Accueil Egocentrisme exacerbé Le nanard du samedi: « Ce qui ne tue pas nous rend plus...

Le nanard du samedi: « Ce qui ne tue pas nous rend plus fort » de Grégory Bakian

201
4
PARTAGER

Josh Hill annonce qu’il quitte la F3 pour se consacrer à la chanson. Les précédents cas de pilotes-chanteurs ne sont guère encourageants. L’album de Jacques Villeneuve est encore plus ridicule que son passage chez Renault F1. Et puis il y a Gregory Bakian, ex-kartman… Le dossier de presse nous annonce la révélation artistique de 2012. Avec un clip « qui a généré plus de 50 000 vues en 6 mois » (NDLA: PSY peut aller se rhabiller!)Visiblement, un jour, Bakian a vu Parking de Jacques Demy, avec Francis Huster. Là, c’est le choc, il se dit: »Moi aussi, je veux faire chanteur romantique! J’abandonne le kart. De toute façon, je ne pourrai pas être pire que Francis Huster! »

Et pour son premier single, il s’inspire de la célèbre citation de Friedrich von Nietzsche: « Ce qui ne tue nous rend plus fort ». Pour la petite histoire, cet aphorisme provient du Crépuscules des idoles (1888), l’un des derniers essais du philosophe. Il sera déterré, modifié et sorti de son contexte par un conseiller de Richard Nixon. Depuis, il fait le bonheur des chanteurs (notamment Kanye West, Kelly Clarkson mais aussi Johnny Hallyday, Jennifer ou Kyo!)

Pour un premier clip, normalement, on cherche à présenter l’artiste et son univers. De plus, il s’agit bien sur que l’image soit en rapport avec la chanson…
Mais Bakian, co-réalisateur, décide d’aller à l’épreuve du Castellet de World Series by Renault 2011. Le pitch, c’est qu’il y fait semblant de piloter la FR 3.5 de Nathanaël Berthon (en alternant scènes de course et gros plans du chanteur en combi.) Bien sûr, Le Blog Auto ne peut pas reprocher à quelqu’un d’aimer le sport auto! Mais ça évoque plutôt la vitesse, la monoplace et non la mélancolie…
En plus, il y a plein de plans « d’invités ». A croire que le tournage s’est passé comme ceci: « Eh, y’a Franck Lagorce! Vas-y, filme moi avec lui! On dira que c’est mon coach! – Mais c’est pas Philippe Streiff, ton coach? – Pas grave, on dira que j’ai deux coachs! » Du coup, le clip laisse beaucoup de sous-intrigues sans réponses. Pourquoi entend-t-on Murray Walker parler de Ferrari, au début? Pourquoi ne répond-il pas aux SMS de sa copine? Pourquoi cette dernière semble lui pardonner instantanément sa muflerie? Pourquoi lance-t-il un regard noir à Jake Rosenzweig? Comment fait-il pour tourner avec autant de platitude un course passionnante de FR 3.5?

A l’arrivée, on sent que Bakian a voulu se faire plaisir. Sauf que sa chanson parle d’épreuves à traverser. Or, on voit un pilote qui sort avec un mannequin, qui est copain avec la moitié du paddock et qui gagne une course! On a connu plus éprouvant comme quotidien. Quant à poser l’univers du chanteur…

Pour info, Berthon a terminé 14e des deux courses.
I.S.R. son équipe, prend d’habitude plein de clichés « ambiance ». Mais pour le HTTT, curieusement, il n’y a que des photos des voitures en piste…

Crédits photos: I.S.R.

A lire également:
Le hors-sujet du samedi soir : cascades en Mahindra
Le hors-sujet du samedi soir: course poursuite sauce indienne

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le nanard du samedi: « Ce qui ne tue pas nous rend plus fort » de Grégory Bakian"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Romain
Invité

Je suis fan!

automania
Invité

no comment (par respect envers sa famille et ses amis).

Squeed
Invité
chanteur Marci
Invité

C’est une parodie ! mdr

wpDiscuz