Accueil Le Mans Le Mans : Présentation du plateau LMGT2

Le Mans : Présentation du plateau LMGT2

112
3
PARTAGER

Présentation du plateau GT2

Dernière étape de notre présentation de ces 24 Heures du Mans, après les LMP1 et LMP2, et le GT1, voici le GT2, catégorie des « petites » GT. Battue l’an passé par Panoz, la marque Porsche a été touchée dans son histoire, dans SA catégorie presque exclusive, le GT2. Depuis des années, la pression montait. Panoz Esperante en 2006, Spyker dans une moindre mesure, Ferrari 360 Modena puis 430GT aujourd’hui. La domination Allemande est plus que jamais remise en cause. Ajoutez à cela que la voiture (997 RSR) est en début de développement, face à la 430GT déjà bine rodée, et vous obtenez un duel parfait. Si la Porsche 997 a décrochée sa première victoire à Valencia en LMES, en ALMS, ce sont toujours les Ferrari qui mènent la danse. White Lighting (absent du Mans) et Risi Competizione donnent des sueurs aux Porschistes. Le MAns va-t-il redevenir terre Porsche ou passera-t-il du coté Italien. Réponse dimanche.

Seikel MotorsportPorsche 997 RSR n°71

Seikel Motorsport

L’engagement de Seikel constitue sans doutes son dernier départ au Mans. Avec une deuxième place l’an passé, due pour beaucoup au bri d’une commande de boîte, l’équipe aura sans doutes à coeur de prendre sa revanche. Avec le père et le fils Felbermayer au volant (une seule participation pour le père), aidé de Philip Collin (3 participations), on émettra tout de même des doutes sur la capacité de cet équipage à être rapide. Le 4:09.347 du 3 juin va en tout cas dans ce sens.

IMSA Performance MatmutPorsche 997 RSR n°76

Imsa Matmut Performance

C’est l’équipage Porsche de pointe en Europe actuellement, à n’en pas douter. Rapide en qualifications (pôle à Monza puis Valencia en LMES), l’équipe aurait pu remporter l’épreuve de Valencia si un prototype n’avait pas poussé la voiture dans les pneus. Meilleur temps du 3 juin, IMSA Performance pourrait apporter une victoire française en GT. Narac et Lietz, pilotes réguliers sur la voiture, pourront compter sur l’appui de… Patrick Long. Le plus frenchy des Américains apporte sa patte, preuve de sérieux du projet.

AF CorseFerrari F430GT n°78

AF Corse

Première apparition dans la Sarthe pour cette équipe. Connue pour avoir fait débuter la Maserati MC12, AF Corse s’est ensuite tourné vers la Ferrari. Avec succès car l’équipe est tenante du titre FIA en 2006, ce qui explique sa présence ici. Une première qui servira vraisemblablement à essuyer les plâtres. Mais en grattant un peu, on s’aperçoit que cette équipe sera soutenue par JMB, équipe française. A voir, mais il sera dur de jouer les premiers rôles…

Flying Lizard MotorsportPorsche 997 RSR n°80

Flying Lizard Motorsport

Si IMSA Matmut, soutenue par l’usine, est l’équipe de pointe Porsche en Europe en endurance, aux États-Unis, que dire du Flying Lizard ! Jeune équipe, mais qui fait largement parler d’elle. 3e au Mans 2005, course mouvementée l’an passé, le Flying Lizard est habitué à la compétition, bataillant chaque week-end d’ALMS avec les Ferrari du Risi Competizione. On se souvient tous de l’arrivée musclée de Sebring, ou Bergmeister et Melo, portière contre portière, ont marqués l’histoire. Au Mans, aura-t-on un final similaire ? Si on ne doute pas de l’équipage et de sa facilité à être rapide, l’inconnue reste la voiture. On ne le répétera jamais assez mais la 997 est en début de vie, et son état de forme sur 24 Heures n’est pas éprouvé. Connaissant la marque Allemande, on se doute que la 997 sera efficace mais si une Porsche donne des signes de fatigue « moteurs », il faudra le prendre comme un signal d’alarme.

