Accueil Fun J’y étais: « soirée hypnotique » chez Lancia

J’y étais: « soirée hypnotique » chez Lancia

137
15
PARTAGER

Lancia_small.jpg

Jeudi soir, Nicolas Meunier envoyait un courriel aux bloggeurs intitulé: « Si quelqu’un veut des petits fours autour de la nouvelle Delta… » Lancia organise des présentations de la Delta (baptisées « soirées hypnotiques ») à travers la France. Il n’y avait qu’une seule date sur l’Ile de France, à Neuilly sur Seine (hasard ou coïncidence) chez Neubauer, vendredi soir. Votre fidèle serviteur s’y est rendu.

La dernière fois que j’avais été à ce genre d’évènement, je figurais non pas parmi les invités, mais parmi les « plantes vertes ». Ca m’a fait tout drôle de passer de l’autre côté de la barrière.

Lancia_mini.jpg

Pour ne pas qu’on me traite de Lanciaphobe primaire, j’ai fait le montage ci-dessus chez moi. Pour moi, Lancia est une marque qui aurait pu être l’égale de BMW, voir de Mercedes, mais elle a connu trois revers et elle a failli finir comme Oldsmobile.
Comme beaucoup de fondateurs de marque (Ettore Bugatti, Li Chu Fu -Geely-, André Citroën, Enzo Ferrari, Henry Ford, Soichiro Honda, Ferdinand Porsche, Sakichi Toyoda, etc.) Vincenzo Lancia avait un égo démesurée et c’est parce qu’il était persuadé d’être le meilleur en tout qu’il a été aussi loin. Imaginez un comptable de Renault qui irait voir Flavio Briatore et lui dirait: « Je n’ai jamais piloté, mais embauche moi, je suis sur que je suis plus rapide qu’Alonso! » C’est pourtant ce qu’a fait Vincenzo Lancia chez Fiat! Plus tard, en 1906, alors qu’il n’a que 25 ans, il entre en désaccord avec son employeur et sans complexe, il part fonder sa propre boite.
Le premier coup dur eu lieu en 1937, lorsque Vincenzo Lancia est mort. La passation de pouvoir est toujours difficile dans les entreprises. Même Ford a failli mourir avec Henry Ford. Vittorio Lancia n’était que l’ombre de son père. Il fut surtout un continuateur. Lancia vivotera une vingtaine d’année. Criblé de dettes, Vittorio Lancia cède la marque à Italcementi en 1955, qui revendra à Fiat en 1969.
Malgré tout, Lancia gardait une notoriété forte. Notamment grâce à ses succès en rallye. Hélas, à la fin des années 70, alors que les Allemands (BMW, Mercedes et ensuite Audi) se lancent dans une course à l’armement, Lancia manque d’ambition. Non seulement, elle se laisse distancer, mais l’absorption d’Autobianchi la tire vers le bas.
Le troisième coup dur a bien failli être un coup de grâce. Au début des années 90, Fiat est au bord du gouffre. Pour éviter un destin à la British Leyland, il lui faut des nouveaux modèles. Faute de moyens, Fiat investi d’abord dans ses best-sellers. La gamme vieillit terriblement. Et lorsqu’enfin un modèle parait, comme la Thesis ou la Lybra, ses prestations et sa finition ont bien dix ans de retard. Depuis 2004, Lancia n’avait pas connu de nouveautés. La Lybra s’est effacée sans remplaçante; le coupé-cabriolet Fulvia maintes fois espéré est finalement mort; les Thesis et Phedra ne sont plus vraiment vendues (ni achetés d’ailleurs) et seules les Musa et Epsilon restent. La Delta marquera t’elle le retour de Lancia? Saura-t-elle profiter de l’énorme buzz autour de sa dernière campagne de pub?
Lancia_small_02.jpg

