Accueil Peugeot Essai Peugeot 308 GT : Crédible

Essai Peugeot 308 GT : Crédible

293
52
PARTAGER

Peugeot rencontre un joli succès commercial avec la 308 de deuxième génération. 146 000 commandes ont été enregistrée depuis son lancement l’an dernier et la 308 occupe la première place de son segment en France. Le constructeur pousse maintenant son avantage avec une version plus dynamique et haut de gamme, la GT. Présentée au Mondial de l’Automobile l’année dernière, elle arrive sur le marché et nous sommes allés l’essayer au Portugal.

La 308, qui a obtenu le titre de “car of the year 2014”, est reconnue comme la meilleure compacte du moment. Avec la GT pour nouvelle arme, la référence Golf qui est leader sur ce segment en Europe depuis de nombreuses années sera-t-elle menacée ? Le duel promet d’être palpitant comme toujours dans les confrontations entre les constructeurs de Wolfsburg et de Sochaux.

Style extérieur

Esthétiquement ces versions GT se distinguent par une nouvelle face avant intégrant le lion chromé au centre de la calandre, des phares led et des clignotants spécifiques. A l’arrière du véhicule on aperçoit un diffuseur noir laqué et une double sortie d’échappement typée sport. La voiture est bien campée sur ses jantes de 18 pouces spécifiques et paraît prête à bondir. On ressent une vraie différence de look avec les versions de base de 308. La voiture n’évolue plus dans la même catégorie ! La volonté du constructeur de monter en gamme sur tous ses modèles apparait de façon évidente avec la GT.

Essai_308_GT-9

Style intérieur

L’habitacle de cette voiture est très typé sport avec des sièges enveloppants drapés d’un tissu alcantara et cuir qui respire la qualité. En option on peut opter pour une sellerie en cuir club nappa du meilleur effet. On note aussi le seuil de porte en alu ainsi qu’un pédalier et repose pied spécifique. Le petit volant, comme sur la 208 GTI, est surpiqué de rouge et arbore fièrement le sigle GT; sa taille permet d’avoir une bonne lecture des infos sur le combiné.

Essai_308_GT-16

La position de conduite ne souffre pas de critique, et la planche de bord joue la sobriété avec quelques détails pour marquer la différence, comme le fond du combiné des instruments en damier. Le conducteur a sous les yeux tous les éléments importants sans se laisser importuner par de nombreux voyants et boutons inutiles, ce que l’on pourra préférer aux cockpits d’avion prisés par certaines autos contemporaines. Toutes les fonctions concernant la vie à bord sont regroupées sur le grand écran tactile déjà vu sur les autres versions mais ici avec des couleurs spécifiques. Tout ceci est bien pensé avec une ergonomie satisfaisante. Le toit Cielo de grande surface permet d’illuminer l’habitacle. La version GT existe aussi en version SW pour ceux qui veulent augmenter nettement la capacité de chargement et l’habitabilité.

Motorisation

Il est à noter qu’outre les GT, la gamme de la 308 accueille aussi des versions GT line qui reprennent l’équipement des versions GT en gardant leurs moteurs d’origine. Cela permet de bénéficier du look GT à un tarif plus abordable, évidemment au prix de moins de vigueur.

Nous avons essayé les deux motorisations disponibles sur la GT , le 1.6 THP essence dans la GT205 et le 2.0 HDI dans la GT180.

Le moteur 1.6 THP est bien connu. Retravaillé ici, il développe 205 ch avec un couple de 285 Nm. C’est assez conséquent, d’autant que la voiture est plutôt légère. Une fois l’ESP débranché et dans des conditions de route humides ou mouillées, on sent la difficulté pour le train avant d’absorber le couple sans provoquer un patinage des roues motrices. La puissance arrivant assez tard, on est obligé de jouer avec la boîte de vitesses (manuelle, à 6 rapports) très fréquemment sur les routes sinueuses afin d’être toujours sur le bon rapport offrant le plus de couple possible.

Essai_308_GT-11

Le 2.0 HDI de 180 CV privilégie le faible rejet de CO2 et sans surprise n’a pas la réponse du moteur essence. Associé à la nouvelle boîte automatique à 6 rapports, il offre plutôt un agrément de conduite très appréciable aussi bien sur route que dans les conditions urbaines. C’est le modèle le plus polyvalent avec un niveau de confort élevé pour les longs trajets.

