Accueil Ecologie Le paradoxe européen

Le paradoxe européen

89
14
PARTAGER

Coques_aluminium_Audi.jpgNous évoquons régulièrement le sujet, l’Union Européenne veut réduire les émissions de CO2. Et ça ne passe pas seulement par l’amélioration de la motorisation. Un autre moyen d’y parvenir est la perte de poids. Mais si nos voitures ont pris de l’embonpoint, c’est notamment pour nous apporter plus de confort, une meilleure isolation… Et aussi pour répondre aux normes de sécurité qui impliquent de disposer d’une structure lourde.
Néanmoins, des moyens existent pour diminuer le poids d’un véhicule: l’utilisation de matériaux composites plus légers par exemple. Le problème avec ce type de matériaux, c’est qu’ils sont difficiles à recycler. Or, Bruxelles, qui impose déjà qu’environ 80% de la masse d’un véhicule soit recyclable, souhaite que ce taux passe à 95% en 2015.
L’UE a donc deux exigences contradictoires: la diminution des émissions de CO2, et l’augmentation du taux de recyclage d’un véhicule. N’y a-t-il pas là un problème de cohérence de la politique européenne? Les voitures sont trop lourdes pour être écologiques, mais l’utilisation de matériaux composites plus légers est proscrite car ils sont difficilement recyclables.

Le défi des constructeurs automobiles sera donc de concilier ces deux exigences dans les années qui viennent. D’où une intensification des investissements et des collaborations dans le développement de solutions hybrides.

Source: Challenges

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Le paradoxe européen"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
xavier
Invité

une petite larme pour les constructeurs auto….
c’est la meme histoire à chaque fois que l’UE reduit les specs d’emissions polluantes… Tout les constructeurs pleurent… mais à la fin ils y arrivent (suffit de depenser un peu plus en R&D )
Quand à la sécurité je crois qu’en dehors de l’ABS de la ceinture de securite et de l’airbag( meme pas sur!!), l’UE n’impose rien.
C’est le consommateur qui , avec raison, privilégie une voiture OK euroncap (avec les limites du test) vs une voiture corbillard

Bert
Invité
Même si la cohérance des normes europénnes peu parfois être mise en doute je trouve l’exemple choisi peu significatif. Tout d’abord parceque l’allègement des véhicules passera d’abord par l’aluminium, les matériaux composites etant bien trop onéreux (en tout cas pour des voitures qui ont une diffusion significatives, pas comme la M3 CSL). Ensuite parceque reduire le poids peut aussi se faire en supprimant une transmission intégrale rarement nécessaire (on gagne beaucoup plus de poids en supprimant un différentiel et deux arbre de transmission qu’en remplacant un toit en acier par un toit en carbone).Et enfin parceque la réduction de la… Lire la suite >>
Liion
Invité
Pipeau ! Avant de passer à la coque en carbone et autre composites, l’utilisation d’aluminium pour le chassis permettrait déjà d’abaisser les poids des voitures! Et l’aluminium se recycle très bien. Le plastique aussi est très léger, pas besoin de composites partout. La seule raison pour laquelle les voitures sont lourdes aujourd’hui c’est que le consommateur s’en fiche du poids, il veut une voiture silencieuse, spacieuse et sûre, au prix le plus bas possible. Le jour ou le litre d’essence sera à 5 (pas très longtemps après le pic pétrolier de 2015), les priorités changeront et comme par enchantement il… Lire la suite >>
gabriel
Invité

on n’est peut etre pas non plus obligé d’avoir des voitures sur motorisées. mais le client est roi.

Toto
Invité

J’aime bien l’aluminium, mais je crois que c’est quand même un peu cher!
Idem pour les investissements à faire en R&D, je crois aussi que ça coûte et que ça se reporte sur le prix des véhicules…
Mais bon je me trompe peut-être

wpDiscuz