Passons à la soirée proprement dite (la Stratos fut prise à Retromobile.) Je n’ai pas trop compris le choix du lieu et des invités. J’imaginais que Lancia ciblait les bobos. Hier soir, c’était plutôt ambiance Rotary Club. L’ensemble de la gamme Lancia était présentée, mais il y avait trop de monde autour des modèles pour que je puisse les prendre… Sauf pour la Thesis, auquel personne ne faisait attention! Côté l’animation, on a eu droit à une trapéziste, un trompettiste, un magicien et des hôtesses masqués. Si quelqu’un voit un rapport avec la Delta, qu’il me fasse signe.
Enfin, à 20h30, des fumigènes sont sortie de l’endroit « réservé au personnel », une film montrant la Delta fut projeté sur les murs et enfin, la voiture fait son apparition. L’une des hôtesses la conduisait (ou plutôt, elle tenait le volant tandis que les autres poussaient), elle sort du véhicule, puis jette ostensiblement son masque. Elle n’a pas eu le temps de retourner au perso’ que j’avais presque fait le tour du véhicule. Au bout de quelques secondes, les invités se sont massés autour de la Delta comme s’ils n’avaient jamais vu de voiture! A 20h31, la carrosserie était déjà constellée d’empreintes digitales et prendre une photo sans avoir une tête au premier plan était impossible.
Là, vous devez sûrement penser: « [censuré], on s’en fout de ta vie! Elle est comment cette Lancia Delta? » Les portes étaient fermés et on n’avait pas de fiche technique (d’ailleurs, on ne nous a rien donné du tout ce soir là, Lancia et Neubauer, gros radins.) Donc, impossible de se faire une idée sur place. La carrosserie est belle. Il y a des clins d’il rétros sans tomber dans la facilité du néo-retro et il y a des chromes, sans tomber dans le « bling bling » des Jaguar.
Ensuite, le temps de prendre une dernière fois en photo la trapéziste et de gouter aux macarons qui venaient d’être apporté, puis j’ai pris la tangente.

792117921579218792217922479227792307923379236792397924279245792487925179254792577926079263792667926979272792757927879281792847928779290792937929679299793027930579308

Pour de meilleures photos, la Delta au salon de Genève:

69694696976970369715

P.S.: pour les provinciaux qui assisteront aux prochaines « soirées hypnotiques », pensez à emporter une chaise et un casse-croute.

A lire également:
Genève Live : Lancia Delta
Retromobile 2008 : Lancia Delta

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "J’y étais: « soirée hypnotique » chez Lancia"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pilou5976
Invité

tres belle voiture

emachedé
Invité

Carla + Promo = Lancia
Or Sarkozy + Carla = Neuilly Sur Seine
Donc Lancia + Promo = Neuilly Sur Seine

C’est mathématiques!

Ils sont partout même dans les voitures ;-((
C’est plus Bobo c’est Bling-Bling

Emachedé,
Blog Cpolitic : Actualités Politiques traitées avec Humour via des affiches de cinéma détournées
http://cpolitic.wordpress.com

DarkVenoM
Invité

Mouais, je pense que Lancia s’est trépané avec cette caisse, a défaut de courrir derrier BMW et Mercedes (comme Alfa Romeo) ils auraient pu courrir derriere Subaru et Mitsubishi, en s’appuyant sur le patrimoine « rally » de la marque une nouvelle Lancia racée rivalisant avec les Impreza et autres Lancer auraient été génial. Une participation en WRC aurait été encore meilleure… Certes ce retour aurait été prévisible, mais il aurait, je pense, trouvé son public, alors que là…

DarkVenoM
Invité

@emachedé

Lancia + Promo = ( Carla + Promo ) + promo = Carla + promo
d’apres le théorème de la non redondance.

Ben
Invité

Au salon de Geneve, je l’ai trouvée insipide cette voiture. Et ces photos n’y changent pas grand chose. Peut être avec une couleur un peu plus « couillue » ? Après tout, je n’aimais pas la 500 jusqu’à ce que je la voie en rouge vif, bandes blanches, grosses jantes…

wpDiscuz