Team LNTPanoz Esperante n°81 et 82

Panoz Esperante n°81

Voici le tenant du titre. Une énorme révolution, un rêve pour Don Panoz, sa marque s’est imposée au Mans.Cette année, la partie semble plus serrée. Le développement de la voiture semble stoppé, le soutien de l’usine quasi inexistant. En 2006, le Multimatc Motorsports menait bataille en ALMS pendant que LNT accrochait de beaux résultats en LMES. Cette année tout est plus difficile. Et si Panoz réitérait l’exploit ? On l’espère.

Panoz Esperante n°82

GPC Sport SRLFerrari F430GT n°83

GPC Sport

GPC (Gian Paolo Coppi) est l’équipe Ferrari qui a remporté la première manche des LMS 2007 à Monza. Sur un circuit à haute vitesse, avec des contraintes comparables au Mans, l’équipe a tiré son épingle du jeu. En 4:11.629, soit près de 10 secondes de retard sur Pat Long, la Ferrari n’a pas impressionné le 3 juin. Siple séance d’adaptation à la voiture ? On attend un chrono « sérieux » dès ce soir.

Spyker SquadronSpyker C8 Spyder n°85 et 86

C8 Spyder

Deux Spyker ! Le public est gâté. Des pilotes novices au Mans, une voiture en difficulté cette année, l’exploit de l’année dernière (la Spyker était deuxième à la mi-course), semble difficile. L’objectif est le podium pour l’équipe Hollandaise qui a eu une année mouvementée. Départ (mouvement) de dirigeants, passage en F1… Si Spyker pouvait briller au Mans…

Spyker Squadron

Scuderia EcosseFerrari F430GT n°87

Scuderia Ecosse

La Scuderia Ecosse, c’est un peu le défit écossais au Mans. Médiatisée il y a peu pour avoir fait courir Nigel Mansell, la Scuderia, 3e l’an passé, monte en puissance. Vice champion LMES 2005, régulière en FIA-GT, de bons éléments nous donnent à penser que, là encore, le podium est possible…

Autorlando SportPorsche 997 RSR n°93

Autorlando Sport

Autorlando, Farnbacher ? Qualifiée suite au LMES 2006, Autorlando a « revendu » son engagement à Farnbacher. C’est donc cette équipe qui apporte sa voiture, stickée Autorlando… drôle de pratique, en théorie interdite. L’ensemble voiture + pilotes, qui n’a rien à voir avec l’an passé, pourrait s’avérer efficace. Marc Lieb n’est plus là, mais Nielsen, Ehrat et surtout Simonsen peuvent chercher une place. Deuxième temps le 3 juin, il faudra confirmer, mais le podium serait un minimum, après la seconde place de l’an passé.

Risi CompetizioneFerrari F430GT n°97 et 99

Risi Competizione

Salo, Melo, Mowlem… les amateurs de l’ALMS apprécieront. En tête du championnat américain d’endurance, le Risi Competizione impose, avec sa 430GT, la marque Ferrari face aux Porschistes. Dès Sebring, le ton était donné, et sans relache, Melo notamment, mais aussi ses coéquipiers, ont multipliés les dépassements et attaques en tout genre pour rester devant. Au Mans, la Ferrari sera sans doutes belle à voir en piste. Melo et Salo, habitués à piloter ensemble en ALMS, vont tout faire pour briller en dehors du continent américain.

Risi Competizione

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Le Mans : Présentation du plateau LMGT2"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Matt
Invité

Pourquoi aucun développement sur la Panoz, il y a des raisons ?

A vous lire, tout le monde a droit au podium… Mais il n’y a que 3 places !

Goudie
Invité

Au Mans, terminer la course est déjà une petite victoire en soi. (Oh j’me fais chialer tiens =’) )

wpDiscuz