Accueil Constructeurs chinois La « menace » Chinoise

La « menace » Chinoise

145
9
PARTAGER

chine.jpgEn cette période riche en sondages, en voici un des rares qui ne concerne pas la politique. Encore que…
Entre le 5 et le 11 Mars, 243 professionnels ont dû se prononcer sur la question suivante: « Comment évaluez-vous la menace représentée par les constructeurs automobiles chinois à l’horizon de 5 ans sur le marché européen ? »

Seuls 5% estiment que: « la menace n’est pas très sérieuse car ils n’arriveront pas dans des délais aussi courts à trouver le rapport qualité prix et les capacités de conception qui permettent de répondre aux attentes de consommateurs très exigeants. »

47% pensent que la menace est: « à prendre en considération mais ils cibleront prioritairement les marchés en développement où la demande pour des véhicules à bas coûts est forte . »

Et 48% considèrent que cette menace est: « très sérieuse car ces constructeurs s’appuient sur un marché intérieur très dynamique avec un potentiel de croissance très important et bénéficient de coûts de main d’oeuvre très favorables . »

Lors du Salon de Genève, Christian Streiff a d’ailleurs déclaré: « ma crainte pour un avenir plus lointain, dans 5 à 10 ans, ce sont les constructeurs chinois« .

Il faut dire que les chinois ont des arguments pour être pris au sérieux. Malgré une tendance encore assez présente à la « contrefaçon« , les constructeurs chinois ont les capacités de faire aussi bien que leurs homologues coréens que ce soit au niveau technologique ou en terme de design et de prestations. De plus, aux vues des coûts de production inférieurs à ceux des européens, les chinois ont la capacité de proposer des voitures bon marché. Et de nombreux exemples montrent que ce créneau est porteur, même en Europe occidentale.

Cette situation rejoint le phénomène de mondialisation qui est devenu un enjeu politique majeur. La Chine est l’exemple même de ce phénomène caractérisé par un bouleversement démographique, économique, écologique…

Nous n’y sommes pas encore, mais il se peut que les constructeurs européens en appellent à l’Union Européenne pour imposer des quotas comme ce fut déjà le cas pour le secteur du textile. Ce qui est en quelque sorte du protectionnisme, mais caché derrière l’appellation « patriotisme économique européen ». Une mondialisation à sens unique?

Source: autoactu

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "La « menace » Chinoise"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
porchouneix
Invité

A propos du dernier paragraphrase …
Remarque peu judicieuse quand on connait les barrieres douniaires la Chine impose sur ces importations de vehicules etrangers (une 206CC coute pres du double en chine) et sur les implentations de societes etrangeres (impossibilité pour une multinationale etrangere de s’implenté sur le marché chinois sans monter une joint-venture avec une societe chinoise)

porchouneix
Invité

@Sebastien Mielcarek
Les droits de douanes sont une mesure protectionniste comme d’autres
– les normes envirronementals
– les normes de securité

La chine n’est d’ailleurs pas le seul pays a le faire : l’Inde, la Malaise sont autant d’autres exemples.

Si je te suis, l’europe pourrait donc imposer des droits de douanes elevés pour proteger son industrie automobiles ???

L’omc interdit cela, mais bcp de multinationales appaté par le gain a court terme du marché interieur chinois sont prets a ‘quelques’ sacrifices … Jusqu’au retour du boomerang

Damien
Invité

Ce que je retiens c’est que ça fera de nouveaux constructeurs de plus sur le marché.
Plus exactement sur les marchés… qui sont déjà saturés pour certains.

Quelles marques résisteront le mieux ?
Car toutes ne pourront pas survivre.
Va-t-on encore voir disparaître des marques aujourd’hui très connues dans les 10 ans qui viennent ?

porchouneix
Invité
@Damien – PSA (Peugeot Citroen) – Renault-Nissan-Dacia – VW (Skoda, Seat, VW, Audi) – Fiat, lancia, alfa – Ford*, volvo, – Opel*, Saab – BMW, – Mercedes – Smart Et je ne garde que les contructeurs (avec les marques premium et pas luxe) vu la taille du marché europeen, et si ces contructeurs ne trouvent pas de debouché ailleurs, les nombres de contructeurs risquent de diminuer. Aux etats Unis, ils ne sont plus que 3 (*) pour un marché qui serait plus important aussi bien en volume qu’en valeur (a verifier) Les Normes antipollutions et de securité font permettre de… Lire la suite >>
wpDiscuz