Accueil F1 F1 2012 : Grosjean, suspendu, rejoint une liste prestigieuse

F1 2012 : Grosjean, suspendu, rejoint une liste prestigieuse

166
11
PARTAGER

Pour la première fois depuis 1994 un pilote de F1 se voit suspendu pour une course. Cette sanction, parmi les plus sévères de la FIA a-t-elle toujours visée des pilotes « kamikazes » ? Sur cette liste on ne compte pas moins que 3 champions du monde et 1 vice-champion dans les 25 dernières années. Pas sur que cela remonte le moral de Romain Grosjean, mais de quoi relativiser.

Spa est connu pour ses départs mouvementés, on se souvient encore sans doute tous du départ du Grand-Prix de Belgique 1998 où Coultard (McLaren) et Irvine (Ferrari) se touchaient dans la descente vers l’eau rouge précipitant tout le monde dans un chaos indescriptible et laissant 13 voitures sur le carreau. Mais l’accident, dont le Franco-Suisse a été reconnu comme seul responsable, est autant spectaculaire qu’il a été finalement très dangereux malgré l’absence de choc vraiment violent. La suspension pour 1 GP est tombée comme un coup de massue sur le pilote et son écurie alors que tout le monde s’attendait à 10 ou 20 places de pénalités sur la prochaine grille comme la FIA en a pris l’habitude.

Pour trouver un pilote suspendu il faut remonter à la triste saison 1994 où pas moins de 3 pilotes le furent. A tout seigneur tout honneur, commençons par Michael Schumacher qui fut suspendu pour avoir ignoré (sur ordre de son équipe, Benetton) un stop-and-go de 5 secondes pour un dépassement dans le tour de formation (ce qui à l’époque était formellement interdit NDLA). Ignorant ce stop-and-go, le baron rouge se voit alors présenter le drapeau noir qui signifie l’éviction pure et simple de la course. Drapeau que MSC ignorera tout autant (encore sur les conseils avisés de Briatore). Pour avoir volontairement ignoré les ordres des officiels de la FIA, Michael Schumacher sera suspendu pour 2 grands-prix ce qui ne l’empêchera pas de coiffer sa première couronne dans les conditions que l’on connait (accrochage avec Damon Hill sur le circuit d’Adélaïde en Australie).

Un autre (futur) champion du monde fut suspendu cette année là, le jeune Mika Häkkinen, alors promu chez McLaren-Peugeot en remplacement de Senna partie chez Williams-Renault, fut suspendu pour le GP de Hongrie après avoir mis hors course 10 voitures (!) lors du départ du GP d’Allemagne sur l’ancien-nouveau tracé d’Hockenheim. La FIA et tout le monde de la F1, traumatisé par le décès d’Ayrton Senna au début de la saison à Imola, décidait alors de sévir pour tenter de stopper une série d’accrochages qui émaillaient tous les grands-prix.

Dès le premier grand-prix de cette funeste saison 1994, un accrochage spectaculaire avait eu lieu entre Verstappen, Irvine, Bernard et le pauvre Brundle impliqué malgré lui. Lors d’un dépassement à 3, Eddie Irvine (Jordan) se déportait sur sa gauche, embarquant alors Jos Verstappen (Benetton) qui repiquait sur l’intérieur de la piste et décollait sur la voiture de Brundle (McLaren). Durant l’accident la roue arrière droite de la Benetton viendra frapper le casque de Brundle qui s’en est miraculeusement sorti sans dégat.

Avant eux, un troisième champion du monde s’était vu sanctionné d’un GP de suspension. Nigel Mansell (alors sur Ferrari) a cumulé les infractions au règlement en ce 24 septembre 1989. Ratant son box lors d’un arrête au stand, il fait marche arrière sur plusieurs mètres et prend pour cela un drapeau noir qu’il ignore superbement. Pire, il remonte alors sur Ayrton Senna et le percute (50/50 selon les observateurs), mettant fin à la course du Brésilien et laissant le champ libre à son coéquipier chez Ferrari, Gerhard Berger. Pour cela il sera sanctionné de 50 000$ d’amende et d’un grand-prix de suspension.

Cette sanction, jugée par beaucoup comme particulièrement sévère, servira-t-elle à Romain Grosjean pour forger la suite de sa carrière et qui sait suivre les traces des « glorieux » sanctionnés ? Lui seul a la clé et lui seul peut faire basculer sa carrière dans un sens comme dans l’autre. La F1 des pilotes de contact est révolue et il y a fort à parier que les Mansell, Senna, Häkkinen et consort prendraient des places de pénalité par poignées aujourd’hui. Suspendu pour Monza, Grosjean devrait toute fois faire le déplacement en Italie pour venir soutenir son écurie ainsi que son remplaçant pour une course, le Belge Jérôme d’Ambrosio avant de retrouver son volant à Singapour dans un peu plus de 15 jours.

Lire également : F1 transferts 2013 – Lewis Hamilton en partance pour Mercedes ?

Crédits images et vidéos :  Formula1

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "F1 2012 : Grosjean, suspendu, rejoint une liste prestigieuse"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nicolas charcutrie
Invité

Faut bien s’trouver une belle histoire-excuse pour la légèreté du talent de la valise de pognon TOTAL…

Zagato
Invité

On ne peut pas nier le talent du pilote en vitesse pure. Il domine son coéquipier en qualification, coéquipier qui se bat actuellement pour le titre de champion du monde.
Le problème de Romain c’est de maîtriser ses émotions au moment du départ. Il est brouillon, ce qui met les autres en danger.
Pour cette raison et le fait de la répétition, sa sanction est justifiée d’autant plus que ça peut être salutaire également pour lui.

Vroom
Invité

« il y a fort à parier que les Mansell, Senna, Häkkinen et consort prendraient des places de pénalité par poignées aujourd’hui. »
C’est malheureusement vrai…

Nullos
Membre

Il est beau le sport automobile français ou on en est à glorifier les accidents de ses pilotes 🙁

Marine
Invité

Tout à fait bien choisi ton pseudo.

joledemago
Invité

tu devrais peut etre lire l’article non?

objectif
Invité

Le problème c’est qu’il a touché ALONSO et cç c’est plus grave et peut faire basculer le championnat.
En réalité sa punition n’est rien à côté ce celle d4ALONSO qui n’a rien fait.

C’est écoeurant !

zak
Invité

1) Alonso a provoqué l’accident de Grosjean avec Schumacher à Monaco. Le mouvement de l’espagnol est similaire à celui de Grosjean a SPA mais avec des conséquences plus réduites (2 abandons).

2) L’accident élimine aussi Hamilton, un des plus dangereux rivaux d’Alonso.

joledemago
Invité

donc le 16e, ou encore le 6e au championnat par exemple, a le droit de se faire sécher sans sanctions… ?? et c’est effectivement hamilton qu’il tape, alonso n’est qu’une victime collatérale

wpDiscuz