Accueil Essais Essai Peugeot 206+: léonin (3/3)

Essai Peugeot 206+: léonin (3/3)

75
25
PARTAGER

Suite et fin de l’essai Peugeot 206+. Aujourd’hui, on a d’un côté des voitures de catégories A très pratique en ville, mais qui s’essoufflent sur autoroute. De l’autre, des catégories B bonnes routières, mais trop grosses pour la ville. La 206+ est censée être à cheval entre les deux. Pari gagné?

La version essayée dispose d’un 1,1l 60ch essence. Vous disposez également d’un 1,4l 75ch essence ou d’un 1,4l 70ch HDI Blue Lion. Cette dernière a droit à un bonus 700€.

En ville:
Avec ses 3,872m, ses roues aux 4 coins et son montants A raisonnable, elle se montre très maligne en ville. D’autant plus qu’elle est équipée de la direction assistée.

Donc aucun problème pour circuler sur une rue semi-piétonne ou se garer dans un trou de souris.

Sur route:
Evidemment, avec 60ch et 94Nm de couple, ce n’est pas un dragster. Mais avec seulement 938kg sur la balance, elle dispose d’accélérations honnêtes.

Sur route sinueuses, là encore, elle profite de son petit gabarit. La tenue de route est excellente (pour sa catégorie.)

L’insertion sur autoroute ne pose pas de problème. A vitesse stabilisée, le 1,1l sait se faire oublier et il n’y a pas trop de bruits aérodynamiques. Par contre, en côte, l’aiguille du tachymètre a tendance à s’effondrer.

Conclusion générale:

J’ai été agréablement surpris par cette 206+. Ses prestations dynamiques sont largement d’actualité.

A 10 990€, elle est un excellent compromis entre une 107 (9 290€) et une 207 (12 950€, à moteur et à finition égale.) C’est la voiture idéale pour ceux qui ont un budget serré et qui cherchent une voiture polyvalente, moderne et ne se soucient pas du design.

199068199071199074199077199080

A lire également:
Essai Peugeot 206+: tout-haut-sixe (1/3)
Essai Peugeot 206+: 207- (2/3)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz