Accueil Brève rencontre Brève rencontre: CG

Brève rencontre: CG

213
5
PARTAGER

cg_1.jpgEntre Alpine et Matra, CG fut le « troisième homme » de la voiture sportive française, dans les années 60. Sous-traitant devenu constructeur, CG manquait de ressources techniques (malgré l’aide de Simca) et financières pour sortir de la précarité de l’artisanat. Certains confondent même les CG avec les coupé Simca 1000/1200S! Dommage, car « l’autre » berlinette aurait merité un meilleur destin.

delahaye_pompier.jpgLes origines de la marque remontent bien avant 1966 et la première CG 1000 Spider. C’est au lendemain de la première guerre mondiale, qu’un certain Chappe ouvre un atelier de carrosserie industrielle à Saint-Maur (il n’emménagera dans le fameux site de Brie-Comte Robert qu’en 1956.) Sa spécialité: la cabine de camion de pompier Delahaye!

Monopole.jpgUn premier tournant a lieu en 1946, lorsque ses fils Abel, Albert et Louis, ainsi que leur neveu Jean Gessalin, reprennent l’entreprise, qui devient CG (Chappe Gessalin.) En quelques années, CG devient LE spécialiste de la carrosserie aluminium et polyester: Alpine, CD, DB, Monomile et René Bonnet figurent parmis ses clients.

CG_1000_Spider.jpgD’après la légende, le premier Spider est né parce qu’en 1966, une des filles des Chappe voulait que Gessalin lui crée un cabriolet « pour aller à sa maison de campagne ». Une épave de Simca 1000 fournira la mécanique. C’est la première CG. Ca tombe bien: Simca est alors le seul constructeur français qui n’est rien contre les voitures sportives ET qui soit « libre ».

CG_sport1000.jpgLe sous-traitant de l’ombre devient constructeur. Au salon de Paris 1967, le coupé Sport 1000 apparaît. Proches de la Simca 1000, les CG en reprennent les défauts: moteur poussif (même si un certain Michel Tapie propose un kit 60ch contre 40ch « stock »), direction floue…

CG_1200S.jpgLa 1000S, équipé d’un moteur de 1000 spécial offre 60ch (80ch en version « Tapie ».) Le tournant à lieu avec la 1200 S de 1968: le moteur de la Simca éponyme offre 80ch (85ch en 1969), de quoi justifier un peu plus le tarif élevé (à cause d’une production à deux chiffres.) Aujourd’hui, beaucoup d’exemplaires ont été « coursifiés ».

cg_rallye_71.jpgSportives, les CG s’essayent logiquement à la compétition avec les prototypes MC, sur base 1200S, mais revu par Matra et équipé du 2.2l poussé à 170ch. Gérard Larrousse s’illustre en rallye à son bord. Puis il perd son toit, devient un Spider et tente sa chance en circuit.

CG_1300.jpgL’ultime CG fut la 1300 de 1972, équipée du moteur de la Rallye 2, 82ch d’origine (95ch avec un kit.) C’est la plus aboutie. Elle est parfaite pour les routes sinueuses. Evidemment, elle a le défaut de ses qualités: son caractère est sportif au détriment du confort et du luxe.  

cg_camionette.jpgAvec l’aide de Simca, CG retourne aux rallyes avec en 1973. La MC reçoit un nouvel habillage: c’est la « camionette ». En fin de saison, entre le rallye avec CG et le circuit avec Matra, Simca décide de concentrer tout son budget sur le deuxième.

CG_logo.jpgCG n’a pas résisté à la crise du pétrole et ferme ses portes en 1974, après 517 exemplaires. Qui plus est, Matra s’est rapproché de Simca et lui barre la route des concessionnaires. Le projet de reprise par le fabricant de casques GPA fait long feu, alors que CG envisageait une 1600. A noter que le logo était signé Albert Uderzo.

cg_atelier.jpg

Pour les fans de CG et de jeux vidéo, l’amicale CG propose des kits à télécharger pour insérer des CG dans GTR, GTA III, Xpand Rally et Rally Trophy.

cg_gtr2002.jpg

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Brève rencontre: CG"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
superstar
Invité

Une CG ds GTA III. Et est-ce que le héros connait cette marque? Déja qu’il ne sait pas conduire mdr!

Booyah
Invité

En plus dans les derniers GTA, le héros s’appelle CJ, presque comme cette sympathique marque.

superstar
Invité

Ouais enfin CJ ça fait plus penser à la Jeep qu’a ce petit coupé lol.

...
Invité

J’adore les lignes des CG… un peu dans le style Opel GT

est ce que ca marche dans GT Legends?

LUKA
Invité

N’oublions pas de rappeler que CG est à l’origine de la berlinette Alpine !!

Jean Gessalin (CG) a dessiné puis fabriqué en 1954 un coupé nommé « le Coach » sur base de Renault 4CV, coupé qui deviendra Alpine.
Jean Rédélé fondateur d’Alpine reconnaitera des années plus tard la « supercherie » et retablira, lui meme, la verité sur qui était à l’initiative et la maitrise d’oeuvre de « son » Alpine !!!

wpDiscuz