Le Driver Sport Pack, de série sur la GT et enclenchable à volonté, joue sur les sensations pour amplifier la sportivité via diverses mesures plus ou moins artificielles : une sonorité de moteur amplifiée et typée sport, des couleurs du combiné qui changent, mais aussi une cartographie de la pédale d’accélérateur modifiée et une direction plus ferme et réactive. Dans les faits, ne boudons pas notre plaisir, ça marche ! On en prend plein les yeux et les oreilles.

Essai_308_GT-2

Châssis, confort et comportement

Le châssis est un traditionnel point fort des productions sochaliennes et en particulier de la 308 comme nous l’avons constaté lors des essais précédents. Ici rigidifié de plus de 10% selon Peugeot et associé à des réglages spécifiques des liaisons au sol, il est d’autant plus mis en valeur et procure un vrai plaisir de conduite à allure soutenue. De ce point de vue la GT ne vole pas son nom. La tenue de route est aussi aidée par la monte Michelin Pilot Sport 3 qui sont au diapason, tout comme les freins à qui nous n’avons pas pu faire crier grâce malgré une allure soutenue pendant de nombreux kilomètres.

Essai_308_GT-45

Malgré ces réglages typés sport et les grandes roues de 18 pouces, le confort n’y perd pas au change et l’auto se révèle être une bonne grande routière si on baisse un peu le rythme. Sur les trajets autoroutiers en particulier, il est agréable de pouvoir compter sur un régulateur de vitesse actif qui permet d’ajuster la vitesse en fonction du trafic et du véhicule devant vous.

Parlons argent

Les tarifs de la Peugeot 308 GT démarrent à 30 450€ pour la version essence et 33 700€ pour la version diesel. Des prix équivalents à options comparables à la Golf.

Conclusion

Au final, l’impression est excellente. Peugeot a réussi à développer une auto crédible sur le plan dynamique et qui respire le haut de gamme tout en gardant un prix abordable et relativement similaire à celui de la Golf. La GT peut répondre aux besoins d’une clientèle exigeante et connaisseuse qui souhaite profiter de moteurs dynamiques et d’un comportement rigoureux, le portrait robot des acheteurs d’allemandes à velléité sportive. De ce point de vue les objectifs sont atteints.

Essai_308_GT-35

Laquelle des deux motorisations préférons-nous ? La version essence plus légère et plus puissante est la plus sportive mais la version Diesel représente une synthèse plus aboutie, notamment grâce à la nouvelle boîte automatique EAT6, vraiment très agréable à l’usage et le jour et la nuit par rapport à l’ancienne transmission à 4 rapports.

La 308 GT a tout pour faire vibrer les connaisseurs et se place avec confiance en étendard de la gamme 308. Pour l’instant. Personne n’a oublié le concept 308 R ni les rumeurs insistantes qui annoncent une version de série à même de se positionner frontalement face aux plus sportives du segment. A suivre…

Crédit illustrations : Peugeot

Peugeot 308 GT
GT 205GT 180
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne 16 soupapes
Injection directe turbocompressé
4 cylindres en ligne 16 soupapes
Injection directe turbocompressé
EssenceDiesel
Cylindrée (cm3)15981997
Puissance (kW/ch) à tr/mn151/205 à 6000133/180 à 3750
Couple (Nm) à tr/mn285 à 1750400 à 2000
Transmission
Roues motricesAvantAvant
Boîte de vitessesMécanique à 6 rapportsAutomatique à 6 rapports
Châssis
Suspension avantMcPhersonMcPherson
Suspension arrièreTraverse déformableTraverse déformable
Freins4 disques dont 2 ventilés4 disques dont 2 ventilés
Jantes et pneus225/40R18W225/40R18W
Performances
Vitesse maximale (km/h)235220
0 à 100 km/h (s)7,58,4
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)7,44,7
Cycle extra-urbain (l/100 km)4,63,5
Cycle mixte (l/100 km)5,64
CO2 (g/km)130103
Dimensions
Longueur (mm)42534253
Largeur (mm)18631863
Hauteur (mm)14471447
Empattement (mm)26202620
Volume de coffre (l)420 → 1228420 → 1228
Réservoir (l)5353
Masse à vide (kg)12001320

Poster un Commentaire

52 Commentaires sur "Essai Peugeot 308 GT : Crédible"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gouz
Invité

Comment bien pompé sur con couzin Renault et sa gamme GT

Ozz
Invité

Toi t’aurais du pomper sur ton voisin en cours de français.

beniot9888
Invité

Même les 205, dans les années 80, avaient une finition GT (ou XS en 3 portes) en dessous de la version GTI.

