Accueil Champ Car Indycar 2012: Sonoma

Indycar 2012: Sonoma

57
0
PARTAGER

En 2009, Ryan Briscoe (Penske) est au top de sa forme, avec à la clef une 3e place finale du championnat d’Indycar. Ensuite, l’Australien rentre dans le rang. Depuis le Texas 2010, on ne l’a plus vu sur la plus haute marche d’un podium. Ca commence à dater et de là à se demander s’il a encore sa place chez Penske… Mais à Sears Point (ex-Infineon Raceway), Briscoe prouve qu’il est toujours « là »!

Le point moteurs

Le week-end de Sebastian Saavedra (Andretti) débute on ne peut plus mal. Son équipe lui offre une nouvelle mécanique et du coup, il écope de 10 places de pénalités.

Simona de Silvestro (HVM -unique utilisatrice du Lotus-), Takuma Sato (Rahal) et Justin Wilson (Dale Coyne) sont également punis.

Au tableau du nombre de blocs utilisées, Scott Dixon (Ganassi) rejoint de Silvestro dans le clan de ceux qui ont déjà explosé leur quota (6 Honda pour le Néo-zélandais et 7 Lotus/Judd pour la Suissesse.)
A l’opposé, parmi les pilotes de tête, seuls James Hinchcliffe (Andretti) et Dario Franchitti (Ganassi) arrivent en Californie avec 1 moteur de réserve. Les autres utilisent leur 5e et dernier moteur…

Les essais

Will Power (Penske) s’est imposé durant les éditions 2010 et 2011. Il est logiquement favori.
Loin de céder sous la pression, le leader du championnat domine la première séance d’essai libre, la seconde et il décroche la pole.

La course

Ah ça, on n’est plus au Canada! Terminées, les courses pépères sans incidents!

Au 2e tour, Takuma Sato (Rahal) oublie de prendre un virage.

Mais le premier « gros » évènement est l’abandon de James Hinchcliffe (Andretti.) Le Chevrolet de « Manica » a rendu l’âme. Un coup du sort qui lui coute cher au championnat.

Au 63e tour, Sébastien Bourdais (Dragon Racing) -longtemps 3e- se frotte avec Josef Newgarden (Sarah Fisher.) Les deux voitures sont au tapis et les drapeaux jaunes sont de sortie.

Tout le monde en profite pour aller aux stands. Ryan Briscoe ressort le premier, juste devant Power.

Au restart, Ryan Hunter-Reay (Andretti) et Alex Tagliani (Bryan Herta) se frictionnent alors qu’ils se battent pour la 3e place.
L’Américain est bloqué en plein milieu du circuit (il repartira ensuite) et la course est de nouveau neutralisé.

Un peu plus loin,  Helio Castroneves (Penske) et Scott Dixon (Ganassi) ont également un contact. Le Brésilien est puni d’un drive-through.

Lorsque ça repart, Power est le plus rapide, mais Briscoe le contrôle parfaitement durant les derniers tours.
La maigre consolation de l’Australien est que tout ses rivaux se prennent les pieds dans le tapis. Hunter-Reay (collision avec EJ Viso) et Dixon (aileron cassé) en rajoutent même une couche en vue de l’arrivée.

Dario Franchitti (Ganassi) est 3e. Simon Pagenaud (Sam Schmidt) est 7e.

La surprise du jour, c’est Rubens Barrichello (KV.) Sears Point est le seul tracé qu’il connait: il y a roulé plusieurs fois en essais privés. Du coup, l’ex-pilote de F1 promettait qu’il y « ferait quelque chose ».

Promesse tenue avec une 4e place, son meilleur résultat à ce jour. De bon ton pour un pilote qui souhaite se « vendre » à d’autres écuries

Au championnat, Power profite des ennuis de ses rivaux pour faire le trou. A 422 points, à deux courses du but, il s’éloigne d’Hunter-Reay (386 points) et de Castroneves (381 points.)
Pour les autres, ça semble cuit, même si mathématiquement, ils peuvent toujours être titrés.

Même causes, même effets pour Pagenaud, qui remonte au 5e rang, avec 337 points. Il est désormais officiellement sacré « meilleur débutant ».
Bourdais est 24e.

Source:
Indycar

Crédits photos: Indycar, sauf photos 2 (Honda) et 10 Penske.)

A lire également:
Indycar 2012: Mid-Ohio

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz