par Joest Jonathan Ouaknine

Taklimakan Rally 2016 : Jour 6, Ruoqiang-Qiemo

Le Taklimakan Rallye pénètre enfin dans le désert du Taklimakan. Après tout, c’est lui qui donne son nom à l'épreuve…

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le Taklimakan Rallye pénètre enfin dans le désert du Taklimakan. Après tout, c’est lui qui donne son nom à l'épreuve…

A Tacheng, il y avait davantage de véhicules médias et VIP que de concurrents. Mais depuis, beaucoup ont rebroussé chemin : ils en ont vite eu marre de se lever tôt et de cette poussière qui salit leurs Range Rover… Maintenant, les choses sérieuses peuvent commencer. Le sable… Ca y est, on y est. Mais en Chine, tout est bon pour stopper les dunes : herbes à chameau, plantes du désert, arbustes, pompage, irrigation, etc. Tant pis pour les belles photos de dunes immaculées.

En une dizaine d’éditions, le Taklimakan Rally a toujours choisi deux routes après Ruoqiang : soit vers le nord-ouest, soit vers le sud-ouest. Or, les routes sont plutôt rares dans le sud Xinjiang. Le rallye a donc plusieurs fois emprunté cette piste de Ruoqiang à Qiemo. Pour une fois, les organisateurs ont pris la peine de dépoussiérer le road-book. Ce qui n’est pas toujours le cas sur les étapes récurrentes…

Han Wei (buggy SMG) peut dérouler jusqu’à Aksu. En effet, ses principaux adversaires, Philippe Gache (buggy SMG) et Liu Kun (buggy Panda) se sont neutralisés. De plus, le rallye sert de déverminage grandeur nature pour ces voitures tombées de chandelle. Il faut avant tout glaner des informations.

Tous n’ont pas eu cette prudence. Les camion-balais se remplissent : un Pajero de Hell Kitty (NDLA : ce n’est pas une photo de frappe), l’un des Zotye, l’un des BMW X3, un pick-up Isuzu et l’un des faux-Touareg ont du renoncer. Qiemo, c’est aussi la deuxième journée de repos. Le bivouac commence à être clairsemé : le team iKart, les protos Dessoude et le dernier buggy Liban ont disparu. Par contre, les deux Hong Qi sont toujours là ! Certaines carrosseries témoignent des incidents. Certains véhicules semblent nickel, mais en fait, suite à un carton, les panneaux tordus ont été remplacés par du neuf…

Classement étape 6 :

1 - Liu Kun (proto Panda) en 2h31’01’’

2 - Philippe Gache (buggy SMG) à 15’’

3 - Han Wei (buggy SMG) à 4’37’’

4 - Wang Qing (proto Panda) à 11’10’’

5 - Li Aidong (Pajero) à 19’15’’

Classement général :

1 - Han Wei (buggy SMG) en 18h19‘24‘‘

2 - Liu Kun (proto Panda) à 32’

3 - Lu Xuebin (Land Cruiser) à 1h36’06’’

4 - Ma Hailong (Patrol) à 2h50’30’’

5 - Li Pengcheng (Pajero) à 2h33’22’

Crédit photos : Joest Jonathan Ouaknine/Le Blog Auto

Pour résumer

Le Taklimakan Rallye pénètre enfin dans le désert du Taklimakan. Après tout, c’est lui qui donne son nom à l'épreuve…

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.