Accueil Champ Car Indycar 2012: Mid-Ohio

Indycar 2012: Mid-Ohio

83
0
PARTAGER

Scott Dixon (Ganassi) n’est pas que l’homme des années impaires! Vainqueur à Mid-Ohio en 2007, 2009 et 2011, il récidive cette année. Will Power (Penske), 2e, reprend les commandes de l’Indycar, tandis que Simon Pagenaud (Sam Schmidt) est déjà sacré meilleur débutant.

Les essais

Will Power (Penske) est de nouveau en forme.

Pilote le plus rapide le vendredi, il décroche la pole le samedi.

A ses côtés, Dario Franchitti (Ganassi), comme au bon vieux temps!

Le chat noir du jour, c’est Helio Castroneves (Penske.) Lors des qualifications, il ne peut éviter Mike Conway (Foyt), qui sort des stands. Le pilote Brésilien se fait mal à la main, à cause du retour du volant.

Pire: son équipe décide de lui changer préventivement son moteur. Qualifié à une modeste 13e place, il partira 23e.

Enfin, l’humoriste du jour, c’est Giorgio Pantano (équipe « B » de Ganassi.) Le remplaçant de Charlie Kimball décroche le 23e temps (sur 25), le vendredi.
Il déclare alors qu’il fera mieux demain. En même temps, lorsqu’on est antépénultième, c’est difficile de faire pire…

« L’exploit » de l’éphémère pilote Jordan est d’être 24e aux essais. Simona de Silvestro (HVM -unique pilote Lotus-) est plus rapide que lui!

US F2000

Après deux mois de pause, le championnat d’US F2000 reprend enfin.

Le samedi, c’est le jour de chance de Spencer Pigot (Cape Motorsport.) Son équipier -et rival au championnat-, Matthew Brabham, perd sa pole position pour pneus non-conformes.
Pigot hérite de la pole (et des points qui vont avec) et il déroule jusqu’à l’arrivée. Scott Anderson (Belardi) décroche son premier podium devant… Brabham III, qui a remonté tout le peloton en seulement 20 tours!

Anderson est déjà satisfait d’être monté sur un podium, mais le destin lui offre encore mieux le dimanche.
Au départ, il passe Pigot. Le leader du championnat s’explique ensuite avec son dauphin et lors d’une panne de cerveau collective, les deux pilotes s’éliminent. Anderson remporte ainsi tranquillement sa première victoire!

La course

Scott Dixon (Ganassi) effectue une course opportuniste, à défaut d’être spectaculaire.

Parti 4e, il se retrouve 2e à l’issu de la première vague de ravitaillements, derrière Power. Il « double » l’Australien lors du deuxième run.

Une fois en tête, le Néo-zélandais imprime un rythme endiablé.

Power tente de le suivre, mais il préfère assurer au championnat. Il se contente de contenir Simon Pagenaud (Sam Schmidt.)

Sébastien Bourdais (Dragon Racing), très en forme en ce moment, termine 4e.
Et comme un bonheur ne vient jamais seul, Chevrolet va donner un moteur Dragon Racing. Du coup, à Sonoma, Katherine Legge sera présente aux côtés du Manceau (une première depuis Indianapolis.)

James Hinchcliffe (Andretti), parti du fond de grille, remonte jusqu’à la 5e place.
Il obtient ce rang après une lutte avec Franchitti. Il y a eu contact et l’Ecossais y casse son aileron avant. Rentré aux stands en catastrophe, il termine dans les profondeurs du classement. Ce n’est vraiment pas son année…

Pantano est 14e.

Le week-end cauchemardesque de Hunter-Reay s’achève par un moteur cassé. Du coup, l’Américain perd la tête du classement avec 374 points, contre 379 pour Power. Castroneves est co-deuxième à 374 points.

Avec ce nouveau podium, Pagenaud passe 6e, avec 311 points. Il décroche au passage le titre de meilleur rookie 2012.
Avec 149 points au compteur, Bourdais est 24e et bien sur, meilleur intérimaire.

Source:
Indycar

Crédits photos: Honda (photos 1, 7 et 8), Penske (photos 2, 3 et 11), Giorgio Pantano (photo 4), US F2000 (photos 5 et 6), Indycar (photos 9 et 10)

A lire également:
Indycar 2012: Edmonton
Indy Lights: Trois Rivières

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz