Accueil Assurance Les routes de France sont-elles si dégradées que cela ?

Les routes de France sont-elles si dégradées que cela ?

755
5
PARTAGER
Nids-de-poule_sur_une_route_communale

Parmi les explications avancées pour la stagnation des chiffres de la Sécurité Routière, il y a l’état des routes de France. Pourtant, le « World Economic Forum » semble le trouver parmi les meilleurs au monde.

L’étude « The Global Competitiveness Report 2017–2018 » a été publiée en septembre dernier. C’est une étude mondiale qui porte sur divers secteurs des pays étudier et qui en fait le classement. Droits humains, économie, éducation, infrastructures diverses, etc. tout y passe. Globalement, la France est 22ème, légèrement en hausse.

Mais, pour ce qui nous concerne aujourd’hui, intéressons-nous au classement 2.02, à savoir la « Qualité des routes ». La France reçoit la note de 6/7 (7 signifiant « parmi les meilleures au monde »). Surtout, la France se classe 7ème (sur 137) avec le Portugal et l’Autriche.

Dans le top 10, mais…

Devant nous, on trouve des pays réputés pour leur infrastructures routières comme la Suisse, les Pays-Bas, le Japon. Tout en haut du classement trônent les Emirats Arabes Unis à 6,4/7 suivis par Singapour à 6,3/7.

Nos voisins Belges ou Italiens sont 45èmes avec 4,5/7. L’Allemagne et l’Espagne sont 15èmes avec 5,5/7.

Donc selon le World Economic Forum les routes de France ne sont pas si mal que cela. Il faut tout de même faire attention car nous sommes sur une tendance baissière. Si on continue sur cette voie, on devrait dégringoler au-delà de la 10ème place. De quoi amener de l’eau au moulin de ceux qui cherchent comment financer ce bon classement mondial.

Le risque est également de voir se dessiner une France coupée en deux au niveau des routes. Les grandes routes très utilisées et entretenues, les routes communales et petites départementales laissées à l’abandon. Pour rappel, la France compte plus de 933 000 km de routes départementales et communales.

Source : World Economic Forum, illustration : Mathis73 B./CC BY-SA 4.0

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Les routes de France sont-elles si dégradées que cela ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
amiral_sub
Invité

pour voyager assez souvent en europe et au dela, il serait indécent de se plaindre de la qualité de nos infrastructures routières. Je suis allé dans des pays où les « nids de poule » pourraient s’appeler « nids de vache », notamment dans d’ex pays socialites. Nos autoroutes sont quasi parfaites. Effectivement je note une baisse de qualité des petites routes, mais rien d’alarmant.

Uberalles
Invité

Pas la peine d’aller aussi loin, certaines nationales en Wallonie méritent le détour. Par chez moi on note une sorte d’abandon de l’entretien des bas coté des petites départementales à faible traffic, l’absence quasi systematique de netoyage des gravillons apres une remise en l’état de la route, ou la pose de simple pansements ce qui occasionne pas mal d’impacts de carosserie malgré les jolie panneaux rond rouge avec 50. Avec la reduction des fonds alloués, le travail de « merde » ne fait qu’augmenter avec les années.

Raymond Boncoin
Invité
Je puis me tromper mais dans les recettes perçues par les infractions à la sécurité routière, une partie est bien censée être utilisée pour l’entretien des voies départementales et communales, non? Dans son rapport, la Cour des Comptes indique que les collectivités perçoivent 38% des recettes issues du contrôle de la circulation et du stationnement. Plus exactement il s’agit du Programme 754 intitulé ‘Contribution à l’équipement des collectivités territoriales pour l’amélioration des transports en commun, de la sécurité et de la circulation routière (intérieur)’. Même si l’institution fait remarquer, pour mieux le regretter ensuite, qu’aucun contrôle de l’emploi de ces… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

« Pour rappel, la France compte plus de 933 000 km de routes départementales et communales. »
C’est la différence avec nos voisins. Par exemple l’Espagne a de magnifiques 4 voies (autopista ou autovia … payées par l’Europe) mais très peu de réseaux secondaires alors que la France est un pays de villages impliquant un maillage très dense et donc coûteux à entretenir.

wpDiscuz