par Elisabeth Studer

Batteries : l’innovation stimulée par les véhicules électriques

Le développement des véhicules électriques favorise l'innovation dans le domaine des batteries. Un constat issu d’un rapport publié en début de semaine par l'Office européen des brevets (OEB).

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Les dépôts de brevets liés aux batteries tiennent le haut du pavé

Selon l’étude menée en collaboration avec l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les dépôts de brevets liés aux batteries et autres technologies de stockage d'électricité ont augmenté en moyenne de 14% par an au niveau mondial entre 2005 et 2018 contre 3,5% pour les autres domaines technologiques.

Le nombre de dépôts de brevets a considérablement augmenté au cours des 20 dernières années : plus de 7 000 familles de brevets internationaux (international patent families (IPFs)), en anglais) ont été déposées en 2018, contre 1 029 en 2000.

Si au début de la période, les brevets concernaient essentiellement le secteur des équipements personnels, à partir de 2011, les recherches liées aux véhicules électriques (VE) ont progressé fortement : un peu plus de 150 dépôts en 2010, plus de 400 en 2011 et 738 en 2018. Dans le même temps, les brevets liés aux autres équipements progressent moins : un peu plus de 250 dépôts en 2010 et 298 en 2018.

"Le stockage de l'électricité a donné lieu à une activité brevets nettement plus soutenue que dans les autres domaines techniques au cours de la dernière décennie, signe d'une forte dynamique d'innovation, tirée par les progrès relatifs aux batteries lithium-ion (Li-ion), destinées en particulier aux véhicules électriques", indique ainsi l'OEB.

L’Asie en tête … mais un riche éco système aux USA et en UE

L'Asie est "en tête dans ce secteur stratégique", indique également le rapport. Le domaine est largement dominé par la Corée et le Japon.

Sept des dix sociétés ayant déposé le plus  de brevets sont japonaises, notamment Panasonic (classé 2ème) et Toyota (4ème). Les coréens Samsung (1er du classement) et LG Electronics (3ème) figurent sur le haut du podium.

La domination japonaise date du début des années 2000 et ne cesse de s’accroître depuis. L'émergence des entreprises coréennes débute en 2010, dépassant depuis cette date leurs homologues européennes et nord-américaines.

Seul l'équipementier allemand Bosch vient troubler cette domination asiatique en se glissant à la 5ème place.

Une bonne nouvelle toutefois : "les États-Unis et l'Europe peuvent compter sur un riche écosystème en matière d'innovation, notamment un grand nombre de PME et d'instituts de recherche capables de les aider à rester en lice pour la prochaine génération de batteries » précise le rapport.

Allemagne : une avance importante

En Europe, l'Allemagne se situe nettement en avance par rapport aux autres pays membres de l’Union. Affichant un net avantage avec 598 brevets déposée en 2018.

En deuxième position : la France avec 138 brevets. Un nombre qui devrait aller en augmentant suite au plan de relance automobile annoncé en mai dernier par le gouvernement.

La recherche française est dominée par le CEA qui figure au 23ième rang mondial pour le secteur des batteries et au 15ième pour la technologie du lithium-ion.

La Chine refait son retard

La Chine a quant à elle refait son retard sur l'Europe et les États-Unis. En 2018, les trois entités se retrouvaient au coude-à-coude avec 817 brevets déposés pour les États-Unis et 1 021 pour l'Europe. La dynamique chinoise est largement due à la place prise par les VE sur son marché intérieur. En 2011, 5 000 VE y étaient vendues, soit 11 % du marché mondial. En 2019, 1,1 millions d'unités y ont été immatriculées, ce qui représente la moitié des ventes mondiales…

Notre avis, par leblogauto.com

Que l’Allemagne ne soit pas en reste est certes une bonne nouvelle mais l’Asie est dangereusement en avance, rendant les constructeurs largement dépendants de ces fournisseurs d’un élément essentiel des véhicules électriques.

Sources : Reuters, AIE, OEB

Pour résumer

Le développement des véhicules électriques favorise l'innovation dans le domaine des batteries. Un constat issu d’un rapport publié en début de semaine par l'Office européen des brevets (OEB).

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.