par Thibaut Emme

Financement des véhicules "verts" : les banques prêtes à adapter leurs offres de crédit

La prime de conversion c'est bien joli, mais il faut l'avancer et attendre ensuite le remboursement. Et ces derniers temps, les remboursements se font attendre, mettant dans un embarras certain les bénéficiaires.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le gouvernement a appelé les banques à imaginer des mécanismes pour accompagner la transition écologique. Ainsi, plusieurs banques françaises travaillent à une offre de crédit pour financer spécifiquement les véhicules "verts". La Fédération bancaire française (FBF), par l'entremise d'un porte-parole a déclaré à l'AFP que les établissements bancaires "travaillent actuellement pour intégrer le préfinancement de la prime à la conversion dans leurs offres de crédit et ainsi mieux accompagner les Français dans la transition énergétique, dans le respect du droit de la concurrence".

L'un des principes pourrait donc être un préfinancement de la prime de conversion. Les banques avanceraient l'argent aux particuliers pour les soulager en attendant que l'Etat rembourse la-dite prime. Il existe déjà des crédits à taux réduit pour l'achat d'un véhicule "propre". On évoque désormais un prêt à taux zéro, mais également des conditions d'obtention facilitées puisque c'est l'état qui doit rembourser via la prime.

Dès 2019 des véhicules d'occasion "gratuits" ?

La prime de conversion permet, sous condition de mettre un "vieux" véhicule polluant à la casse, de toucher jusqu'à 2500 euros pour un véhicule électrique. Pour un véhicule thermique Crit'air 1 ou 2 et émettant moins de 130 g de CO2/km, la prime est de 1000 euros pour un foyer imposable, 2000 euros pour un foyer non imposable. Cette prime peut même être attribuée pour l'achat d'un véhicule d'occasion.

A partir du 1er janvier 2019, la prime sera doublée sous condition. Cela fait suite à la grogne des gilets jaunes. En outre, l'état essaie également de pousser les constructeurs à abonder ce coup de pouce.

Est-ce que toutes ces aides aideront les français les plus modestes à changer de voiture ? Des voitures d'occasion à 4 000 euros, essence d'après 2006 ou diesel d'après 2011, on en trouve (surtout en essence et de petit gabarit). Si en plus on peut avoir un prêt pour cela et ne pas avoir à avancer l'argent. Que demande le peuple ? En revanche, cette aide "gratuite" pourrait avoir un effet sur les prix de ventes à la hausse par effet d'aubaine.

avec AFP

Illustration : Renault modifiée par Leblogauto.com

Pour résumer

La prime de conversion c'est bien joli, mais il faut l'avancer et attendre ensuite le remboursement. Et ces derniers temps, les remboursements se font attendre, mettant dans un embarras certain les bénéficiaires.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.