Accueil F1 F1: Retour en chiffres sur le Grand Prix de Singapour

F1: Retour en chiffres sur le Grand Prix de Singapour

60
2
PARTAGER

Sebastian Vettel qui n’était plus monté sur la plus haute marche du podium depuis Bahreïn il y a cinq mois de cela, a renoué avec la victoire dimanche à Singapour. Ce résultat, associé à l’abandon de Lewis Hamilton, permet au double champion du monde en titre de prendre la deuxième place du championnat à 29 points du leader Fernando Alonso.

Tout n’avait pourtant pas aussi bien commencé pour lui samedi lors des essais qualificatifs. Privé de pole position par Lewis Hamilton et de première ligne par Pastor Maldonado, il ne s’élançait qu’en troisième position alors qu’il avait dominé la journée du vendredi. Il s’agissait pour le pilote McLaren de sa cinquième pole de la saison, la vingt-quatrième de sa carrière, soit autant que Niki Lauda ou Nelson Piquet.

En course sa domination fut de courte durée puisque, trahi par sa boîte de vitesse, il renonça au vingt-deuxième tour. C’est son quatrième abandon de la saison ce qui fait de lui le prétendant au titre le moins fiable de l’année. Ces points perdus par dizaines pourraient lui coûter cher au moment du décompte final.

A contrario, Fernando Alonso fait preuve d’une régularité exemplaire seulement interrompue par le départ chaotique de Romain Grosjean à Spa. L’Espagnol a décroché hier son huitième podium de l’année et le 81ème de sa carrière, soit un de plus qu’Ayrton Senna. Seuls Michael Schumacher (155) et Alain Prost (106) ont fait mieux dans l’histoire de la F1.

Ces 15 points marqués lui garantissent de mener le championnat au moins jusqu’en Corée, un championnat qu’il domine maintenant depuis le Grand Prix d’Europe à Valence en profitant de l’irrégularité de ses adversaires. Après Singapour son dauphin est maintenant Sebastian Vettel, auteur de sa deuxième victoire de la saison hier, sa deuxième consécutive à Singapour. Il en compte désormais 23 et a rejoint Nelson Piquet au palmarès historique.

Du côté des constructeurs, Red Bull Racing reste en tête avec 36 points d’avance sur McLaren mais tout reste encore possible pour Ferrari avec 245 points et même pour Lotus avec 231 points.

On retiendra également de ce Grand Prix de Singapour le meilleur résultat de sa carrière pour Paul Di Resta, quatrième, et le premier meilleur tour en course de Nico Hülkenberg.

A lire également:

F1 Singapour 2012: Vettel se repositionne

Crédit photo: Red Bull Racing

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "F1: Retour en chiffres sur le Grand Prix de Singapour"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bruce
Invité

À préciser >>>>500 eme grand prix pour l écurie Ferrari 🙂 record absolue et meilleur palmarès du plateau 🙂
En suite oui en effet Alonso est un professeur comme jadis Alain prost
Il doit gérer son avance et avoir les nerfs solides>>>>>le titre s approche 🙂
Vettel est en embuscade

superced08
Invité

sauf que le professeur lui-même (prost!) avoue qu’il est plus facile pour un pilote en retard de piloter car il ne doit penser qu’a la victoire! alonso risque d’avoir mal a la tête à force de calculer jusqu’à la fin!

wpDiscuz