Accueil Brève rencontre Un été au Japon – Subaru Brat (1977 – 1994)

Un été au Japon – Subaru Brat (1977 – 1994)

246
5
PARTAGER
Subaru Brat

Un utilitaire Subaru? Dans les années 70, les Américains adoraient les minitrucks Japonais: le chargement d’un pick-up, mais avec le confort d’une berline. Subaru a voulu logiquement surfer sur la vague. Le constructeur est alors méconnu et il a tout à gagner. D’où l’étrange Brat.

Cet article est paru la première fois sur Le Blog Auto le 13 novembre 2007, sous le titre « Brève rencontre : Subaru Brat».

Pour créer le Brat, Subaru est parti d’un break Leone 1, en version 4WD et son moteur boxer 1,6l 67ch. C’était d’ailleurs la plus puissante mécanique de la marque à l’époque! Contrairement aux autres fabricants de minitrucks, ils ont fait un effort pour intégrer la benne dans la ligne générale.

Subaru Leone

Le Brat débarque aux Etats-Unis en 1977. BRAT est l’acronyme de « Bi-drive All-terrain Transporter ». Le « Bi-drive » se rapportant à sa transmission intégrale non-permanente (alors que tous les concurrents sont des tractions.) Le problème étant que « brat » signifie « sale gosse » en anglais. Comme quoi, Kia et Nissan n’ont pas le monopole des appellations malheureuses…

Les utilitaires importés aux USA étant surtaxés, Subaru trouve la parade en installant deux baquets Recaro (dos à la route) à l’arrière. Ainsi, le Brat est classé comme « voiture particulière ». Effectivement, c’est très particulier! Malgré l’absence d’image de Subaru, les ventes sont correctes. En 1985, alors que la Leone 3 arrive, le Brat prend enfin les traits de la Leone 2! Il reçoit un 1,8l 73ch et n’a plus de sièges à l’arrière. Néanmoins, l’époque des minitrucks est terminée. Dés 1987, le Brat n’est plus exporté aux Etats-Unis.

Le Subaru Brat a tenté sa chance dans d’autres pays. Le Shifter Anglais fut confidentiel, faute de demande en pick-up. En revanche, le Rumby Australien fit un tabac! Solide, pas cher et passe-partout, ce « mini-ute » plait. Il restera au catalogue jusqu’en 1994, alors que ses prestations étaient carrément obsolètes. Aujourd’hui, il est très recherché sur le marché de l’occasion, faute d’équivalent moderne.

Le Bart n’est pas l’unique pick-up Subaru. En 2003, la marque sort le Baja, sur base Legacy/Outback. Sous le capot, le boxer 2,5l 165ch. Subaru prétend avoir inventé un concept de crossover ultra-novateur. Ce fut un flop et dés 2005, le Baja passa à la trappe.

Crédit illustrations : Subaru

 

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Un été au Japon – Subaru Brat (1977 – 1994)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
g69
Invité

décidément les rois du design depuis toujours…

SAM
Invité

@g69
La classe internationale… J’en veux une!

Bernard Fournol
Editor

J’en ai de bons souvenirs à St Barthélemy, plutôt efficace, moins austère et moins camionnette que les Nissan Toyota ou Mazda…je l’aurais bien ramené en métropole!

labradaauto
Invité

…c’est toujours tendance chez une grande partie de consommateurs; Ces trucks, pick-up, n’ont jamais été démodés aux USA. le mimétisme américain avec le décalage persiste, donc oui, ces engins là sont tendances.

Invité

Ce modèle est topissime et la force de Subaru réside dans son décalage par rapport aux masses… Y compris par un physique sorti de nulle part !

wpDiscuz