Accueil Super Formula Super Formula 2017-7 : Ishiura champion par défaut à Suzuka

Super Formula 2017-7 : Ishiura champion par défaut à Suzuka

356
0
PARTAGER
Super Formula Ishiura Suzuka 2017

La finale du championnat 2017 promettait d’être explosive, elle aura finalement sombré sous les eaux du typhon Lan dont la visite sur le Japon a entraîné l’annulation des deux courses dominicales. Pierre Gasly n’aura donc pu défendre ses chances de titre et c’est le leader du championnat Hiroaki Ishiura qui est sacré devant le pilote français pour un demi-point.

La Dallara SF19 révélée

La voiture actuelle, la Dallara SF14, en est à sa quatrième saison. Spectaculaire, rapide et appréciée des pilotes, elle a montré un seul défaut qui est de générer des perturbations aéro qui la rendent difficile à suivre.

La Super Formula a renouvelé sa confiance à Dallara pour la réalisation de la monoplace destinée à la remplacer à partir de la saison 2019. Ce sera la SF19, dont les premières modélisations ont été révélées ce week-end.

Dallara SF19

Le constructeur italien a travaillé sur l’appui de la carrosserie pour permettre aux voitures d’être plus proches les unes des autres, tout en adoptant les dernières modes aéro de la F1 dans les ailerons avant et les pontons latéraux. Pour l’image, des ailettes verticales façon requin sur les pontons se joignent la dérive verticale derrière le cockpit.

En terme de motorisation, la Super Formula continue avec le 4 cylindres 2 litres turbo partagé avec le Super GT, ce qui n’empêche pas les organisateurs d’espérer gagner 2 secondes au tour sur le tracé de Suzuka. Cela mettrait la SF19 dans les temps de la F1 2016. Les premières images de la voiture sont sans halo, mais Dallara se tient prêt à en adopter un quand la FIA l’exigera. Le DRS, dont la Super Formula a indiqué dans le passé qu’elle y réfléchissait, n’est pas non plus à l’ordre du jour pour l’instant.

Les essais de la voiture commenceront en juillet prochain, et les teams seront livrés en janvier 2019, à temps pour le début de la saison.

Qualifications

Avec un typhon géant se dirigeant directement vers l’île de Honshu pour le week-end, l’épreuve était sous la menace dès vendredi et les premiers essais libres se déroulaient sous la pluie, déjà. Ils étaient dominés par Hiroaki Ishiura.

Samedi matin, les conditions empiraient un peu plus mais la piste était roulable. La première séance libre faisait une victime en la personne de Kazuki Nakajima qui sortait à Spoon et cassait sa suspension avant. Même si le pilote TOM’S pouvait s’aligner dans la séance qualificative, sa sortie montrait que les pilotes étaient sur le fil…

Toujours dans l’incertitude, les organisateurs décidaient de laisser se dérouler la séance qualificative, qui devait décider des deux grilles de dimanche. Avec un point décerné à la pole position pour chaque, Pierre Gasly pouvait imaginer passer en tête du championnat dès ce samedi.

Super Formula André Lotterer Suzuka 2017

Les voitures étaient à peine sorties que l’intensité de la pluie déclenchait un premier drapeau rouge, et une interruption de près de 40 minutes, avant que les voitures ne rentrent en piste à nouveau. Felix Rosenqvist sortait dans son tour d’installation, déclenchant un nouveau drapeau rouge. La séance reprenait après 10 minutes d’interruption, pour cette fois durer suffisamment longtemps pour que les pilotes enregistrent des temps significatifs, avant qu’à son tour Kamui Kobayashi ne sorte et envoie un nouveau drapeau rouge.

A la reprise, c’est Pierre Gasly qui partait en tête à queue dans le virage 1, lui aussi victime de la coulée d’eau qui s’était formé au bas de la ligne droite des stands. La séance en restait là. La pole position pour la première course était pour André Lotterer devant Tomoki Nojiri et Kazuki Nakajima, avec Hiroaki Ishiura en quatrième position et Pierre Gasly avec le huitième temps.

