par Cedric Morancais

Essai exclusif Kia Forte LPI Hybrid : Interdite de séjour

Si je vous demande quelle est la familiale la plus "propre", capable de parcourir plusieurs centaines de kilomètres sans ravitaillement, vous pensez surement à la Toyota Prius, voire à la Honda Insight. Et pourtant, aujourd'hui, on peut trouver encore plus propre, tout en restant dans des sphères tarifaires raisonnables. Pour cela, il faut oublier le pays du soleil levant et regarder du coté de celui du matin calme. Car, en effet, c'est chez Kia que l'on peut trouver ce que l'on peut sans doute considérer aujourd'hui comme le meilleur rapport polyvalence/pollution/prix.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Si je vous demande quelle est la familiale la plus "propre", capable de parcourir plusieurs centaines de kilomètres sans ravitaillement, vous pensez surement à la Toyota Prius, voire à la Honda Insight. Et pourtant, aujourd'hui, on peut trouver encore plus propre, tout en restant dans des sphères tarifaires raisonnables. Pour cela, il faut oublier le pays du soleil levant et regarder du coté de celui du matin calme. Car, en effet, c'est chez Kia que l'on peut trouver ce que l'on peut sans doute considérer aujourd'hui comme le meilleur rapport polyvalence/pollution/prix.

Mais pas question, pour autant, de vous précipiter chez votre concessionnaire : cette Kia là ne foulera jamais nos routes. Tout ça à cause d'un texte européen.

La Kia Forte est l'un des modèles les plus populaires de la marque. On la trouve aussi bien en Asie qu'en Amérique du nord. En ce qui concerne l'Europe, nous avons en fait connu sa demi-soeur, la Cerato. Les deux autos partagent, en effet, bon nombre d'éléments techniques. Par contre, il n'y a que dans son pays d'origine que la Forte est disponible en version hybride.

Une version hybride pas tout à fait banale puisqu'elle s'appuie sur un moteur fonctionnant au GPL. Mais pas question ici d'un moteur à bi-carburation : le 1.6 de la Forte ne s'abreuve que de gaz. Et c'est là que le bât blesse : en Europe, les voitures mono-carburation GPL ne sont pas homologables.

Et puis, pour être honnête, la Forte pourrait difficilement séduire face à ses concurrentes européennes, et même face à sa cousine Kia Cee'd. Il est vrai que le concept de la berline compacte tri-corps ne plait pas vraiment en Europe : même les Espagnols, les Italiens et les Portugais se détournent de la formule.

Dans l'habitacle, la planche de bord, qui ressemble assez fortement à celle de la Cee'd, démontre également que le niveau d'exigence, en ce qui concerne la qualité perçue, des Asiatiques et des Américains est moindre que le nôtre. Pas question, ici, de plastiques moussés à coeur.

Mais finalement, c'est bien sous le capot que se cache le véritable intérêt de cette auto. Enfin, au sens figuré... Parce que sous le capot justement, on ne voit pas grand chose. Ne nous reste plus qu'à rouler pour voir ce que cette technologie a vraiment dans les durits.

Une simple pression sur le bouton "start" (la Forte est équipée du démarrage mains-libres) et le 1.6 s'ébroue en silence. Une sensation inconnue jusqu'alors puisque les voitures bi-carburation essence-GPL démarre au sans plomb. D'autant que la Forte est une hybride en série, comme la Honda Insight, et non pas parallèle, comme la Toyota Prius. Elle est donc incapable de se mouvoir sur la simple énergie électrique.

La puissance passe par une boîte de vitesses à variation continue (CVT), une technique qui permet de mettre davantage en avant la douceur de la motorisation hybride. Car la Forte n'a pas grand chose d'un foudre de guerre, surtout en mode éco. Et si en plus, l'envie vous prend de jouer le jeu de l'économêtre à chaque démarrage, c'est le concert de klaxon assuré derrière vous. D'ailleurs, de manière générale, cette Kia se montre plutôt indolente, à moins d'enclencher le mode Sport de la boîte de vitesses. Elle se montre alors tout à fait capable de suivre le trafic, voire même de dépasser rapidement grâce à l'action combinée du moteur thermique et de son voisin électrique.

Mais quelques soient les conditions de circulation, la Forte demeure silencieuse, au point de faire paraitre nombre de diesels comme des moteurs "agricoles". De manière générale, l'agrément qu'elle distille se situe entre ceux de la Honda Insight et de la Toyota Prius.

La Forte conserve toutefois un atout majeur. En ne s'abreuvant que de gaz de pétrole liquéfié, elle profite d'une image plus verte que verte. Les rejets de CO2 ne sont pas extraordinairement bas (94g/km contre 101g/km pour l'Insight et 89g/km pour la Prius) mais ce carburant a l'avantage de ne produire ni benzène, ni méthane.

Autre avantage, et non des moindres, le coût d'utilisation de la Forte Hybrid est très compétitif. Lors de cet essai, la consommation s'est établie aux alentours de 9 l/100 km. Avec un GPL valant environ 0.80 € le litre, le poste carburant représente 7.20 € tous les 100 km. En comparaison, une Kia Cee'd réclame 7.80 € en version 1.6 CRDi 115 Auto. et 9.10 € avec le 1.6 124 ch.

En Corée du sud, le seul marché où elle est commercialisée, cette Forte Hybrid est facturée l'équivalent de 22 000 €. A ce tarif, l'équipement de série comprend la sellerie cuir, le démarrage sans clé ou encore la climatisation automatique, sans oublier la batterie habituelle de système de sécurité (ABS, ESP, airbags...). Un bon rapport prix/équipement qui ne peut que renforcer notre envie de voir, rapidement, Kia importer une variante répondant aux normes du vieux continent.

A lire également : Guangzhou 2011 : Kia K2 5 portes, Après les fuites, deux images officielles du petit cube Kia Ray et La première Kia 100% électrique en approche

Galerie : Essai Kia Forte LPI Hybrid

[zenphotopress album=12357 sort=random number=12]

Pour résumer

Si je vous demande quelle est la familiale la plus "propre", capable de parcourir plusieurs centaines de kilomètres sans ravitaillement, vous pensez surement à la Toyota Prius, voire à la Honda Insight. Et pourtant, aujourd'hui, on peut trouver encore plus propre, tout en restant dans des sphères tarifaires raisonnables. Pour cela, il faut oublier le pays du soleil levant et regarder du coté de celui du matin calme. Car, en effet, c'est chez Kia que l'on peut trouver ce que l'on peut sans doute considérer aujourd'hui comme le meilleur rapport polyvalence/pollution/prix.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.