Je crois que le fait d’avoir une gamme sportive « mais pas trop » est très répandu chez tous les constructeurs, et depuis des années !

Uberalles
Invité

Exact rie nque VW avait sa sur les Golf 4 et 5 , et les Polo.

juuhuu
Invité

+1 à @beniot, y a rien de nouveau dans la montée en gamme de Peugeot, avec des roues un peu plus grande, ou des anti brouillards et de l’équipement en plus, de mémoire, il y a toujours ce genre de déclinaison (GT mais aussi Baccara, Roland Garros et tutti…)

En revanche, c’est une belle voiture, enfin proprement dessinée avec un intérieur réussie et désormais plus aboutie sur des roues plus généreuses, bref du tout bon pour Peugeot sur ce segment face à une Golf insipide….

LudoThouv
Invité

Bravo au photographe, de très belles photos ! 🙂

tibo
Invité

Merci! 😉

STR
Invité

Oui, vraiment superbes photos.
Vous étiez invités au Portugal pour la présentation ?

Quorbach
Invité

Splendides photos en effet ! Est-ce possible de savoir de quel appareil il s’agit ? Signé : un photographe amateur 🙂

Cheval30
Invité

Si vous aviez lu l’article jusqu’à la fin, vous auriez pu voir que les photos viennent de Peugeot et non du blog.

Donc je demanderai à l’autre « tibo » d’arrêter de faire sa pub 🙂

juuhuu
Invité

@Quorbach tu peux te toucher un moment pour savoir le matos photo utilisée par le LBA… Maintes fois demandés, maintes fois réponses laissées dans le vents !!!

Mais là oui, c’est de la photo fournit vu la gueule et les poses..

Admin

« Si vous aviez lu l’article jusqu’à la fin, vous auriez pu voir que les photos viennent de Peugeot et non du blog. »

C’est exact. Mais elles sont bien prises pendant les sessions d’essais. C’est un service que proposent de plus en plus les constructeurs, ce qui par ailleurs les dispense de prendre en charge les photographes des médias invités. Peugeot ne précise pas qui est le photographe, si tibo indique en être l’auteur, il n’y a pas de raison de ne pas le croire,

juuhuu
Invité

Nan, mais là je répondais à @Quorback sur le fait de savoir quel matos est utilisé quand vous faites les photos…

Après oui, vu la gueule des photos, on se doute que c’est du service presse qui à founi le LBA…

Prodriver
Invité

L

SAM
Invité

L…. »comme Lion »… Elle est féline, il n’y a pas à rougir! Bien intégrer ce lion dans la calandre… Comme quoi en s’éloignant du tout béant (façon Audi) et en revenant aux Basic façon Peugeot des Années 60 à 70… On a de chouettes autos. Elle donne sacrément envie!

Prodriver
Invité

La voiture est sympa mais je suis agacé par un détail qui a son importance: La taille et la cinématique des clignotants avant!!!! Faut vraiment avoir l’oeil pour les voir en action. Alors, c’est beau, c’est tendance, ça va couter un demi bras à changer et ça ne se voit PAS!!!
Plusieurs fois que ça m’arrive de NE PAS VOIR ce cligno avant ou arr sur des Peugeot et AUDI (gros comme un fond de paquet de clopes)…
Alors svp, le design c’est sympa mais la sécurité et le côté pratique…c’est pas si mal.

beniot9888
Invité

Je n’aime pas cette face avant GT, avec son chapelet de leds au sommet des optiques et ces grosses prises d’air. Je trouve la 308 « normale » plus réussie.

STR
Invité

Ce n’est pas simplement la GT qui reçoit ces phares. Toutes les finitions à partir de l’allure ont les optiques Full LED, et le pare choc différent des versions de base. Ensuite, Peugeot joue sur l’habillage des ouvertures latérales (feux additionnels ou pas, clignotants LED sur GT et GTline).
Mais le changement de cette GT et GTline, c’est le lion DANS la calandre : ça donne envie de décoller celui du capot d’acheter une calandre de GT en pièce de rechange… Ça vaut combien ?

wpDiscuz