Super Formula Jann Mardenborough Suzuka 2017

Pour la seconde grille, décidée sur la base du deuxième meilleur temps de chaque pilote, c’est Jann Mardenborough qui obtenait la pole, la première pour le jeune Britannique, devant Tomoki Nojiri. Pierre Gasly obtenait le sixième rang et Ishiura le neuvième.

Courses (annulées)

Les prévisions de samedi après-midi donnant le typhon en approche certaine pour dimanche, les organisateurs décidaient d’annuler les deux courses et de terminer le championnat sur la base des qualifications de samedi. C’était une décision raisonnable, la pluie ininterrompue et les forts vents toute la journée de dimanche empêchant de toute façon la tenue de nombreuses manifestations sur tout le territoire.

C’est donc Hiroaki Ishiura qui remporte le titre d’un demi-point sur Pierre Gasly. Le pilote Toyota coiffe sa seconde couronne après celle de 2015, alors que le team Cerumo Inging continue sa domination avec un troisième titre consécutif.

Ishiura emporte le titre avec une victoire et une seconde place, ce qui est moins que son suivant Pierre Gasly, mais a fait preuve d’une grande régularité, sachant émerger dans les points en fin de cours. il est d’ailleurs le seul pilote à avoir marqué dans toutes les épreuves.

Super Formula Pierre Gasly 2017

Pierre Gasly reste sur une série de deux victoires et une seconde place, mais paye ses deux premières courses sans points. On ne peut pourtant guère blâmer le jeune Français qui débutait et n’a pas mis longtemps à trouver le mode d’emploi. On pressentait dès les premiers essais d’avant-saison que Gasly était spécial et de fait il s’est avéré être la révélation de ce championnat. Meilleur pilote Honda de très loin, il est apparu à la fois très rapide et très mature, faisant honneur à son titre en GP2 et démontrant qu’il était prêt pour la F1.

Même s’il ne remporte pas le titre, victime des circonstances, Gasly est désormais un vrai pilote Honda, que ce soit auprès du constructeur ou des fans, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour la suite, sachant que Honda est particulièrement loyal pour les pilotes une fois qu’ils sont dans la « famille ». Bonne chance à lui, il a d’ores et déjà gagné une réputation parmi le public japonais.

La saison 2017 aura été celle des rookies, puisque outre Gasly, les autres jeunes pilotes engagés cette saison auront su se faire remarquer. Felix Rosenqvist a été brillant, enchaînant les podiums en milieu de saison, alors que Cassidy et Mardenborough, avec une pole position chacun et de belles performances en course, se sont montrés tout à fait à la hauteur.

Super Formula 2017 Ishiura Gasly Rosenqvist

Un dernier mot pour Yokohama, le manufacturier de la discipline, qui pour sa seconde saison a fait des progrès avec deux variétés de gomme qui auront donné des courses intéressantes pour les manches où elles ont été utilisées. A revoir de façon généralisée en 2018 on l’espère.

Crédit images : Toyota, Honda

Classement final du championnat

Po.No.DriverRd.1Rd.2Rd.3Rd.4Rd.5Rd.6Rd.7Total
12Hiroaki Ishiura50.551055333.5
215Pierre Gasly141010833
37Felix Rosenqvist2.5868428.5
419Yuhi Sekiguchi5551025
537Kazuki Nakajima1123622
636Andre Lotterer45362121
718Kamui Kobayashi2.5282216.5
81Yuji Kunimoto614516
916Naoki Yamamoto820.510.5
103Nick Cassidy3418
114Kenta Yamashita11.546.5
128Kazuya Oshima66
1341Takuya Izawa1315
1420Jann Mardenborough1.51114.5
1510Koudai Tsukakoshi33
1664Daisuke Nakajima22
1740Tomoki Nojiri112
50Takashi Kogure0
65Narain Karthikeyan0

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz