Accueil Actualités Entreprise PSA : inquiétudes pour Aulnay et Rennes

PSA : inquiétudes pour Aulnay et Rennes

42
6
PARTAGER

Selon un rapport du cabinet d’experts – SECAFI – mandaté par le comité central d’entreprise de PSA qui se tenait hier et aujourd’hui, deux sites du groupe sont directement menacés du fait d’un manque de perspective ou d’activité. A Aulnay et à Rennes-La Janais les syndicats se mobilisent pour la survie de leurs emplois.

Si l’on en croit le rapport du cabinet SECAFI présenté hier, l’avenir est bien sombre. Franck Don (CFTC) déclare : « Il n’y a aucune perspective pour Aulnay et Rennes ». Il est rejoint dans ses propos par Ricardo Madeira qui tempère néanmoins : « les prévisions du cabinet sont moroses. Ce sont les modèles qui arrivent qui font la pérennité du site. Mais il ne faut pas non plus mettre la peur au ventre des salariés ». Il est clair que le manque de nouveaux véhicules programmés sur ces sites n’incite pas au maintien des volumes de production.

Du coté de Rennes qui produit l’actuelle C5, on craint que la prochaine génération de la grande berline de Citroën ne soit pas produit sur le site de la Janais qui se verrait donc dépourvu de modèle à produire, sauf si Opel perd lui-même la production de l’un de ses modèles qui serait alors assemblé en Bretagne. « Si la remplaçante de la C5 ne se fait pas en 2016 à Rennes et qu’Opel (filiale européenne de GM, ndlr) ne donne pas de véhicule, il y a un gros point d’interrogation » souligne Jean-Pierre Mercier (CGT). Quant à Aulnay (3300 emplois) qui produit la petite C3 l’absence de remplaçante ou tout du moins le déplacement de la production de celle-ci signifierait « une conclusion funeste » à l’horizon 2014 pour le site selon le rapport de Secafi.

L’alliance avec General Motors n’a fait que renforcer les craintes de voir un ou plusieurs sites français du groupe PSA mettre la clé sous la porte. Les syndicats viennent de parler et de mettre en avant, appuyés en cela par le rapport de Secafi, les différentes interrogations qu’ils peuvent avoir sur l’avenir de la production nationale. A la direction désormais de prendre la parole et répondre aux craintes des salariés. Pas sur que les chiffres provisoires de mai qui montrent un recul de près de 20% de Citroën et de 11% pour Peugeot soient de nature à rassurer.

Lire également : PSA – chômage partiel en avril et mai

Source : l’Usine nouvelle, Photo : PSA

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "PSA : inquiétudes pour Aulnay et Rennes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Baobab
Invité

C’est incroyable qu’en l’espace de quelques mois PSA se rende compte qu’il n’a plus besoin d’autant d’usines : Aulnay, Rennes et Sevel Nord…
Remarque, mieux vaut tout fermer d’un coup, comme ça la contestation n’aura lieu qu’une seule fois (ironie)

wizz
Membre
C’est plutôt « C’est incroyable qu’en l’espace de quelques mois, la presse en parle que PSA n’a plus besoin d’autant d’usines : Aulnay, Rennes et Sevel Nord… » Parce que si tu as suivi les différents plan d’industrialisation du site d’Aulnay, il était clair que ce site était condamné par PSA depuis plusieurs années: -il n’assemble qu’un seul modèle, la C3 -PSA diversifie les autres sites pour pouvoir produire aussi la C3 -mais PSA ne diversifie pas les moyens de production du site Aulnay, qui ne peut assembler que la C3 -PSA attribue des volumes de production de la C3 à d’autres… Lire la suite >>
Umaga
Membre

Ils le savent depuis longtemps, allez ! Mais il y avait les élections n’est ce pas ? Fallait pas faire de la peine au gouvernement d’alors.

objectif
Invité

L’alliance avec General Motors … la quoi ? Il s’agit purement et simple ment de l’absorption de PSA par GM. C’est trout ! Et c’est pour cela que PSA doit fermer des sites. GM lui reste le plus fort et dirige la manoeuvre.

Il faut arrêter de prendre les financiers pour des gentils. Pour eux l4Homme c’est rien seul compte les EUROS.
Peugeot est donc bien un satellite de gM et il a un droit…celui de setaire !

wizz
Membre

7% du capital, et ça s’appellerait une absorbtion totale????

pat'dpau
Invité

7% de capital, c’etait pour la mort ou la vie !
Maintenant PSA peut continuer a vivre. Donc ceux qui ont apporté les 7% vitaux décident.
PSA/GM vide deja les equipementiers, les usines vont venir.

Tout cela est dans les cartons depuis 3 ans mini, comme les prochaines fermetures chez Renault.

Accrochez vous la Chine essaie de faire un atterissage pas trop violent.

La chine a acheté la grece, est très present en Italie et rachete en ce moment l’espagne.
Mettez vous au chinois on est les prochains sur la liste.

wpDiscuz