoire, Alesi est pris en stop par son ami Schumacher.

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "F1 : $25 000 la boite de donuts pour Vettel. Ridicule ou normal ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
BraK
Invité

Voilà pourquoi je ne regarde plus la F1 : c’est devenu d’un ch… !!

flo_runner
Invité

100% d’accord avec vous !

C’est voir les pilotes ressentir des émotions qui les rendent « magiques »

La FIA voit le spectacle et les pilotes comme de l’argent => moins de risques possible pour toujours en faire rentrer plus !

pedro
Invité

La notion de spectacle est un pilier de la F1.
Oui d’ici peu nous aurons droit a des courses de F1 politiquement correctes avec des moteurs hybrides diesel, des limitations de vitesse, des feux cliognotants pour signaler les depassements et des priorites à droite.

bzep
Invité

Tout à fait d’accord, mais vous avez oublié quelques radars aussi sur le parcours !

pedro
Invité

Et des parcmetres aux stands.

Nico
Invité

J’ai bientôt 30 ans. Je suis plus ou moins la F1 depuis l’âge de mes 10 ans environ. Pour la première fois depuis mes 10 ans je n’ai pas regardé un seul GP cette saison, juste regarder de loin les résumés. Avec ce genre de news je ne suis pas prêt de m’y intéresser à nouveau.
La FIA me fait bizarrement penser au gouvernement français qui taxe ce qui peut encore l’être quitte à bordurer le ridicule…

Membre

Au final, ça va devenir comme le catch : on désignera le vainqueur à l’avance et toute la course ne sera qu’un cirque grotesque et mal joué…

wpDiscuz