Accueil Ecologie Essai Pirelli Cinturato P1

Essai Pirelli Cinturato P1

1650
5
PARTAGER

Pirelli lance un nouveau pneu. Epoque oblige, le Cinturato P1 (à prononcer « chinetourato pi oine ») est un pneu « vert ». Néanmoins, d’après le manufacturier Italien, s’il sait se montrer économe, il ne sacrifie pas les prestations de conduite.

Si vous pensez « Pirelli », vous pensez sans au calendrier P Zero. Un pneu très performant, mais très exclusif.

En fait, Pirelli cherche à étendre sa gamme, afin de couvrir l’ensemble du marché automobile.

La gamme Cinturato vise les berlines. Elle se vante de faire de la « Green performance ». Elle a débuté en 2008 avec le P4, suivi par le P6, puis le P7 et donc aujourd’hui, le P1.
Grâce à l’utilisation de nouveaux matériaux en silice, il a perdu 15% de sa masse. Ce qui se traduit par des économies de carburant et d’émissions de CO2 de 4%.

Le P1 remplacera à terme les P4 et P6, sur les segments A, B et C (qui représentent 70% des immatriculations Européennes.)

Pirelli vise tout particulièrement le premium, où la clientèle est davantage intéressée par la marque et les économies d’énergies potentielles, que par le prix du pneu.

EcoTrophy Tour

Afin de nous démontrer les performances de ses pneus, le manufacturier a organisé un mini-challengé d’éco-conduite à travers les Pouilles, en Italie. Nous étions par équipe de deux.

Compte tenu de la cible visée, les voitures à disposition étaient des petites premium (Alfa Giulietta, Audi A1, BMW série 1, MINI…)
Chaque voiture portait un numéro sur son pare-brise. Le classement était « à l’Italienne ».

Notre voiture du jour était une Mercedes A180 CDI.

D’après Mercedes, l’A180 CDI consomme 5,8l aux 100km.

Au cours de la journée, sur un parcours en rase campagne, avec de nombreux dénivelés, notre duo a réalisé une consommation moyenne de 6,7l aux 100km.
La plupart des autres équipages réalisaient des moyennes inférieures aux chiffres « usine ». Une performance d’autant plus remarquable que les tests des constructeurs ont lieu en laboratoire, d’où des chiffres quasiment impossible à reproduire dans la réalité.

Atelier « bruit »

Par définition, le pneu est une source de tracas pour les constructeurs. C’est une masse non-suspendue, avec des frottements et qui génère des perturbations aérodynamiques. A moteur égal, si une voiture pouvait se sustenter dans les airs, elle consommerait beaucoup moins!
Les pneus « verts » sont donc les plus légers et les moins adhérents possible, afin d’être économe. Cela donne des pneus qui dégradent sérieusement la tenue de route. Personnellement, je me souviens d’un essai de Honda Insight avec d’horribles Dunlop: de vraies savonnettes qui « lisaient » le moindre mégot sur la route…

Le bruit est l’un des gros défauts des pneus « verts ». On s’en rend d’autant plus compte que les voitures actuelles ont des moteurs de plus en plus silencieux.
Le Cinturato P1 perd 1dB en bruit perçu à l’extérieur et en bruit perçu à l’intérieur de l’habitacle. Pour nous démontrer cela, ils ont fait passer devant nous une Fiat 500 électrique équipée de Cinturato P1 (la jaune) et une 500 Multijet équipée de P7 (la noire.)

Lors de l’EcoTrophy, on a néanmoins pu constater de nombreux bruits de roulement, y compris sur l’asphalte neuf.
Il y a un progrès incontestable, mais on reste en deçà du confort auditif procuré par un pneu traditionnel.

Atelier « Run flat »

Retour dans les voitures, direction le deuxième atelier.

Observez bien les MINI ci-dessous. Vous ne remarquez rien?

Oui, les pneus avant gauche sont à plat. Ou plutôt, ils ont été montés dessus sans être gonflé.

Les trois autres pneus sont gonflés normalement.

Le Pirelli Cinturato P1 est proposé dans une version Run flat (à droite.) Les flancs sont renforcés, ainsi, en cas de perte de pression, le pneu ne s’affaisse pas. Vous pouvez rouler à 80km/h pendant 80km avec.

Cette technologie est maitrisée par le manufacturier depuis une dizaine d’années. Elle a ses avantages (pas de perte de contrôle immédiate en cas de crevaison, pas besoin de remplacer soi-même le pneu crevé, libération d’un espace dans le coffre…) et ses inconvénients (tenue de route dégradée, cout de remplacement…)
D’ailleurs, Michelin a préféré abandonner son système équivalent, le PAX.

Ainsi, nous devions effectuer un slalom avec l’une des deux MINI équipées de Run flat.

Un pneu à plat traditionnel rendrait la voiture inconduisible. Elle refuserait de tourner au moment voulu et au moindre changement de direction, le pneu se déchirerait.

Ici, pas besoin de s’appeler Remy Julienne pour éviter les quilles. Il fallait surbraquer, la jante hurlait dés qu’elle touchait le sol, mais c’est passé!

Atelier « chaussée humide »

On l’a dit, les pneus « verts » offrent habituellement peu d’adhérence. Avec la moindre précipitation, c’est Holiday on ice!

Voici la sculpture du Cinturato P7:

Voici celle du Cinturato P1.

Cette nouvelle sculpture permet d’évacuer davantage d’eau et il est légèrement bombé pour réduire l’aquaplanage.

Par rapport au P4, on gagne 4% de distance de freinage à 10km/h sur route sèche et 3% à 80km/h sur chaussée humide.

Pour mettre cela en pratique, Pirelli nous a invité à un troisième atelier.

Il s’agissait d’un slalom en Audi A1, sur une piste arrosée, ESP branché, avec un freinage à l’arrivée.

A titre personnel, je suis réservé sur cet atelier et les résultats obtenus.

Certes, avec des pneus verts classiques, on aurait tous embarqué quelques quilles.

Néanmoins, on parle d’un billard en asphalte neuf, sous un très beau soleil. Donc sans grosse flaques d’eau.
De plus, la motricité est loin d’être correcte et le freinage (à fond de 2) se termine en luge. Je n’ose imaginer le résultat sur du béton avec des inégalités (comme le vieux parking du Auchan à 15 minutes de chez moi…)

Ecoimpact

Retour au bercail pour la conférence de presse.

On nous expliqua que le Cinturato P1 est un bijou technologique. Chaque détail compte. Ainsi, par exemple, le revêtement interne est inédit, afin qu’il se dégonfle plus lentement.

Il est également plus facilement recyclable et il doit durer entre 50 000 et 60 000km.

Ce souci du détail se retrouve va jusqu’à l’inscription sur les flancs: elle est plus fine, afin de moins gêner l’aérodynamique.

Il va être monté en série sur la BMW série 1 (en version Run flat.)

Pirelli table sur 90% des ventes en deuxième monte. Il sera proposé sur des tailles allant de 14 pouces à 16 pouces (seul le P4 est disponible en 13 pouces), fin 2011. Une version 17 pouces apparaitra en 2012. L’indice de vitesse ira de T à V.

La politique du manufacturier est « pneu haut de gamme, donc prix haut de gamme ». Il compte sur l’étiquetage, obligatoire en 2012, pour convaincre les gens de ne pas se contenter de n’importe quel pneu à bas prix.

Conclusion

Tout est relatif!

Si vous cherchez un pneu « vert » offrant des prestations routières correctes, faites monter des Cinturato P1.

Néanmoins, en terme de bruits de roulement, de confort et de comportement sur chaussée humide, il reste loin des pneus traditionnels. Je le déconseille donc tout particulièrement aux gros rouleurs.

Pirelli Cinturato P1 01Pirelli Cinturato P1 02Pirelli Cinturato P1 03Pirelli Cinturato P1 04Pirelli Cinturato P1 05Pirelli Cinturato P1 06Pirelli Cinturato P1 07Pirelli Cinturato P1 08Pirelli Cinturato P1 09Pirelli Cinturato P1 10

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Essai Pirelli Cinturato P1"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos
Membre
Si vous jetez un œil aux derniers essais ADAC/TCS réalisés sur des pneus en 14″, vous réaliserez que c’est le meilleur en terme de bruit/confort et qu’il est même très bon sur le sec et ce, en comparaison avec des pneus qui n’ont rien d’eco (je pense au Conti) mais effectivement sous la pluie il est moyen… Mais il ne faut pas généraliser, son petit frère le P6 Cinturato était un des meilleurs sous la pluie (pneu que j’ai reçu lundi pour un ami…) Alors faut pas généraliser, pneu eco = m**** sous la pluie… Je vois que les premiers… Lire la suite >>
nicodache
Invité

> Néanmoins, en terme de bruits de roulement, de confort et de comportement sur chaussée humide, il reste loin des pneus traditionnels. Je le déconseille donc tout particulièrement aux gros rouleurs.

Alors que ce sont justement les gros rouleurs qui seraient intéressé par un pneu silencieux, qui consomme moins…

Carlos
Membre

Ce qu’il est ! Le plus silencieux dans les test sité plus haut et surtout, le plus économique en carburant ou il écrase la concurrence… Après, le bruit peut être bien différent selon la voiture et la taille de pneu et, visiblement, vous n’avez pas eu de voiture avec des pneus que vous qualifié de traditionnel pour comparé… J’entend par là des voitures identiques avec des pneus différents…

AFLC7
Invité
Passe du P7 au cinturato P7 sur une alfa 156 2,4jtd apres 4 mois je constate une baisse de consommation d’environ 0,3l/100 ce qui est énorme. Ok c’est ce que dit l’ordinateur de bord. Toutefois je constate et c’est une surprise une meilleure adhérence en courbe avec le cinturato. Il faut dire que ce n’était pas le point fort du P7. Autre point, ces pneus ne hurlent pas en virage comme les Pirelli habituels… Un très bon pneu qui me surprend aussi par une tendance un peu plus marquée a flotter sur autoroute sous la pluie sans toutefois sembler dangereux.… Lire la suite >>
worms
Invité
L’article ne me parait pas très objectif, à vous lire on dirait que : – Ces tests et ateliers vous ont plutôt emmerdé qu’autre chose, ou que vous les avez pris à la légère voire à la rigolade. – Pour vous, un pneu badgé « vert » part automatiquement avec un handicap. Il faudrait réaliser ce genre de test à l’aveugle je pense! Moi ça fait bientôt 80.000 km que je roule avec 4 Cinturato P7 (3ème trains avant, 2ème train arrière) et il n’y a rien à dire, même sous la pluie et en freinage c’est le meilleur pneu que j’ai… Lire la suite >>
wpDiscuz